Bien finir la course 2 Timothée 4 :1-8

11:00Ministere MotsdeDieu

En 1968, la Tanzanie a choisi John Stephen Akhwari pour la représenter aux Jeux Olympiques en Mexique. Pendant sa course, le marathon, il est tombé. Il s'est blessé au genou et à la cheville. A 7 heures du soir, plus d'une heure après qu'un coureur éthiopien ait gagné ce marathon, une sirène d'alarme de police était entendue. Il n'y avait que quelque milliers de spectateurs dans le stade - la plupart étaient déjà partis. John Stephen Akhwari est entré en boitant. Il avait la jambe enveloppé dans un bandage sanglant. La foule applaudissait. Après, quelqu'un lui a demandé "pourquoi as-tu continué la course dans un si grave état ?" Il a répondu "Mon pays ne m'a pas envoyé pour commencer une course mais pour la finir." John Stephen Akhwari a bien fini sa course Lisons 2 Timothée 4:1-8 Nous sommes dans le dernier chapitre de 2 Timothée, nous sommes aussi à la fin de la vie de l'apôtre Paul. Dans ce chapitre nous avons les dernières paroles de l'apôtre. Ses paroles auraient été écrites pendant les derniers jours et heures de sa vie, juste avant qu'il ne soit exécuté à Rome. Si nous tournons notre attention au verset 7 nous trouvons le commentaire final de Paul sur son ministère. C'est le ministère auquel il a consacré plus de 30 ans de sa vie avec une passion et une ferveur qui fait tourner la tête! Il peut regarder en arrière et dire "J'ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu'au bout de la course, j'ai gardé la foi." Nous pouvons résumer son ministère en disant, Paul, il a bien fini sa course. Il pouvait regarder en arrière son ministère, confiant qu'il avait fait tout ce que lui avait été demandé. Au moment où il écrit à Timothée il faisait face à sa mort. Mais il était conscient du fait que son départ au ciel, d'être avec son Seigneur et de recevoir la couronne du salut, serait le résultat de cette persévérance. Paul a bien fini sa course. Prenons un instant l'image d'une course: le jour où vous êtes venu à Jésus, le jour où vous avez confessé votre péché et votre besoin d'un sauveur le pistolet du starter a tiré un coup de feu. En fait, c'était Jésus qui a tiré, c'est Jésus qui court avec vous et c'est Jésus qui sera à la ligne d'arrivée pour vous accueillir - vous aurez bien fini votre course. Les anglais sont obsédés par le bricolage. Beaucoup de nous ne sommes pas très doués à ce sujet mais, au moins, nous aimons regarder d'autres en train de bricoler. Il faut préciser ici pour ceux qui ont vu le travail de Keith au bâtiment qu'il est seulement anglais à moitié. C'est de son côté ecossais qu'il a hérité ses capacités de bricolage. Il y a beaucoup d'émissions concernant l'amélioration de la maison. Une qui passait à la télé il y a quelques années s'appelle "Le bricolage - SOS!" autrement dit Le Brico d'urgence. Dans cette émission sont présentées 3 personnes qui ont commencé une tache de bricolage mais qui ne l'ont pas fini. Souvent je suis de tout cœur avec eux. Le mot qui défini ma capacité de bricoleur c'est "maladroit" - je partagais leur douleur. Le but de cette émission était d'appeler les spécialistes à venir finir la tache qui a été commencé. Les téléspectateurs votaient pour décider lequel parmi le trois mérite de l'aide. A part l'habileté épouvantable de ces gens-là ils étaient unis aussi par la honte - ils ont bien commencé mais, dans presque tous les cas, il n'ont pas réussi à finir. Et leur embarras était montré à toute la nation sur le petit écran. Ces gens n'ont pas bien fini leur course. Heureusement l'habileté du bricolage n'est pas décisive pour la vie chrétienne. Je suis sûr que je ne serais pas le seul à paniquer si cette qualité était nécessaire. Mais, de toute façon, je veux bien fini ma course. Je veux être capable de regarder en arrière à la fin de ma vie (pas simplement à la fin de mon ministère ici à Lbramont) et dire, avec Paul, "J'ai combattu le bon combat, je suis allé jusqu'au bout de la course, j'ai gardé la foi." Donc, qu'est-ce que nous pouvons trouver dans ce passage pour nous aider à bien finir notre course? J'aimerais reprendre quatre choses que Paul a dit à Timothée dans le verset 5. Gardons la tête froide en toute circonstance Paul dit "Mais toi, garde la tête froide..." il semblait que ceux et celles autour de Timothée étaient en train de perdre le sens de la réalité de l'évangile. Cette perte de sens de la réalité était due aux fables, aux légendes, aux fantaisies, aux nouvelles idées religieuses qui étaient vraiment attirantes pour les oreilles du verset 4. Il y a longtemps j'ai entendu cette phrase: "Quand vous arrêtez de croire en Dieu vous ne croyez pas en rien, vous croyez en n'importe quoi." Tout autour de Timothée il y avaient ceux et celles qui se détournaient de la vérité. Peut-être croyaient-ils en Dieu encore mais ils étaient en train de se détourner de Dieu - ils se jetaient dans n'importe qu'elle croyance. Mais, Timothée devrait être différent. Il devrait s'accrocher à la vérité de la parole de Dieu. C'est à dire qu'il devait garder la foi. Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Timothée, en tant que prédicateur et pasteur a dû enseigner contre les idées fausses, les mensonges et les fables - idées qui surgissent encore aujourd'hui. Ce n'est qu'en connaissant la parole de Dieu que nous pouvons anticiper les erreurs. C'est seulement en gardant la tête froide que nous pouvons espérer les combattre et les vaincre. La fausse monnaie est profitable pour ceux qui réussissent à la dépenser. Mais, ce n'est pas profitable du tout, c'est même un véritable cauchemar, pour ceux qui la reçoivent. Celui qui se retrouve avec de la fausse monnaie à la fin de la journée est lésé. Donc, comment est-ce que les banques forment les caissiers qui sont responsables des milliards de billets qui circulent chaque jour pour reconnaître la fausse monnaie? Evidement ils n'ont pas le temps d'observer toutes les categories de faux billets pour en connaître les caractéristiques. De tout façon j'imagine qu'auusi vite qu'ils arriveraient à reconnaitre un type il y aura trente-six nouveaux types qui apparaissent. Il fallait donc un autre moyen et c'est par la connaissance précise de la vraie monnaie, en manipulant beaucoup de vraie monnaie, en s'habituant à son toucher, à sa couleur et même peut-être à son odeur, que l'apparition soudaine d'un faux billet va mettre les caissiers en alerte. Il me semble alors, sur base du nombreux d'idées fausses qui existent que nous ferons mieux de connaître nos bibles que d'aller chasser et chercher les erreurs religieuses. Il faut développer le toucher fin de la vérité pour reconnaître le mensonge quand il se présente. Et garder la tête froide. Supportons la souffrance Puis nous devons parler de la souffrance. Paul était encore prisonnier. Comme j'ai déjà dit, il s'attendait à son exécution. Paul parle souvent de la souffrance. Paul a souffert pour l'Evangile. Nous trouvons un résumé de ses souffrances dans 2 Corinthiens 11:24 et suivant: "Cinq fois j'ai reçu des Juifs la série de trente-neuf coups, trois fois j'ai été battu a coups de fouet par les Romains et une fois on m'a blessé en me jetant des pierres; trois fois j'ai fait naufrage et une fois je suis resté un jour et une nuit dans les flots. Dans mes nombreux voyages j'ai connu les dangers dus aux rivières qui débordent ou aux brigands, les dangers dus à mes compatriotes juifs ou à des non-Juifs, j'ai été en danger dans les villes ou dans les lieux déserts, en danger sur la mer et en danger parmi de faux frères. J'ai connu des travaux pénibles et de dures épreuves; souvent j'ai été privé de sommeil; j'ai eu faim et soif; souvent j'ai été obligé de jeûner; j'ai souffert du froid et du manque de vêtements..." Paul a connu la souffrance. Il s'est attendu à la même chose pour Timothée. Est-ce pareil pour nous? Nous allons souffrir pour notre foi, mais cela ne veut pas dire qu'il faut chercher à souffrir parce que nous nous pensons ne pas avoir assez souffert. Paul aurait pu éviter la souffrance en compromettant l'évangile - donc, c'est évident qu'il aurait pu faire cela et c'est évident qu'il ne l'a pas fait. Mais, je ne doute pas que la tentation de compromettre était là pour Paul et aussi pour Timothée. Je ne doute pas non plus que nous sommes tentés aujourd'hui de la même manière. C'est la tentation d'éviter la souffrance en coupant d'eau l'évangile - juste un tout petit peu. Pour l'instant ici, en Belgique, il n'est pas question que nous perdions notre vie en tenant ferme à la vérité de l'évangile. Mais, peut-être tout le monde va rigoler et se moquer de nous. Peut-être les gens diront que nous sommes démodés avec nos croyances. Peut-être il y en a qui vont nous mépriser parce que nous n'avons pas la même morale qu'eux. Dans certains cas extrême nous allons trouver que c'est impossible d'avancer au boulot parce que nous aimons la vérité. Qu'est-ce que nous allons faire alors? J'admets que ce n'est pas facile. Mais osons-nous compromettre la vérité de Dieu pour être plus confortable, d'avoir moins de souffrance? Supportons la souffrance quoique cela nous coûte. Travaille activement à la diffusion de la Bonne Nouvelle Troisièmement, travaillons activement à la diffusion de la Bonne Nouvelle. Paul a pris beaucoup de temps sur le sujet de l'importance de garder la foi. C'est à dire, préserver la parole de Dieu de ceux qui voudrait la déformer et la ruiner. Mais, cela n'est pas toute l'histoire. Il est vital que nous maintenions une doctrine pure, une foi pure. Cette foi ne devrait pas rester dans une armoire où elle ne voit jamais la lumière. Notre foi doit être partagée. Un évangéliste est quelqu'un qui apporte l'Evangile de Dieu, la bonne nouvelle de Dieu. Il y a, certainement, un ministère d'Evangéliste mais l'appel est lancé à chaque chrétien de faire connaître à d'autres l'évangile. D'une certaine manière, cela veut dire prêcher la parole. Et Paul ajoute à son ordre de prêcher la parole - "que l'occasion soit favorable ou non" Faites-le si nous aimons le faire ou si nous n'aimons pas le faire, que l'environnement s'y prête ou non. Plus tard dans le chapitre Paul note les événements de sa première défense devant le tribunal à Rome. Il a utilisé l'occasion de déclarer l'Evangile. Si on peut bien dire qu'un moment n'est pas favorable c'était bien la. Paul était devant le tribunal pour plaider sa cause, mais il n'a pas pensé à être le témoin de sa propre défense, il a témoigné seulement à Jésus, son Seigneur. Donc, pour nous, soyons préparés à partager l'Evangile que nous nous sentions bien de le faire ou non. Il faut noter que j'ai dit "soyons préparé" - Le mot "insistance" dans le verset 2 ne veut pas dire qu'on saisit quelqu'un par le bras pour le frapper sur la tête en disant "vous allez croire, vous allez croire" Paul conseil la patience aussi. Mais, la patience n'est pas un excuse de rien faire non plus. Nous pouvons prendre chaque occasion qui se présente et nous devons réfléchir à comment créer les occasions dont nous pouvons profiter. Apportons la lumière des écritures à chaque conversation avec l'espérance de partager la perspective de Dieu sur la situation humaine. Remplissons bien notre ministère La dernière chose que dit Paul c'est que nous devons remplir bien notre ministère. Paul ne promouvoit pas l'activisme ici. Il n'est pas bon de s'agiter en tout sens pour faire tout et n'importe quoi même avec le désir de servir le Seigneur Nous avons, simplement, un appel à la persévérance. Nous sommes des coureurs de marathon, par des sprinteurs. Les coureurs de marathon ne maintiennent pas la même vitesse la long de la route - c'est pareil pour nous. Nous allons avoir des temps où nous ralentissons, peut-être à cause de la fatigue et puis nous allons avoir des temps où il semble qu'il n y a rien qui pourrait nous arrêter - mais dans tout cela nous n'arrêtons pas. En parlant du sujet "comment bien finir la course" je veux éviter l'inquiétude. Peut-être vous avez pensé "oui, mais, si je ne finis pas?" Je voudrais dire, tout brièvement, que je crois que la Bible nous enseigne que, si nous sommes réellement né de nouveau nous allons finir, nous allons persévérer jusqu'au bout. L'évidence que nous sommes né de nouveau se voit dans ce que nous faisons - nous gardons la tête froide, nous supportons la souffrance, nous faisons le travail d'un évangéliste, et nous remplissons bien notre ministère. Ces choses ne nous gagnent pas notre salut mais elles prouvent son réalité et elles servent à nous assurer que nous allons achever la course et recevoir la couronne du salut. Nous sommes presque à la fin... John Stephen Akhwarie a fini la course au moins une heure derrière le vainqueur, mais, il a fini et il a reçu les applaudissements de la foule. Nous avons plus que les applaudissements d'une foule qui nous attend. Pour le chrétien c'est Jésus lui-même qui nous attend à la ligne d'arrivée avec la couronne du salut. Paul nous dit que ce n'est pas juste lui qui recevra la couronne, c'est tous ceux qui attendent avec amour le moment où Jésus apparaîtra. Tous ceux qui attends avec l'impatience le retour de Jésus lui appartiennent et seront avec lui pour toujours. Tous ceux qui ne le connaissent pas devraient avoir peur de sa réapparition. La couronne du salut c'est le fait, c'est la réalité de notre salut final. Si vous êtes déjà un chrétien vous avez été sauvé, vous êtes en train d'être sauvé et vous serez sauvé. C'est un fait que Jésus, le juste juge, vous déclarera juste et vous serez avec lui pendant toute l'éternité. Je ne peux pas penser à une meilleure raison de vouloir bien finir la course - pour Jésus. Grâce à lui, et pour lui, je peux garder la tète froide, je peux supporter la souffrance et je peux travailler pour la bonne nouvelle. Que cela soit ici ou ailleurs. A lui soit la gloire aux siècles des siècles. Amen. --------------------------------------------------------------------------------

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact