La puissance de la croix de Jésus-Christ-1

01:11Ministere MotsdeDieu

La prédication de la croix Aucun, étant racheté par le sacrifice de Jésus, ne saurait prononcer ces mots solennels «la croix de Christ», sans que tout son cœur se porte de ce côté. Aussi voyons-nous l'apôtre Paul dans son premier épître aux Corinthiens s'arrêter quelques moments sur cet important sujet. La parole de la croix, dit Paul, la prédication qui, du haut de ce bois infâme et béni, nous est faite, et sur notre profonde misère, et sur le renoncement incompréhensible de Dieu, cette parole de la croix, parole de malédiction contre le péché et parole de grâce en faveur des élus seuls, semble une folie incroyable, non pas à tout le monde, mais à ceux qui se perdent: car, pour ceux qui sont sauvé, c'est la puissance de Dieu, puissance qu'il a déployé envers ceux qu'il a prédestiné au salut avant la fondation du monde. Qui le savait mieux que Paul? Par la croix, il était passé de la mort à la vie. D'orgueilleux, devenu humble, et de persécuteur, persécuté, il avait trouvé la paix et la sainteté dans la croix de Jésus. Il avait aussi compris, par expérience, la prophétie que le Saint-Esprit met ici sous sa plume: «...la sagesse de ses sages périra, et l'intelligence de ses intelligents disparaîtra.» (Ésaïe 29:14). Lui même fut une fois un de ces sages et de ces intelligents, un de ces scribes et de ces disputeurs du siècle, dont Dieu avait brisé la vaine sagesse par la parole de la croix; car, par elle Dieu rend folle la sagesse de ce monde; c'est-à-dire que la sagesse de l'homme, toute sa philosophie n'est qu'aberration d'esprit, en comparaison de ce que le monde appelle folie dans l'Évangile et qui est la vraie sagesse. Bien plus, c'est par un effet de la sagesse adorable de Dieu que, les sages du monde, n'ayant pas connu Dieu par leur sagesse, il a voulu sauver les croyants au moyen de la prédication de la croix, toute folle et absurde qu'elle paraît à la vaine raison de l'homme. Folie pour tout le monde, la parole de la croix l'était surtout pour les Grecs. Le Seigneur du ciel et de la terre, mort dans le plus infâme supplice! Quant aux Juifs, ce qu'ils voulaient alors, comme du passé et sans que cela pût les convertir, c'étaient des miracles. Mais nous dit Paul, sans nous inquiéter des exigences, ni des uns, ni des autres, nous prêchons Jésus-Christ crucifié, le laissant être pour les uns une folie, pour les autres un scandale ou une occasion de chute, mais sachant que, pour ceux qui sont appelés d'un appel intérieure et efficace par le Saint-Esprit, il est la puissance et la sagesse de Dieu, le moyen par lequel Dieu triomphe des résistances du monde et s'empare des âmes qu'il a élues. Pour preuve, voyez, dit-il aux Corinthiens, voyez quel a été parmi vous l'effet de l'appel divin. Bien des personnes avaient été converties; entre elles, quelques sages, quelques puissants, quelques nobles, mais ce n'était pas, il s'en fallait, le plus grand nombre. Au contraire, des gens que le monde appelait fous, des petits et des faibles, de ces hommes qui ne comptent pas et qu'on dédaigne; voilà de quoi se composait essentiellement le Christianisme, voilà par qui cependant Dieu agissait avec puissance, voilà ceux qui allaient exercer une influence irrésistible sur les peuples. Et d'où vient que Dieu choisit les choses faibles pour confondre les fortes, et non pas les fortes pour confondre les faibles? C'est afin que les forts et les sages soient convaincus d'impuissance dans les choses de Dieu, et qu'aucune chair n'ait à se glorifier devant lui. Le grand péché de l'homme, c'est d'avoir voulu s'élever, se déclarer indépendant et se faire maître de son destin: la grande sagesse de Dieu est de nous abaisser, et de nous abaisser si bien, que, lorsqu'il lui plaira de nous relever, il n'y ait, dans ce relèvement même, rien qui puisse nous enorgueillir. C'est pour cela qu'il ne permet pas que nous trouvions ailleurs qu'en la croix de Jésus-Christ, sagesse, justice, sanctification et rachat. Il est vrai que, si nous croyons, toutes ces grâces nous sont acquises; mais remarquez d'abord que si nous croyons ou, comme le dit l'apôtre, si nous sommes en Christ, c'est par lui et par sa grâce; remarquez ensuite que si Jésus-Christ est notre sagesse, notre justice, notre sanctification et notre rachat, c'est encore de Dieu que cela vient et non pas de nous. D'où il résulte qu'il n'y a rien dans l'œuvre de notre salut dont nous puissions nous attribuer la gloire, et que «celui qui se glorifie, doit se glorifier dans le Seigneur». Toute gloire ne nous est donc pas interdite, mais il n'y a pour nous de gloire possible que celle qui résulte de notre union avec notre glorieux Rédempteur. Ce ne fut donc pas en cherchant sa force dans les ressources de l'éloquence et de la philosophie, que Paul se présenta jadis à Corinthe; mais en rendant simplement témoignage, de la part de Dieu, aux souffrances et à la mort expiatoire de Jésus. La croix de Christ, cette folie et ce scandale, voilà ce qui fut le point de départ, la base de toutes ses prédications. Et même, à ne voir que l'homme, il s'était acquitté de sa charge au milieu des circonstances les plus défavorables; car, jusqu'à l'arrivée de Timothée à Corinthe, Paul n'avait éprouvé que faiblesse et qu'appréhension, soit par suite de ses infirmités, soit par l'émotion que lui causaient le mouvement et la dépravation de cette ville populeuse. Mais s'il s'était vu privé de toute force humaine, sa prédication n'en avait pas moins été accompagnée de la puissance du Saint-Esprit; et, de cette manière, ceux qui s'étaient convertis, avaient une certitude d'autant plus grande que leur foi provenait d'une sainte origine. Les conversions qui s'opèrent par la simple exposition du mystère de Christ, sont de vraies conversions; tandis que les effets produits par des prédications subtiles, lorsque la vérité y est présentée avec tout le talent de l'orateur ou le savoir du philosophe, peuvent laisser des doutes sur leur durée et leur réalité, comme nous le voyons trop souvent dans la prédication de pasteurs pédants dans les différentes églises ou dénominations qui produisent des fausses conversions. Le Christianisme contrefait des sectes dites Évangéliques est l'endroit le plus reconnu où nous retrouvons des pratiques de manipulations textuelles et psychologiques qui produisent des faux chrétiens avec la prédication d'un faux évangile, un évangile qui dépend des efforts de l'individuel et non plus de la Souveraineté de Dieu. Le mystère du Christ est pourtant aussi une sagesse ou une philosophie; mais la philosophie «des parfaits», nouvelle manière de désigner les disciples du Sauveur, soit à cause de la perfection à laquelle ils sont appelés, soit parce que leur foi est l'œuvre de Dieu et que «l'œuvre de Dieu est parfaite» (Deutéronome 32:4). C'est une philosophie divine, longtemps cachée en Dieu (c'est le sens du mot mystère), philosophie révélée pour la gloire de ses élus. Aucune des célébrités de ce monde ne l'a connue, et nul homme ne peut y parvenir par les efforts de la raison ou de son choix personnel; mais le Saint-Esprit l'enseigne à ceux pour qui Dieu l'a préparée. Le Saint-Esprit scrute les profondeurs divines, comme nous connaissons nos propres pensées, et mieux encore; et nul ne connaît Dieu que Dieu lui-même, ou, ce qui est tout un, l'Esprit de Dieu. Or, voici ce qui fait la gloire des fidèles; c'est qu'ils ont reçu l'Esprit qui vient de Dieu, esprit tout autre que celui du monde. Par lui, ils connaissent les choses qu'il a plût à la grâce de Dieu de leur révéler, et s'ils en parlent, ils le font avec la sagesse qu'enseigne l'Esprit, non avec celle du monde. Encore faut-il, pour qu'un homme s'approprie leurs enseignements, qu'il soit lui-même sous l'action de l'Esprit, car personne ne peut en recevoir la révélation à moins qu'il ne soit attiré par l'Esprit. Il est en effet deux classes d'hommes qu'il ne faut pas confondre: l'homme naturel, l'homme ayant l'âme, l'homme doué d'intelligence et de sensibilité, mais n'ayant que cela; en un mot, l'homme tel que nous sommes tous avant la conversion; puis il y a l'homme spirituel, celui qui a reçu dans son âme le Saint-Esprit de la Présence de Christ. Le premier ne saurait accepter les choses de l'Esprit de Dieu: elles lui paraissent une folie, parce que c'est spirituellement, ou par l'Esprit, qu'on les discerne; en sorte que, même pour comprendre la doctrine du salut, il faut être né de nouveau (régénéré d'en haut dès l'origine), comme Jésus le disait à Nicodème. Il n'y a non plus que l'homme spirituel qui possède la clef du cœur humain, tandis qu'il demeure, lui-même, tout à fait incompris. Le monde ne voit dans les chrétiens que des insensés, par la raison qu'il ne voit dans la croix du Christ qu'une absurde folie. En somme donc, la différence entre ces deux classes d'individus provient de ce que les uns connaissent, comprennent, aiment, possèdent la pensée de Jésus-Christ, voir sa Présence même, et l'assurance absolue de leur salut selon le bon plaisir du Dieu Souverain et Tout-Puissant, tandis que les autres y demeurent étrangers. Dans cette dernière classe il y a aussi une catégorie de gens formant un christianisme contrefait, composée de ceux qui s'imaginent être né de nouveau par l'exercice de leur libre-choix dans une décision personnelles pour Christ, et dont l'assurance du salut serait conditionnel à leurs efforts et serait maintenue par leur persévérance et leur obéissance. À laquelle de ces deux classes appartenez-vous, vous qui lisez ces lignes, celle qui se base sur la puissance souveraine de Dieu dans la grâce du salut et de la sanctification, ou celle qui se base sur l'exercice du libre-choix dans des efforts personnels de persévérance et d'obéissance? Votre réponse déterminera si vous êtes des vrais chrétiens ou si vous êtes des imposteurs!

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact