La puissance de la croix de Jésus-Christ-5

01:16Ministere MotsdeDieu

nature limitée du rachat On ne doit pas être surpris que cette doctrine essentielle est soutenue seulement par les vrais élus et non par les réprouvés qui se trouvent par millions au sein des sectes dites Évangéliques. Seulement les élus soutiennent que le rachat est limité, c'est-à-dire «ceux seulement qui étaient choisis de toute éternité» pour obtenir le salut par grâce et l'assurance de son efficacité jusqu'à la fin de leurs jours. Le rachat limité ne peut être séparé de la vérité du rachat efficace. Si le rachat veut dire satisfaction dans le vrai sens du mot, si le rachat devient satisfaction par substitution dans le vrai sens du terme, si par conséquent le rachat est efficace pour ceux qui y sont inclus afin que leur dette soit enlevée et qu'ils puissent mériter la justice et la vie éternelle, ayant été objectivement rachetés, réconciliés, il seront certainement sauvés. À la lumière de ces propos il est facile de voir que le rachat est limité. Ceux inclus dans le rachat sont sûrement sauvés. Mais tous les hommes ne sont pas sauvés. Tous les hommes ne sont pas inclus dans le rachat. Qui donc sont inclus dans le rachat? La réponse c'est que Christ est mort pour les Élus, pour ceux que Dieu a choisis de toute éternité et souverainement, lesquels Il a donné à Christ. Dieu a élu une église, et chaque membre individuel de cette église. Cette église entière avec tous ses membres individuels ont été donnés à Christ. Jésus est devenu la tête représentative de toute l'église. Face au jugement de Dieu, Christ à la croix, prend la place de tous ceux qui font partie de l'église, seulement ceux qui en font partie. C'est la vérité du rachat limité (que vous pouvez désigner par précis, défini ou particulier). Cette doctrine est simple. Il y a rachat, par conséquent l'enlèvement de la culpabilité, le pardon des péchés, la justification et tous les bienfaits du salut et de la vie éternelle pour les Élus seulement dans la croix. Pour tout le reste, pour les dépravés, il n'y a rien de positif, il n'y a aucun bienfait, dans cette croix. Christ n'est pas mort pour eux; Il ne les a pas représentés et Il n'a pas pris leur place! Bien plus, on devrait porter attention au fait que le rachat particulier est personnel. La mort de Christ n'est pas un évènement vague et imprécis. Christ n'est pas mort pour un certain nombre d'hommes, leur procurant le salut, sans savoir qui en profiterait. Christ est mort pour les Élus, pour chacun d'eux personnellement. Dieu les a choisis. Il les a choisis individuellement. De toute éternité Il les appelle par leur nom. Et tous ces Élus, Dieu les avait donnés à Christ personnellement. Il a donné sa vie pour eux, pour eux tous, pour chacun d'eux et pour eux seulement. Tous les Élus et seulement les Élus étaient vraiment en Christ à la croix il y a 2000 ans. Donc, la croix est la révélation de l'amour souverain de Dieu, c'est-à-dire du renoncement de Dieu qui est l'essence même de son Être: «Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'Il nous a aimé et envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés» (1 Jean 4:10). Concentrons-nous un moment sur ce beau texte dans Jean 10:14-15: «Moi, je suis le bon berger; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, tout comme le Père me connaît et que je connais le Père. Je donne ma vie pour mes brebis.» Qui sont les brebis mentionnées dans ce verset pour lesquelles Christ est mort? Ce sont ceux donnés par le Père à Christ... les Élus. C'est tout simplement ce que dit le verset. Dans le verset 29, à propos de ces brebis, il est dit: «Mon Père qui me les a données est plus grand que tous.» C'est renforcé par le contraste du verset 26, quand Jésus dit aux Juifs non croyants qui s'opposent à lui: «Mais vous ne croyez pas parce que vous ne faites pas partie de mes brebis.» N'inversez pas la phrase! Le texte ne dit pas: «...vous ne faites pas partie de mes brebis parce que vous ne croyez pas.» Au contraire le texte dit: «...vous ne croyez pas parce que vous ne faites pas partie de mes brebis.», et cela est très important à remarquer. Nous pouvons comprendre que le terme «brebis» est exclusif. Plusieurs ont argumenté que le passage Jean 10:14-15 ne veut pas dire que Jésus a racheté seulement ses brebis. L'argument est pauvre, il ne fait pas de sens si ça ne veut pas dire «exclusivement ses brebis.» Pourquoi Jésus dirait-il qu'il est mort pour ses brebis, s'Il était mort pour tous les hommes? Le verset désire spécifier celles qui sont ses brebis, et celles qui ne le sont pas. L'origine de cette différence se trouve dans la prédestination de Dieu. Remarquez que dans ce passage il n'est pas question d'une froide doctrine d'élection. Au contraire, nous reconnaissons le divin amour, brûlant de toute éternité... «je connais les miens». Christ connaissait l'église toute entière et chaque membre de cette église quand Il donna sa vie pour eux! Adam était en Lui. Abel était en Lui. Noé était en Lui. Abraham, Isaac et Jacob et tous les enfants de Dieu sous l'ancienne alliance, ils étaient en Lui à la croix. Jésus les connaissait individuellement, de toute éternité. L'apôtre Paul était en Lui, même avant d'être converti. C'est pourquoi l'apôtre Paul peut parler de l'aspect personnel du rachat particulier dans les texte bien connu de Galates 2:20: «J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.» Il nous parle ici de quelque chose qui a pris place à la croix en l'an 33 A.D. Christ l'aimait déjà et donnait sa vie pour lui. Même si Paul ne le connaissait pas encore, Christ l'aimait et donnait sa vie pour lui. Il en est de même pour nous qui sommes des vrais enfants de Dieu. C'est pourquoi nous pouvons faire cette confession de foi personnelle «Christ est mort pour moi». Ceci est basé sur un fait objectif. Ce n'est pas devenu vrai seulement quand j'ai cru à Jésus; il en était ainsi de toute éternité selon le conseil de Dieu. C'est ainsi depuis la mort de Christ à la croix. Et par cette réalité objective, «vous et moi», quand nous venons, par la foi en union avec Christ, nous pouvons dire: «Christ est mort pour moi». Bref, voilà la vérité du rachat limité, qui est un rachat précis et personnel. Vous trouverez plusieurs autres passages des Écritures qui enseignent la même vérité. Laissez-moi vous énumérer quelques passages qui enseignent très clairement que le rachat de Christ était précisément pour les Élus. Ésaïe 53:10 parle d'une postérité que Christ verra après avoir donné sa vie en sacrifice pour le péché. La prière sacerdotale de Jésus dans Jean 17 nous rapporte ces paroles: «J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde... C'est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés parce qu'ils sont à toi. Et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi; et je suis glorifié en eux... Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité. Ce n'est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole... Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde» (Jean 17:6,9-10,19-20,24). Dans Actes 20:28, c'est l'Église du Seigneur ou Convocation à renaître «qu'il s'est acquise par son propre sang.» Dans Romains 8:32 quand nous lisons que Dieu «n'a pas épargné son propre Fils, mais l'a livré pour nous tous,» ce «nous tous» signifiant les Élus dans ce contexte. Les versets suivants le disent bien: «Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie! Qui les condamnera? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous!» Et finalement nous lisons dans Éphésiens 1:7 «En lui nous avons la rédemption par son sang, le rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce...» Dans quel contexte trouvons-nous ces paroles? C'est un contexte qui parle très simplement du plan de Dieu qui nous prédestinait avant la fondation du monde à devenir ses enfants. La prédestination est la source de toutes les bénédictions rattachées au salut, incluant la rédemption par son sang (Éphésiens 1:3-12). Un dernier point doit être ajouté à ce qui précède. Quand les Écritures parle du «monde» et de «tous les hommes» en lien avec la mort rédemptrice de notre Seigneur Jésus-Christ, ça ne peut et ça ne doit pas aller à l'encontre de l'enseignement scripturaire à propos du rachat limité ou défini. Étudier tous les passages dans lesquels nous retrouvons ces termes nous mènerait trop loin. Mais il y a deux observations que je désire apporter. La première, si ces passages qui parlent du «monde» et de «tous les hommes» sont présentés comme voulant dire «chaque homme individuellement» et si on attribue au rachat le sens complet de satisfaction actuelle pour les péchés et de substitution, alors on est allé trop loin. Ça conduirait nécessairement à l'universalisme, la doctrine qui dit que tous les hommes sont sauvés. Si cette dernière idée est rejetée, alors nous devrons accepter que nous sommes en train de nier la justice de Dieu: parce que si Christ donne satisfaction pour tous les hommes et que tous les hommes ne sont pas sauvés, alors ce serait dire que Dieu n'agit pas avec justice. Laissez-moi rajouter qu'aucune de ces théories n'est acceptable à la lumière des Écritures. Ma deuxième observation c'est que tous les passages qui parlent du «monde» et de «tous les hommes» ont besoin d'être interprétés en harmonie avec ce que les Écritures enseignent; que le rachat de Christ est pour les élus seulement. Si ce n'est pas fait ainsi, alors l'idée que les Écritures se contredisent doit être acceptée; et bien sûr cette idée est inacceptable. Puisqu'il n'y a aucune contradiction dans la Parole de Dieu, il importe de nous arrêter sur le mot «homme». Dans le Grec ce mot est «ANTHROPOS» et il sert à désigner non toute la race humaine mais précisément «tous genres d'hommes». Il est utilisé comme un terme distinctif pour désigner des conditions ou classes particulières de la race humaine: pauvres, riches, hommes, femmes, enfants, blanc, noir, brun, jaune, anglais, français, petits, grands, puissants, faibles, etc. La Bible nous dit dans Galates 3:27-28 qu'en Christ ces distinctions sont enlevées: «...vous avez revêtu Christ; où il n'y a ni Juif, ni Grec; où il n'y a ni esclaves, ni libre; où il n'y a ni mâle, ni femelle: car vous êtes tous un en Jésus-Christ.» Ainsi nous voyons que la Parole de Dieu n'enseigne aucunement ni en aucun endroit que Dieu veut sauver tous les hommes, mais un groupe particulier d'entre tous genres d'hommes. Il est dit dans Jean 3:16: «Car Dieu a tant aimé le monde, qu'Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle». Il ne faut pas s'imaginer que par le mot «monde» que cela signifie que Dieu aime tous les hommes sans distinction autrement tous seraient sauvé. La Bible n'enseigne aucunement un salut universel ni national. Cela voudrait dire aussi que Dieu aurait manqué son but car il est évident que tous ne sont pas sauvé, faisant ainsi de Lui un Dieu impuissant. Le mot «monde» ou en Grec «COSMOS» ne porte aucunement la signification globale de «tous les hommes» mais désigne plus spécifiquement la notion de «disposition», c'est-à-dire «l'agencement» ou l'ordre des choses qui composent ou forment la société et ses mœurs, l'attitude ou les dispositions du cœur de l'homme qui régissent son comportement dans un contexte historique particulier. On a souvent tenté par le passé et encore aujourd'hui de trouver ou de dire des choses positives à propos du salut et à propos de l'amour de Dieu, tout en essayant d'être agréable envers ceux qui n'étaient pas en Christ à la croix ou en démontrant du respect aux perdus. Cette attitude de tolérance est dangereuse et ne se retrouve pas dans le cercle des chrétiens authentiques en regard avec la doctrine du rachat. Toutefois, ce comportement se retrouve souvent dans les prédications. Il y a une forte tendance dans la majorité des églises dites chrétiennes à dire des choses positives et de présenter positivement la Rédemption de Christ en prêchant un Évangile universel. Cette tendance se généralise. Nous la retrouvons chez un très grand nombre de prédicateurs, surtout au niveau des sectes dites Évangéliques. Ils croient en un rachat «général» et c'est ainsi qu'ils enseignent. Dans leur prédication, le sujet de la mort de Christ demeure vague et indéfini. Ils disent simplement «Christ est mort pour les pécheurs». Cette affirmation est véritable, mais ne rien dire d'autre en fait une demi-vérité. Et une demi-vérité est un subterfuge! Christ est mort pour les Élus seulement, et les bienfaits de la mort de Christ seront pour tous ceux pour qui Christ est mort, mais non pour les autres. Comme c'est simple! D'autres, sans définir clairement, parlent aussi de cette offre universelle de salut dans le sens de la fausse doctrine Arminienne, enseignant que Christ désire le salut de tous les hommes et que Dieu ne désire pas la mort d'aucun, mais le salut pour tous, s'opposant ainsi à la vérité biblique du Rachat limité. L'évangile qu'on doit prêcher, c'est l'évangile de la croix, l'évangile de Christ crucifié, l'évangile de la souveraineté de Dieu dans le salut et la sanctification. L'apôtre Paul dit: «Nous prêchons Christ crucifié» (1 Corinthiens 1:23). Il dit: «Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ crucifié» (1 Corinthiens 2:2). À la lumière de ce que nous avons dit, ça veut dire que, Christ crucifié est Christ crucifié pour les Élus, peu importe de quelle façon vous décrivez ces élus dans la prédication, que ce soit historiquement comme croyants, comme repentants, comme ayant faim ou ayant soif, etc.... Christ a été crucifié pour les élus selon le plan d'élection de la souveraineté de Dieu. Si je dis simplement que «Christ est mort pour les pécheurs», alors je ne dis pas la vérité. Et certainement que je ne présente pas l'évangile de Christ crucifié quand je dis: «Christ est mort pour tous les hommes.» Si la croix est la révélation du désir de Dieu, du plan de Dieu, de la volonté souveraine de Dieu, je ne dis pas la vérité sur l'évangile de Christ crucifié quand je dis: «Dieu désire le salut de tous les hommes.» Ce n'est pas le cas, Dieu ne désire pas le salut de tous. La croix nous révèle très simplement que Son plan, Son désir, Sa volonté et Son Conseil sont destinés aux élus «seulement». Souvent la liaison entre la mort de Christ pour les élus «seulement» et le «supposé» désir de Dieu de sauver tous les hommes est présentée comme un mystère. Si vous dites que Christ est mort pour les élus, et pour eux seulement, et que Dieu désire le salut de tous les hommes, ce n'est pas un mystère, c'est tout simplement une contradiction et une hérésie. C'est impossible. Car dans la croix, tout ce qui est positif; salut... bienfait... amour... etc.... ne s'adresse qu'aux élus seulement. La croix nous révèle le plan de Dieu pour le salut. Si par la prédication, la possibilité du salut prend un sens plus large que celui que la croix lui donne, alors c'est nier le rachat particulier. L'évangile, c'est le MESSAGE DE LA GRÂCE DE DIEU concernant la promesse; de faire connaître aux héritiers de la promesse (les élus), le salut! C'est le coté positif de la croix et du rachat. Mais l'autre coté de la médaille, c'est que la croix représente aussi le jugement. Le jugement autant que le salut! La colère autant que la faveur était révélée dans la croix et proclamée par l'Évangile de Christ crucifié. En effet, il n'y a rien de positif à la croix pour les perdus. Mais ça ne veut pas dire que c'est sans signification pour eux. La colère de Dieu est révélée à la croix, autant que l'amour de Dieu. En pensant à la mort qu'Il allait subir, notre Seigneur Jésus-Christ pouvait dire les paroles suivantes dans Jean 12:31: «Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors.» Notre Seigneur Jésus l'avait répété clairement qu'il était venu pour un jugement (Jean 9:39 et Matthieu 21:21-43, etc.), mais nous devons nous rappeler que la première venue du Seigneur appartient au «Grand Jour du Seigneur» dont les prophètes ont parlé souvent, le reliant au jugement de Dieu: «déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu» (Matthieu 3:10). L'apôtre Paul réfère au même élément de jugement de la croix dans Colossiens 2:14-15: «il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix; il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix.» Laissez-moi, brièvement, vous donner un aperçu de cette idée. À la croix il y avait un procès. Ce n'était pas juste le procès de Jésus. C'était le procès du monde par Dieu. Le monde en dehors de Christ, le monde des hommes pécheurs, le monde dans leur état de péché et de culpabilité, le monde des hommes tels qu'ils sont dans la présente création avec leurs moyens de subsistance de développement et de «culture»; ce monde était en procès. Le monde entier des hommes, tels qu'ils sont en Adam, par nature, ensemble avec le prince de ce monde, le diable, l'esprit de contrariété de la nature humaine, ainsi que les principautés et les puissances politiques et religieuses, le monde entier, notre monde (séparé de Christ) en alliance et sous la domination morale du prince des ténèbres... tous ce monde en procès devant Dieu le Grand Juge. Dieu les a convoqués là. Il contrôle les évènements entourant les souffrances et la mort de Christ. En dépit des mains meurtrières, rappelez-vous que Christ est allé à la croix, selon le Conseil et la Prescience de Dieu. Le monde au complet sous tous ses aspects était en procès. Le monde était bien représenté... par l'apôtre Judas... la religion par le Sanhédrin... la société par la multitude... la sagesse et la justice ainsi que la puissance politique et militaire par le régime Gréco-Romain. La raison de ce procès était de les exposer publiquement en spectacle (Colossiens 2:15). Ils portaient un masque de justice, de sagesse, de religion et de jurisprudence (Romains 10:3). Ils ne pouvaient aller en enfer avec un masque. Ce masque a été enlevé par Dieu. Dieu a accompli cela en Se tenant devant «eux» dans la personne de Jésus-Christ fait homme, sans puissance, et en les confrontant avec cette question: Que ferez-vous de Dieu? Que ferez-vous de Dieu, s'il se tient devant vous comme un simple homme, un homme sans épée, un homme sans armée, un homme sans défense aucune, sinon la défense de la justice, un homme qui ne combattra pas contre vous... «Il n'a point ouvert la bouche.» (Matthieu 8:32) ... Que ferez-vous de Dieu? Ils étaient interpellés à répondre à cette question. Ils ont essayé de se défiler. Par exemple, Pilate a tenté de différentes manières de ne pas répondre à cette question cruciale. Mais le juge du ciel et de la terre insistait: Donnez une réponse! Et ils ont répondu: Nous le tuerons! Nous le crucifierons à la croix! À la croix le verdict du juge du ciel et de la terre a été rendu et exécuté. Quand le procès fut terminé, Dieu a répandu le fiel de sa colère. Seule la Parole (l'Agneau de Dieu) fut trouvée digne de subir la colère de Dieu; et l'exécution a suivi au Golgotha, «dans la croix, dans les ténèbres, dans la réalité effrayante d'être désigné par Dieu à de telles horreurs.» Christ était au centre de tout ça. Christ représentant les Siens, Christ représentant les élus de Dieu, Il était au centre du déversement terrible du jugement et de la colère de Dieu. Et tout le fiel de la colère de Dieu était concentré dans une «heure» ... «l'heure» de jugement. Et Dieu était là, à la place de tous ceux qui étaient élus, portant Sa propre colère dans un corps comme le nôtre. Quels furent les résultats? Le monde lui-même, le monde séparé de Christ, était condamné! Voilà ce que la croix révèle aussi. Le voile est déchiré: Dieu quitte le temple et Israël est abandonné. La terre tremble, les pierres se séparent, signifiant que ce monde doit disparaître. C'est même évident à travers les deux voleurs à la croix: seulement un a été sauvé, couvert par la croix de Christ. Mais tous ceux couverts par l'amour de Dieu, par l'élection de Dieu, ceux-là sont justifiés. Le jugement est passé. Le dernier jour, le jour de la révélation du jugement de Dieu, révèle la condamnation du monde en lui-même, et la justification du monde en Christ. À cette fin tous les chrétiens authentiques doivent prêcher l'Évangile de la grâce souveraine révélée dans Christ crucifié. À cette fin, les chrétiens authentiques doivent prêcher l'Évangile de Christ crucifié: une pierre d'achoppement pour les Juifs, une folie pour les Grecs (pour l'homme naturel, qu'il soit Juif ou Grec, la puissance de la condamnation de Dieu); mais à ceux qui sont appelés ou élus, autant Juif que Grec, la puissance et la sagesse de Dieu en Christ. L'aspect négatif de la croix et l'aspect négatif de l'évangile sont pour la plupart, oubliés ou mis de côté. Le christianisme contrefait de nos temps modernes ne désire pas être obéissant à demeurer fidèle à son appel de prêcher un évangile négatif autant qu'un évangile positif. Le christianisme dit Évangélique ne prêche plus Christ crucifié comme étant la puissance de Dieu, comme étant vraiment Dieu, il préfère prêcher un Christ et un salut, qui dépend de la volonté et du choix du pécheur. Un faux Christ et un faux Évangile sont maintenant proclamé dans le monde entier sous la bannière de la vérité, et tous ceux qui furent désigné à la perdition sont séduit par grand nombre. L'importance de garder cette vérité Cette vérité précieuse doit être gardée. Elle doit être gardée en ce qui concerne le rachat, et elle doit être gardée en ce qui concerne l'aspect négatif de la croix. C'est important pour nous, en premier lieu, comme croyants individuels. À se rappeler: un Christ pour «tous» est en réalité, un Christ pour «personne». De nos jours vous faites face à un rachat général, qui en fait n'est pas un rachat, et un rachat limité qui est réel et efficace. Dans lequel vous trouvez-vous présentement? Si le rachat de Christ est pour tous les hommes, alors tous les hommes doivent être sauvés. Même les Arminiens Évangéliques qui soutiennent un rachat général, savent très bien que tous les hommes ne sont pas sauvés. D'où ce discours qu'ils tiennent en disant: Christ est mort pour tous, mais tous les hommes ne sont pas justifiés et sauvés. Quel en est le résultat? C'est que le rachat de Christ était inefficace. Ce qui voudrais dire selon leur position subversive que je ne pourrais être assuré du rachat d'aucun homme, même pas du mien. Ainsi une personne est privée de la certitude du rachat dans la mort à la croix et marche vers la perdition éternelle. Deuxièmement, c'est important pour les chrétiens authentiques et la proclamation de l'évangile. Je suis bien conscient que c'est un peu «étrange» de souligner ça aujourd'hui. De proclamer un Christ pour «tous» et l'amour de Dieu pour «tous» semblerait si humain et un son si doux à entendre. Et c'est devenu si populaire. On prétend qu'il est impossible de prêcher et de faire l'œuvre missionnaire sans un évangile général et un salut général. Au fond, cependant, le problème est, que les hommes ne veulent pas mettre leur confiance en la croix qui est la puissance de Dieu! Ils ne croient pas non plus que Dieu utilisera sûrement la proclamation générale d'une promesse particulière pour rassembler et sauver Son église élue. Mais rappelez-vous que la portée de l'évangile ne peut être plus large que la satisfaction et la justification objective de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ. Si vous tenez à une offre bien intentionnée et générale, vous devez si vous êtes cohérent, embrasser la doctrine du rachat universel. Mais si vous désirez la vérité, il n'y a pas d'autre option que le Rachat limité. La preuve, vous en êtes témoin, est déjà ici. Ainsi donc, nous devons demeurer à cent pour cent dans la vérité que nous professons, avec respect pour le rachat et la prédication. Et si nous nous sommes éloignés de tout ça, nous devons y revenir et abandonner ce qui est faux. Que Dieu éclaire vos cœurs et le mien, pour sa plus grande gloire.

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact