jesus christ le mediateur entre Dieu et les hommes

12:30Ministere MotsdeDieu

Il y a un aspect de la personne de notre Seigneur Jésus-Christ, dont nous ne sommes pas suffisamment conscients : Il est notre intercesseur auprès du Père. Dans une précédente étude, j'ai présenté le Seigneur dans sa fonction de souverain sacrificateur. Ici, je voudrais insister sur le fait que dans le sacerdoce de Souverain Sacrificateur, il y le rôle principal de "médiateur", celui qui se tient entre deux personnes pour une réconciliation, en l'occurrence, Christ se tenant pour nous devant son Père afin qu'Il nous soit favorable. Les espagnols diraient "por favor", ce que l'on peut traduire "par grâce". Or si la fonction de médiateur de l'Ancienne Alliance était très importante, le rôle de Jésus dans ce domaine l'est encore bien plus : Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses. Hébreux 8:6 Jésus, notre Sauveur, a donc obtenu un ministère bien supérieur à celui du sacerdoce Lévitique. Il sert dans le sanctuaire céleste. Il est le médiateur unique et éternel. 1 Timothée 2:5 Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, Hébreux 7:24 Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible. C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. Hébreux 7:25 Le souverain sacrificateur était un médiateur, intercédant devant Dieu pour le peuple. Christ est le médiateur d’une alliance plus excellente avec ses promesses les plus glorieuses, c’est-à-dire l’Évangile. Jésus, est l'unique médiateur concernant l'offrande du sacrifice qui nous sauve, sa propre vie, son sang. Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n’est pas construit de main d’homme, c’est-à-dire, qui n’est pas de cette création; et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle. Hébreux 9.11/12 Il est essentiel que nous comprenions qu'il n'y a aucun autre médiateur en Dieu et chacun de nous. Beaucoup trop de personnes n'osent pas s'approcher elles même du de Dieu notre Père, alors elle font appel à quelqu'un qu'elles placerons ainsi entre Dieu et elles. S'il est important que nous demandions la prière d'autres frères et sœurs ou de pasteurs ou prédicateurs, rappelons nous qu'ils ne peuvent être en aucun cas des "médiateurs" entre Dieu et nous, mais seulement des intercesseurs terrestres, dont les mérites, ni la valeur des prières, ne valent pas plus que le nôtres. Lorsque nous demandons la prière de quelqu'un d'autre, nous entrons tout simplement dans la démarche enseignée par le Seigneur, dans Matthieu 18.19/20 : Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. Il n'est donc pas question d'un clergé qui serait supérieur, pour une quelconque médiation, mais tout simplement de l'exhortation de la Parole de Dieu : "Priez les uns pour les autres" Beaucoup sont encore influencés par la conception "du prêtre" qui se tient entre Dieu et les simples fidèles. Selon l'Évangile, le sacerdoce des anciens sacrificateurs (prêtres) de la loi de Moïse, ont été remplacés par le Seigneur Jésus-Christ. Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Timothée 2:5 La seconde fonction de son ministère de médiateur est l'intercession. Romains 8:34 Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous ! Nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2./2 Jésus prie pour nous Prier pour les siens, ceux que le Père lui a donnés, fait partie intégrante du ministère de Christ. Déjà, pendant son séjour terrestre, il priait pour ses disciples, qu'il envoyait dans le monde, afin que le Père les garde. Non seulement pour eux, mais pour tous ceux que le Père lui a donnés, en ce temps là et dans l'avenir. Jean 17. Jésus prie afin que ceux qui croient en lui soient gardés, qu'ils soient sanctifiés, qu'il soient unis et enfin qu'ils soient là où il est, qu'ils voient sa gloire et la partagent. Jésus prie pour les coupables, avant même que ceux-ci le connaissent et se repentent. Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole. Jean 17:20 Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. Romains 5:8 Pendant son séjour terrestre, Jésus priait pour ses disciples qui le suivaient et aussi pour que son Père l'assiste l'assiste dans la mission qu'il devait accomplir chaque jour auprès des foules qui venaient à lui et de ceux qu'il rencontrait en particulier. Marc 1.35/39 Jésus a prié toute une nuit pour le choix des douze. En ce temps-là, Jésus se rendit sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu. Quand le jour parut, il appela ses disciples, et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres. Luc 6.12/13 Jésus a prié pour Pierre, afin que sa foi ne défaille pas, lorsqu'il serait criblé par Satan. Luc 22.31/32 Jésus connaît nos élans de bonne volonté, mais il connaît aussi la détermination de notre adversaire pour nous détruire, et il sait que nous avons besoin d'être secourus lorsque nous sommes criblés, c'est pour cela qu'Il prie pour nous. Dans le domaine de l'intercession, Jésus demeure le même. Nous avons un médiateur assis à la droite de Dieu qui intercède jour et nuit en notre faveur, lorsque nous sommes éprouvés, lorsque nous souffrons, lorsque nous sommes tentés et même lorsque nous avons péché ! La première chose pour laquelle Jésus intercède, concerne le pardon de nos péchés, pas seulement passés, mais ceux de chaque jour. Nous avons besoin d'un avocat qui se tienne pour nous en permanence auprès de Dieu, car nous avons un accusateur qui nous accuse jour et nuit devant Dieu (Apocalypse 12.10) Ici, nous voyons clairement que Jésus intercède pour nous devant le Père, non pas sur la base de nos oeuvres, mais de son propre sang, dont la valeur est éternelle. Hébreux 9.12 - Apocalypse 12.11 Nous avons peut-être du mal a réaliser que Jésus prie pour nous, non seulement d'une manière générale pour toute son Église, mais pour chacun de nous. Cela c'est une réalité. Souvenons nous de ses propres paroles concernant ses brebis : Je suis le bon berger, je connais mes brebis ! Jean 10.14 Il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent..."Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père." Jean 10/27/29 CHRIST, LE MEDIATEUR Maintenant, nous voulons examiner Christ en tant que Médiateur. Ce sujet concerne directement le Salut; il est en relation avec ce que nous avons vu précédemment. Ici non plus, Christ ne nous est pas décrit comme étant une deuxième Personne au sein de la Divinité, mais comme un homme à côté de Dieu, un Fils à côté du Père. Il est écrit dans 1 Timothée 2.5: “Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous”. Ce verset parle d’un seul Dieu. Cela est très important; particulièrement pour ceux qui font du seul Dieu trois Personnes. Nous voyons ici Jésus-Christ décrit comme homme. Il est présenté comme le Médiateur se donnant Lui-même comme prix de rachat. Il est donc Libérateur et Médiateur en une seule Personne. Il se tient comme intermédiaire entre Dieu et les hommes. En Lui, Dieu doit être réconcilié et uni avec l’humanité. Nous nous approchons encore davantage de cette pensée dans Actes 7.38: “C’est lui qui, lors de l’assemblée au désert, étant avec l’ange qui lui parlait sur la montagne de Sinaï et avec nos pères, reçut des oracles vivants, pour nous les donner”. Dans ce verset, Moïse nous est montré dans sa fonction de médiateur. Il reçoit de Dieu et transmet aux hommes ce qu’il a reçu. Il est donc un médiateur. De même, Christ est le Médiateur du Nouveau Testament. Il reçoit et partage avec nous. Ce que nous entrevoyons partiellement dans les Prophètes nous est donné pleinement en Christ, comme l’apôtre Paul le dit dans Colossiens 2.9: “Car en lui habite corporellement toute le plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en lui…”. N’est-ce pas merveilleux? Dieu se révèle à l’humanité en Jésus-Christ. Il veut offrir à l’humanité Sa vie, Son Esprit, Ses bénédictions, oui, Lui-même avec tout ce qu’Il est et tout ce qu’Il possède. Ceci s’opère par Christ qui est le Médiateur. En Lui, l’humanité est comblée de bénédictions par Dieu. Nos péchés sont pardonnés, notre dette a été payée. Il est écrit dans Galates 3.20: “Or, le médiateur n’est pas médiateur d’un seul, tandis que Dieu est un seul”. Peut-il encore être écrit plus clairement que Dieu est UNIQUE? Le Médiateur, par contre, n’est pas seulement présent à cause d’un seul, mais il est là pour plusieurs, pour représenter tous ceux qui désirent s’approcher de Dieu. C’est pourquoi Jésus dit: “Nul ne vient au Père que par moi” (Jean 14.6). Et il est écrit dans Hébreux 8.6: “Mais maintenant il a obtenu un ministère d’autant supérieur qu’il est le médiateur d’une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses”. Dans cette parole, Christ nous est présenté comme médiateur de la nouvelle alliance, tout comme Moïse dans l’Ancien Testament exerçait le ministère de médiateur. Par cela nous avons à nouveau la confirmation que Dieu a tout donné à l’Eglise du Nouveau Testament par Jésus-Christ. Nous lisons dans Hébreux 12.24: “… de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel”. Dans toutes ces paroles, nous trouvons Jésus-Christ comme Médiateur entre Dieu et l’humanité. Il est l’unique Médiateur. Jésus-Christ, le Souverain Sacrificateur. Le ministère du Souverain sacrificateur a bien des points communs avec le ministère du Médiateur et la tâche de l’Agneau expiatoire. Là également, Christ est décrit comme homme à côté de Dieu, en ceci qu’il présente comme Souverain sacrificateur le sacrifice éternellement valable. Nous lisons dans Hébreux 9.7: “… dans la seconde le souverain sacrificateur seul entre une fois par an, non sans y porter du sang qu’il offre pour Lui-même et pour les péchés du peuple”. La tâche du Souverain sacrificateur nous est montrée ici. Il entre dans le lieu Très Saint avec le sang du sacrifice pour accomplir l’expiation devant Dieu. C’est pourquoi Christ, qui est entré une fois pour toutes dans le lieu Très-Saint, est appelé le Souverain sacrificateur. Hébreux 9.11-12 dit: “Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir… Il est entré une fois pour toutes dans le lieu Très-Saint,… avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle”. Dans ces mots, nous trouvons la réelle portée de cet acte. Christ, le Souverain sacrificateur, pénètre avec Son propre Sang dans le sanctuaire céleste. Il opère une véritable expiation. Comme nous l’avons lu, c’est une délivrance d’une portée éternelle. Nous pouvons nous adresser à Lui en toute confiance, car Lui seul peut pardonner les péchés. Il est le véritable Souverain sacrificateur, versant Son propre Sang. Ne t’adresse donc plus aux hommes qui promettent beaucoup, mais qui ont eux-même besoin de délivrance. Ils veulent pardonner aux autres et cependant ils ont eux-mêmes besoin d’implorer le pardon. Tourne-toi directement vers Jésus-Christ, lequel t’a déjà pardonné tes péchés. Nous lisons dans Hébreux 9.14 ce qui suit: “…combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!”. — En effet, même notre conscience est purifiée. Notre sentiment de culpabilité, qui nous amène presque à désespérer, nos manquements qui nous préoccupent, oui tout disparaît lorsque nous nous adressons à Jésus-Christ, et acceptons l’expiation pour nous-mêmes. Car nous sommes libérés de toute culpabilité par le sang de Jésus-Christ, parce qu’il mourut pour nous à Golgotha. Pour nous aussi, le chemin est maintenant libre pour pénétrer dans le sanctuaire céleste par la foi. A ce propos, nous lisons dans Hébreux 10.19-23: “Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire… approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi… Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle”. C’est vraiment merveilleux! Le Seigneur a donné la promesse. Il l’a aussi accomplie. Il est dit de Lui qu’Il est fidèle. Il tient ce qu’Il promet. Nous pouvons nous écrier avec le poète: “Les cieux passeront plutôt que Ta Parole ne me trompe!”. Peux-tu discerner maintenant, cher lecteur, que Christ est l’Agneau expiatoire, le Médiateur et le Souverain sacrificateur? En Lui nous sommes reliés directement à Dieu. Christ, l’Avocat. Dans son ministère d’avocat, Christ nous est également dépeint comme homme, à côté de Dieu. Dans les quatre Evangiles, nous trouvons Christ présenté comme homme à côté de Dieu et comme Fils à côté du Père. Toutefois, c’est toujours afin d’accomplir le plan du Salut divin. Dans l’Ancien Testament, des prophètes s’interposent souvent en défenseurs du peuple. Ce ministère est particulièrement prononcé chez Moïse. Nous lisons dans Exode 32.9: “L’Eternel dit à Moïse: Je vois que ce peuple est un peuple au cou raide. Maintenant laisse-moi; ma colère va s’enflammer contre eux, et je les consumerai… Moïse implora l’Eternel, son Dieu…”. — Moïse s’interpose entre Dieu et le peuple. Il ne donne pas seulement la loi et les commandements de la part de Dieu, mais il se fait l’avocat de ce peuple désobéissant. Sa compassion et sa pitié, oui, son amour véritable pour le peuple de Dieu l’amène à une importante décision, comme nous le lisons dans Exode 32.32: “Pardonne maintenant leur péché! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit”. Nous voulons ici déjà tirer le parallèle avec Christ. Combien de fois n’est-il pas obligé d’être notre Avocat, parce que nous sommes si désobéissants et têtus. Sa miséricorde et ses compassions le poussent à s’interposer en notre faveur et Son Sang parle pour nous, comme l’a fait aussi Moïse pour le peuple. Il était une préfiguration de Christ. Il était prêt à donner sa propre vie pour le peuple. Cependant Dieu lui répondit dans Exode 32.33: “C’est celui qui a péché contre moi que j’effacerai de mon livre”. C’est une parole très sérieuse. Même si nos noms sont inscrits dans le livre de vie, ils peuvent être effacés si nous sommes désobéissants. Jésus-Christ l’a dit Lui-même dans Apocalypse 3.5: “Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges”. Ma prière est celle-ci: Que Dieu donne à tous la force de vaincre! Dans Job 33.23-24, il est écrit: “Mais s’il se trouve pour lui un ange intercesseur, un d’entre les mille qui annoncent à l’homme la voie qu’il doit suivre, Dieu a compassion de lui et dit à l’ange: délivre-le afin qu’il ne descende pas dans la fosse; j’ai trouvé une rançon!” — Nous voyons donc que l’acquittement, comme l’audience du défenseur, ne peuvent avoir lieu que sur la base d’une expiation. Job dit encore de cet homme, aux versets 26-28: “Il adresse à Dieu sa prière; et Dieu lui est propice, lui laisse voir sa face avec joie, et lui rend son innocence. Il chante devant les hommes et dit: J’ai péché, j’ai violé la justice, et je n’ai pas été puni comme je le méritais; Dieu a délivré mon âme… et ma vie s’épanouit à la lumière”. Dans le Nouveau Testament, Jésus-Christ nous est présenté comme Avocat auprès du Père. C’est dans 1 Jean 2.17 qu’il est dit: “Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier”. Nous devons aussi reconnaître que nous sommes indignes, que nous avons fait ce qui déplaît à Dieu; néanmoins Jésus-Christ intercède pour nous, si nous confessons notre culpabilité devant Lui et implorons Sa grâce. Remarquez qu’il y a un seul Avocat, Jésus-Christ, exactement comme il n’y a qu’un Sauveur et qu’un salut. Dans aucun passage de la Bible nous ne voyons un avocat venir auprès de Jésus-Christ, le grand Avocat. L’idée que plusieurs peuvent intervenir pour notre défense est une invention entièrement humaine et une tromperie. Jésus-Christ est seul l’Agneau expiatoire. Nul autre que lui ne s’est offert en sacrifice pour nous, et c’est pourquoi nous n’avons pas le droit de nous adresser à quelqu’un d’autre qu’à Lui-même. Jésus-Christ seul est le Médiateur. Par Lui nous sommes réconciliés avec Dieu. Il est l’unique garantie de notre salut. Jésus-Christ est l’unique Souverain sacrificateur entré dans le sanctuaire céleste avec son propre Sang pour réaliser le seul salut éternellement valable. Ainsi, en ce qui concerne notre salut, nous ne pouvons nous adresser qu’à Lui. Jésus-Christ est le seul Avocat. Celui qui Lui confesse ses péchés, et se repent sincèrement, peut alors compter sur Son intercession pour être justifié devant Dieu. Hors de Lui, il n’y a point d’avocats. C’est dans Son ministère d’avocat qu’Etienne vit Jésus-Christ à côté de Dieu. Actes 7.56 nous dit: “Voici, je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu”. Etienne vit la gloire de Dieu et Jésus à la droite de la Majesté. Jusqu’à la fin du temps de la grâce, Jésus exerce ce ministère, puis ensuite, quand tout aura été achevé, alors le Fils Lui-même sera soumis au Père. Alors Dieu sera à nouveau tout en tous (1 Cor. 15.24-28).

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact