CE QUE LE SAINT-ESPRIT DIT EXPRESSÉMENT CONCERNANT LES DERNIERS JOURS

11:00Ministere MotsdeDieu

1 TIMOTHÉE CHAPITRE 4 Nous savons d'après les évangiles que l'an 2000 AD est passé. L'horloge historique du règne de César Auguste et les différences entre le calendrier lunaire Juif et le solaire Grégorien nous dit que l'an 2000 se situait voilà deux ou quatre ans passés et, pour des raisons théologiques, l'an 2000 – tel que compté par l'occident et qu'importe ce qu'il peut représenter pour les ordinateurs - n'a aucune signification doctrinale quelconque. Nous savons toutefois que nous sommes plus près du retour de Jésus et cela, évidemment, est le vrai nouveau millénium pour lequel nous devrions être concernés : la venue du règne millénial de Jésus. De la globalisation de l'économie mondiale, à la reconfédération des nations dans l'Empire Romain et de l'Empire Romain à une Europe fédérale de moins en moins démocratique, à l'ascension de l'œcuménisme, à une foule de facteurs environnementaux; d'une activité séismique croissante à la pollution thermale, à l'épuration ethnique d'une nation contre une autre, à la quête d'une fausse paix au Moyen Orient, à la séduction de l'Église évangélique, nous voyons de toute évidence : que nous nous rapprochons de Sa venue et que l'Église est de moins en moins prête pour cet événement. Par la grâce de Dieu, toutefois, nous voyons aussi un reste fidèle se lever et se faire préparer par le Saint-Esprit. Ces derniers ne sont pas enthousiasmés par la séduction post-milléniale des Dominationistes charismatiques et des Reconstructionistes calvinistes mais plutôt par qui règnera avec Christ sur la terre dans le vrai Nouveau Millénium. Cependant, un aspect important de la préparation des fidèles par Dieu est de les préparer pour ce qui précède le retour de Jésus. A cette fin, nous avons investi beaucoup de temps dans l'enseignement biblique sur des sujets tels que « Une compréhension Judéo-Chrétienne de l'Antichrist »; « L'Histoire future de l'Église »; « Les septs Églises de l'Apocalypse »; « Comme aux jours de Noé »; « Comprendre l'enlèvement »; « Les avertissements du Sermon sur la montagne »; « Daniel et les Macchabées »; « Noël, Channuka et le retour de Christ » et, le printemps prochain, nous planifions une conférence sur le thème « Comprendre la Grande Tribulation ». (Tous ces enseignements sont disponibles en audio et en vidéo). Une des prophéties les plus claires et des plus importantes dans le Nouveau Testament au sujet de ce qui arrivera avant le retour de Jésus se trouve dans 1 Timothée 4. Tel qu'indiqué dans « L'Histoire future de l'Église », l'Église du premier siècle – dans certains aspects – préfigure l'Église des derniers temps. Il est évidemment très possible que nous soyons entrés dans ce dernier siècle. Écoutons Paul. 1."Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons, 2.par l'hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, 3.prescrivant de ne pas se marier, et de s'abstenir d'aliments que Dieu a créés pour qu'ils soient pris avec actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité. 4.Car tout ce que Dieu a créé est bon, et rien ne doit être rejeté, pourvu qu'on le prenne avec actions de grâces, 5.parce que tout est sanctifié par la Parole de Dieu et par la prière. 6.En exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre de Jésus-Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as exactement suivie. 7.Repousse les contes profanes et absurdes. 8.Exerce-toi à la piété; car l'exercice corporel est utile à peu de choses, tandis que la piété est utile à tout, ayant la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir. 9.C'est là une parole certaine et entièrement digne d'être reçue. 10.Nous travaillons, en effet, et nous combattons, parce que nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants. 11.Déclare ces choses, et enseigne-les. 12.Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté. 13.Jusqu'à ce que je vienne, applique-toi à la lecture, à l'exhortation, à l'enseignement. 14.Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens. 15.Occupe-toi de ces choses, donne-toi tout entier à elles, afin que tes progrès soient évidents pour tous. 16.Veille sur toi-même et sur ton enseignement, persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent." Naturellement, ce texte contient l'exhortation et l'instruction apostolique de Paul par le Saint-Esprit à Timothée et afin qu'il puisse en retour les donner aux autres (1 Timothée 4 :6, 11) ce qui veut dire, selon le canon du Nouveau Testament, que cela inclu tous les croyants de tous les temps. Non seulement nous, mais - si nous sommes dans les « derniers jours » - alors là, particulièrement à nous, puisque le contexte est eschatologique, i.e. puisqu'il parle des derniers jours. La première caractéristique de ce que le Saint-Esprit dit expressément concerne un abandon de la foi. Le mot grec utilisé est Apostasontai , le temps futur de la forme verbale du mot apostasia, qui veut dire « sortir hors de » et le même mot est employé en 2 Thessaloniciens 2 :3 associé avec l'Antichrist (Moriel a fréquemment averti que le mouvement œcuménique, la charismanie, l'hyper-pentecôtisme, la théologie libérale et la séduction du mouvement Parole de Foi sont des préludes et un chemin menant à cette rétrogradation collective). Le même abandon de la foi dont Paul parle, en association avec l'Antichrist dans 2 Thessaloniciens est traité d'une perspective plus pastorale dans son épître à Timothée. Nous pourrions dire qu'en 2 Thessaloniciens Paul traite de l'apostasie comme telle alors qu'en 1 Timothée il traite des tendances au sein de l'Église qui mènent à ces événements et, en tant que pasteur senior, il recommande avec insistance à Timothée d'alerter les brebis pour leur protection. Nous bénéficions aujourd'hui de cet avertissement au moyen de l'Écriture et savons ainsi à quoi nous attendre. Le premier danger ici est de croire que les chrétiens ne peuvent pas apostasier (cela est un sujet complexe en soi et il est traité en deux parties sur les cassettes audio « Sauvé un jour, sauvé toujours »). Quelqu'un ne peut pas abandonner quelque chose dont il ne faisait pas partie. La Bible nous prévient clairement d'une apostasie générale et la notion que seuls des gens non-sauvés peuvent s'éloigner de quelque chose dont ils n'ont jamais fait partie est linguistiquement, théologiquement et logiquement absurde. L'épître aux Hébreux a été écrite aux croyants Juifs en danger d'abandoner la foi et de retourner en arrière, sous la loi, face à la persécution. Il est absurde de suggérer que ceux qui ont reçu la connaissance de la vérité et qui sont maintenant en danger n'ont jamais été de vrais croyants (Hébreux 10 :26). Le mot ici pour apostasie est parapipto (relié à apostasia) de l'infinitif du verbe apostasier. Nous pouvons voir un double illogisme. Comment quelqu'un peut-il apostasier de ce que qu'il n'a jamais cru? De plus, suggérer qu'un incroyant puisse avoir été participant au Saint-Esprit est ridicule. C'est là une théologie de l'évêque libéral Desmond Tutu, qui déclare que les hindous peuvent avoir le Saint-Esprit. Ce n'est pas la théologie de la Parole de Dieu. Un tel raisonnement déformé est vraiment insensé. Au lieu d'approcher un texte objectivement et lui permettre de s'expliquer par son contexte, une personne le redéfinit et en réduit ainsi la signification déjà pourvue afin d'accomoder sa présupposition. C'est là une fausse prémisse et un raisonnement convoluté qui demande des acrobaties d'exégèse pour s'auto-soutenir afin de défendre une présupposition qui est contredite par une affirmation explicite du texte. En d'autres mots, parce qu'une signification directe et sans préjudice d'un texte comme celui d'Hébreux 6 ou Hébreux 10, pris dans son contexte, va à l'encontre de leurs idées préconçues, les gens doivent réduire sa signification directe afin de protéger leurs présuppositions. Ils réussissent cela en appliquant une déformation d'exégèse qui a du sens seulement si l'on part de leurs idées préconçues. Toutefois, si nous permettons au texte de parler pour lui-même, leur réduction de la signification du passage devient clairement absurde dans le contexte. En toute justice, nous devons reconnaître que lorsque Jean Calvin a formulé ce qu'est devenue la doctrine de la persévérance (Sauvé un jour, sauvé toujours), il essayait alors de discréditer l'exploitation hérétique du Catholicisme romain médiéval, qui tenait les gens en captivité en leur proférant le mensonge qu'on ne pouvait avoir l'assurance du salut, ce qui leur facilitait la tâche dans leur vente corrompue d'indulgences et leur permettait de financer leurs programmes de construction de la Renaissance. Toutefois, la solution à l'erreur est la vérité et non une autre erreur. Nous sommes, bien sûr, éternellement sécures en Christ, en autant que nous exercions notre volonté libre, restaurée à la croix et appropriée par la nouvelle naissance, à demeurer en Christ, en coopération avec la grâce de Dieu. En reniant que le libre choix perdu à la chute de l'homme a été restauré au Calvaire, le Calvinisme (semblable au Catholicisme romain, mais d'une autre façon) renie la pleine puissance de la croix de Jésus. Ironiquement, une des plus grandes menaces à la sécurité éternelle du croyant est, en fait, cette fausse idée que les croyants ne peuvent apostasier. Personne ne peut nous soutirer de la main du Père, mais nous pouvons faire un mauvais usage de notre volonté propre et choisir d'abandonner. C'est pourquoi 1 Timothée 4 verset 16 nous indique clairement que nous assurons notre salut. Ce chapitre déclare que ceux qui sont avertis des dangers et qui agissent en conséquence sont ceux qui peuvent assurer leur sécurité et non ceux qui renient le danger. DES DOCTRINES DE DÉMONS Par le Saint-Esprit, Paul nous dit quelle forme prendra l'apostasie dans les derniers jours et il commence en pointant le fait que des menteurs hypocrites dans l'Église propageront des doctrines de démons afin d'égarer les chrétiens. Le Saint-Esprit n'inspire pas Paul à mâcher ses mots dans sa description de ces gens. De plus, il ne fait aucun appel pour eux. Ce ne sont pas des personnes sincères et dans l'erreur mais de mauvaises personnes du genre dont parle Jérémie, à qui Dieu dit de ne pas intercéder en leur faveur (Jérémie 14 :11). Paul ne met pas non plus le blâme que sur les démons. Les doctrines viennent des démons mais elles sont proclamées par des dirigeants mauvais au sein de l'Église. La première de ces doctrines est spécifiquement une forme de légalisme appelée nomianisme, qui concerne ici une règle diététique. Il ne s'agit pas de gens qui s'abstiennent de certains aliments pour des raisons culturelles ou de témoignage en tant que choix personnel mais qui en font une doctrine. C'est de la Judaïsation (non pas une reconnaissance des origines Judaïques de la foi chrétienne mais un retour à la captivité religieuse). Ce n'est pas une coïncidence que les Adventistes du Septième Jour, les Mormons, les extrémistes Hyper-Messianiques (et, concernant les jours d'abstinence, les Catholiques) s'engagent dans de telles pratiques démoniaques au point de rendre les gens esclaves à des lois diététiques. Un des dangers est qu'avec l'émergence du Post-Millénialisme et de la théologie du Dominationisme vient ce qui est connu sous le nom de Kingdom Now (le Royaume Maintenant) – une eschatologie surréaliste qui combine le Reconstructionisme Réformé – où l'Église prend possession des institutions légales et du gouvernement et qu'elle établit le Royaume Divin avant le retour de Jésus, (d'après les modèles de Calvin, Knox, Zwingli et les Puritains) avec le charismatique et suggère que la terre sera restaurée à sa forme initiale avant la chute. En Angleterre, durant l'expérience de Toronto, une assemblée anglicane (qui suit encore les prophètes de Kansas City) a été dénoncée à la télévision pour ses fameux services alternatifs où les gens étaient à moitié nus, se basant évidemment sur la nudité d'Adam et Eve. Puisque l'homme semble être herbivore et non carnivore avant la chute, une interdiction chrétienne de consommer de la viande pourrait accompagner cette même notion… Avec l'afflux de la philosophie du Nouvel Age dans les cercles évangéliques via le mouvement Vineyard et des écrivains tels que Clark Pinnock, William De Artega, Patrick Dixon et Yongee Cho, des Chrétiens sauvés deviennent prédisposés à toutes sortes d'influences du Nouvel Age. Ce n'est probablement pas une coïncidence que dans certains quartiers des États-Unis, des idées de la médecine holistique et du végétarisme perçus comme un chemin à une spiritualité plus élevée soient déjà remballées en jargon évangélique pour être consommées par les croyants naïfs et ignorants de la saine doctrine. Paul ensuite parle du célibat obligatoire, une doctrine de démons qui demeure une doctrine primordiale aux yeux du clergé de Rome. Ainsi, en reniant l'expression naturelle du mariage, nous voyons finalement aujourd'hui exposées les plaies de l'homosexualité et de la pédophilie de ce clergé, aussi bien qu'une avalanche de formes conventionnelles d'adultère et de fornication. Des couvents de prostituées des années noires et de la Renaissance (ces couvents étaient simplement une continuité, sous les auspices de la papauté, de ce qu'avaient été précédemment les bordels religieux des vierges vestales de la Rome païenne et des temps de la prostitution de la Grèce antique) aux scandales plus récents qui ont littéralement aidé au rabaissement du gouvernement Irlandais il y a quelques années à cause de leur dissimulation des viols d'enfants perpétrés par le clergé Catholique romain, nous voyons les résultats d'une telle doctrine démoniaque. Lorsque ce qui est naturel et moral est défendu, ce qui est contre-nature et immoral se fraie un passage. (1 Corinthiens 7 :9) On trouve les origines de cette doctrine démoniaque chez Augustin de Hippo, qui a amené les influences du Manichéisme – une secte gnostique dualiste dont il était membre avant sa conversion à la chrétienté, sous le tutorat de son mentor doctrinalement dérangé, Ambroise de Milan. Les Manichéens ont la perception gnostique que tout ce qui est physique est mauvais parce que c'est le domaine d'un dieu moins important. Il s'ensuit qu'Augustin a adopté cette ligne de pensée et l'a introduite dans la chrétienté en disant : « La seule bonne chose concernant le mariage, c'est d'avoir des enfants qui seront célibataires ». Bien qu'Augustin ait bien agi en réfutant l'hérésie de Pélage, qui reniait le péché orignel, la violence perpétrée au nom de Christ, durant des siècles, (incluant les croisades et les inquisitions) remonte à l'influence séminale d'Augustin, qui maintenait que l'Église peut user de violence pour convertir les gens. C'est également Augustin qui est largement responsable de la dissémination de doctrines erronées telles que le Post-Millénialisme (qui est la base de la théologie de la Reconstruction et du Royaume Maintenant) qui d'ailleurs s'écarte de l'Église apostolique. C'est aussi Augustin qui a essentiellement réécrit la chrétienté, en faisant d'elle une religion Platonique et a développé les notions d'Église visible/invisible qui ont fourni une fausse base doctrinale à Constantin, ayant fait de la chrétienté la religion de l'Empire Romain. Tragiquement, (tel que discuté dans notre cassette Ce que les Réformateurs ont Oublié) lors de son positionnement pour réformer l'Église, Jean Calvin s'est reféré à Augustin au lieu de retourner à la Bible – comme les Anabaptistes l'ont fait. Conséquemment, Calvin finit avec un mélange de vérité et d'erreur dans sa théologie doctrinale. Il est ironique que le Catholicisme romain et le Protestantisme réformé proviennent tous deux d'Augustin, chacun mettant l'emphase sur des aspects différents des mêmes croyances doctrinales de cet homme et en partageant d'autres. Toutefois, ils étaient en désaccord sur le célibat et les Réformateurs se sont opposés, avec raison, à cette doctrine démoniaque. Cependant, le Saint-Esprit dit expressément que cette doctrine démoniaque sera également en évidence dans les derniers jours. En Amérique, l'église sectaire The Church of Bible Understanding, dirigée par Stuart Trail (qui est issue du Mouvement pour Jésus et qui, à l'instar de Enfants de Dieu a tourné en secte démoniaque) est remarquée à cause de son groupe – supposément évangélique – qui détient vraiment une politique de célibat. Les penchants anti-matrimoniaux de Bill Gothard dans ses séminaires pour la jeunesse sont aussi dérangeants. Potentiellement, les conséquences des prédispositions de Gothard peuvent être dévastatrices. Il décourage le mariage avant 30 ans, ce qui est un âge où débute les dangers d'une première grossesse. Gothard n'est pas médicalement ni théologiquement qualifié. Il n'est pas surprenant qu'un scandale sexuel impliquant le frère de Gothard et le personnel ait ébranlé l'organisation située en Illinios. Malgré cela, plusieurs pasteurs persistent à envoyer leurs groupes de jeunesse aux séminaires de Gothard. Ce qui est davantage affligeant, est l'accomodation du Catholicisme romain et l'acceptation de le voir comme chrétien malgré ses doctrines démoniaques, par des théologiens qui se disent évangéliques tels que Norman Geisler (qui est un partisan de l'hérésie Aristolienne de Thomas d'Aquin et qui de plus est associé à l'Université Catholique Romaine Loyola) et le théologien Réformiste calvin J.I. Packer – qui s'est joint à Chuck Colson, Pat Robertson et Bill Bright pour signer « Les Évangéliques et les Catholiques Ensemble » et que ce document inclus le renoncement à évangéliser les Catholiques. Ce compromis avec Rome n'est pas seulement un compromis avec un autre évangile (Galates 1 :8) mais également un compromis avec les doctrines de Rome, incluant celle du célibat. Une doctrine de démons. DE LA BONNE NOURRITURE ET NON DES FABLES Au verset 6, dans un jeu de mots, Paul fait le contraste entre les fausses doctrines qui interdisent des aliments comme étant une « mauvaise nourriture » et la saine doctrine qui est de la « bonne nourriture » ou entraphomenos , qui veut dire « être nourri ». Il va plus loin dans sa comparaison en appelant les fausses doctrines des contes profanes et absurdes, ou en grec muthos , d'où nous tirons le mot « mythe ». Dans la plupart des versions bibliques anglaises, il est écrit « mais refuse les fables absurdes et profanes des vieilles femmes » ce qui est mal traduit, à mon avis. Le terme grec utilisé n'est pas « absurde » mais bebelous dont la traduction plus appropriée serait « quelque chose qui profane ». Je ne sais pas si des commentateurs sont d'accord avec moi, mais je ne perçois pas la description de Paul (« de vieilles femmes ») comme de la mysoginie, mais plutôt comme une allusion aux sorcières grecques qui conjuraient des révélations mystiques lors de transes, avec l'aide de potions ou de plantes hallucinogènes. (Apocalypse 21 :8 et 22 :15) De telles doctrines mythiques qui profanent courent vraiment les rues aujourd'hui au sein de la charismanie populaire (et non « charismatique biblique »). Donc, à partir de fables telles que le Manichéisme d'Augustin (une croyance mythique dualiste disant que le sexe est indésirable parce qu'il est un acte physique et que le physique est naturellement mauvais – ce que le Logos incarné dans Jean chapitre 1 contredit – émergent deux choses. La première est des doctrines démoniaques (dans le cas présent, le célibat obligatoire) et deuxièmement les « menteurs » (faux docteurs) comme Paul les appellent, qui propagent de telles doctrines démoniaques. Au verset 2, Paul appelle ces menteurs, en grec, pseudologon , qui veut dire « faux Logos » ou plus précisément une contrefaçon démoniaque du logos authentique incarné – le Seigneur Jésus qui Se manifeste dans la chair, par le Saint-Esprit, et dans la Parole Vivante de l'Écriture. Se rappelant que le thème de 2 Thessaloniciens 2 et 1 Timothée 4 est le même – l'apostasie des derniers jours – nous retrouvons dans les deux épîtres la relation entre l'Antichrist qui vient et l'apostasie qui vient. Dans 2 Thessaloniciens, il est l'homme de perdition, un faux Christ. Le terme grec veut littéralement dire « à la place de Christ », qui caractérise les derniers temps de l'apostasie. Dans 1 Timothée 4 nous avons le terme pseudologon qui, encore, caractérise la même période. Alors dans 1 Timothée 4, au lieu du vrai Logos manifesté dans la chair, le faux logos dit que la chair est mauvaise (ce qui est une caractéristique antichrist dans 1 Jean 4 :1-3). Au lieu du vrai Logos révélé par la personne du Saint-Esprit, le faux logos est révélé par un démon. Au lieu du vrai Logos révélé dans une Parole vivante, le faux logos est révélé par des fables superstitieuses (telles les plombages en or). Et, au lieu que le vrai Logos soit prêché par des serviteurs fidèles du Seigneur, tels que Paul et Timothée, le faux logos est prêché par des rétrogrades menteurs. Tout ceci finit en impiété et en blasphèmes. Tel que décrit dans la Parole de Dieu, nous voyons aujourd'hui ce chaos ridicule, dont la fin ultime ne sera rien d'autre que l'apostasie totale expressément annoncée ici par le Saint-Esprit Lui-même, via Paul à Timothée, et à nous. LE SAUVEUR DE TOUS LES HOMMES A partir d'ici, Paul continue avec une liste d'exhortations personnelles et de recommandations à Timothée, incluant un encouragement semblable à l'exhortation du Seigneur à Jérémie, de ne pas se sentir inadéquat parce qu'il est jeune. Dieu mesure l'âge selon depuis le temps que nous Le connaissons et en termes de maturité spirituelle, non selon les notions abjectes de maturité du monde, ni seulement selon l'âge physique. Une bonne partie de cette exhortation aux versets 8-12 peut tout aussi bien s'appliquer à plusieurs chrétiens sincères aujourd'hui mais au verset 10, Paul révèle que « Dieu est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants ». Ceci est un énoncé christologique sur Jésus et un énoncé sotériologique concernant le salut, où le Saint-Esprit inspire Paul à réfuter deux erreurs doctrinales importantes que le Seigneur, dans Son omniscience, savait qu'elles émergeraient après le temps des apôtres. La première est de renier que le Sauveur (Jésus) est Dieu et la deuxième est l'erreur de Calvin, qui croit que Jésus n'est pas mort pour les péchés du monde, comme l'enseigne la Bible, mais seulement pour les élus. Dans cette même épître, le Saint-Esprit déclare par Paul que « Dieu désire que tous les hommes soient sauvés (1 Timothée 2 :4). Comme Pierre l'écrit : « Le Seigneur veut qu'aucun périsse, mais que tous parviennent à la repentance. » (2 Pierre 3 :9) Dieu est éternel et, par définition, vit hors du temps; c'est pourquoi le passé, le présent et les choses futures coexistent dans le livre de l'Apocalypse. Par conséquent, concernant l'éternité – où le temps n'existe pas – le nombre des sauvés est fixé dès avant la fondation du monde mais, concernant l'incarnation, Dieu est entré dans le temps pour apporter le salut à tous ceux qui répondraient à Sa grâce imméritée. Donc, en relation avec la sphère du temps, le Seigneur déclare qu'Il ne prend pas plaisir à la condition du méchant mais qu'Il préfère qu'il se repente (Ézéchiel 18 :3) Citant Joël, Pierre dit « quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Actes 2 :21) Le Saint-Esprit savait que la séduction et les fausses doctrines - qui renient les merveilleuses vérités du Dieu juste et aimant – infiltreraient un jour Son Église. Des erreurs réformées de la compréhension de la souveraineté et de l'élection ont continuellement amené le chaos dans l'histoire de l'Église. Nous devons mentionner que tous les calvinistes ne sont pas aussi extrémistes ou hérétiques au point d'enlever le verset 10 et dire que « Jésus n'est pas le Sauveur de tous les hommes, particulièrement des croyants. » Seul l'hyper calvinisme tient à une telle particularité non-biblique, disant que Dieu a créé certaines personnes pour qu'elles brûlent éternellement en enfer, alors que la Parole de Dieu déclare qu'Il désire que tous se repentent. Un coup d'œil au commentaire de Calvin sur De Clementia de Seneca, démontre que la racine herméneutique de l'exégèse Réformée provient de l'humanisme et non de l'Écriture. Un examen du Post-Millénarisme calviniste, Erastianisme (une église d'état) et le baptême d'enfants, révèle que sa doctrine de l'Église provient du Catholicisme romain. Une fouille des Écritures pour trouver un seul verset qui soutienne la théologie de l'Alliance Réformée des calvinistes – qui dit que Dieu n'a fait que deux alliances : une avec Adam et l'autre avec Abraham (d'où provient la Théologie de Remplacement) démontre qu'un tel passage n'existe pas. Mais, par-dessus tout, la mauvaise compréhension des calvinistes au sujet de la prédestination a une racine philosophique commune avec le fatalisme du Inja Allah de l'Islam et non de la chrétienté biblique. 1 Timothée 4 réfute l'erreur hyper calviniste de « l'expiation limitée » qui restreint la pleine provision du sang de Jésus pour sauver quiconque. Il est vrai que le Seigneur choisit ceux qu'Il sait, de toute éternité, qui répondront à Son appel et nous ne pouvons nous sauver nous-mêmes ni répondre à Sa grâce sans qu'Il nous vivifie. Mais Dieu ne crée personne pour l'enfer. L'enfer a été créé pour Satan et ses anges, non pour l'homme (Matthieu 25 :41). Il est un Dieu d'amour, qui veut et qui désire sauver chacun. Bien que tous ne Le recevront pas, et Dieu sait d'avance qui Le recevra ou pas, « Jésus est Dieu et le Sauveur de tous les hommes, particulièrement des croyants. » Nous croyons soit l'apôtre Paul, soit Jean Calvin. L'ÉQUILIBRE DIVIN: L'ATTENTION À LA PAROLE DE DIEU ET NE PAS NÉGLIGER LE DON Au verset 13, Paul émet l'avertissement de s'appliquer à la lecture des Écritures, à l'exhortation et à l'enseignement. John Wesley s'est parfois lamenté du fait que le Méthodisme était en déclin à cause de sa négligence à cet égard. Il en est ainsi pour tout mouvement ou dénomination qui les ignore. Aujourd'hui, nous sommes témoins de la ruine de l'Église Unie Réformée, du Méthodisme, d'une grande partie de l'Église Presbytérienne et de l'Église d'Angleterre, dont les dernières statistiques indiquent une baisse de 36,000 participants à l'assemblée. Ceci prouve que des cours tels que Alpha n'ont jamais eu d'impact significatif. La croissance se voit plutôt parmi les religions orientales, le néo-paganisme et les sectes. Sous le leadership de Bernard Green et Douglas MacBaine, on voit également un déclin dans leur itinéraire oécuménique – loin de la Bible – par l'Union Baptiste alors que le déclin phénoménal des Assemblées de Dieu se voit dans le nombre de gens qui assistent aux conférences et que des églises se séparent d'elles. Les nombreux scandales moraux d'Elim mentionnés dans la presse en Angleterre et en Nouvelle Zélande peuvent tous être attribués directement ou indirectement à l'éloignement de l'emphase mise par Paul dans l'Écriture. Heureusement, les Églises Évangéliques Indépendantes n'ont pas fait de démarches majeures en ce qui concerne s'éloigner de la base biblique et devraient probablement être considérées comme les vrais Baptistes. Aussi, les églises Calvary Chapel, Light and Life Mission et d'autres mouvements pentecôtistes plus conservateurs sont utilisés par le Seigneur pour remplacer le déclin des églises pentecôtistes d'hier. Bien qu'il y ait de claires indications d'espoir, le portrait global n'est pas joyeux et le calibre d'enseignement biblique parmi les Frères n'est qu'un ombrage de ce qu'il a déjà été. Il est digne de mentionner que l'application à la lecture des Écritures soit la première chose écrite par Paul. Dans l'Église du premier siècle, il y avait peu de textes et la congrégation se fiait donc à ce qu'on lui lise les Écritures. Mais aujourd'hui, il est étonnant de voir combien de gens viennent à l'assemblée sans Bible et écoutent une prédication sans même lire le texte pour eux-mêmes. La foi vient en entendant la Parole de Dieu mais l'emphase mise par Paul est de prendre soin de la lire. Maintenant, au lieu qu'un texte soit lu et exposé, seuls quelques versets sont sortis hors contexte par un pseudo-prédicateur, pour motiver les gens avec des anecdotes qui sont souvent centrées sur eux-mêmes. J'ai un jour passé une heure et demie de mon temps dans une assemblée en Australie, à écouter Col Stringer. Il a pris deux versets hors contexte sur le sujet « la joie du Seigneur est notre force » et « l'homme sage contrôle son esprit. » Il s'est amusé à parler d'anecdotes colorées. Pendant tout son discours, il n'a pas mentionné le nom de Jésus une seule fois. Il a mis l'emphase sur la joie au lieu du Seigneur, tel que le contexte le décrit. Ceci est de la psychologie pop babylonienne, là où « se sentir bien » se mascarade en doctrine chrétienne. Le pire, c'est que cette réunion devait venir en aide aux hommes chrétiens pour qu'ils soient de meilleurs leaders au sein de leur famille. Avec un tel non-sens, qui ne peut rien apporter dans un temps de crise, je ne peux m'empêcher de penser à ce qui peut arriver à ces pauvres familles si (que Dieu les en protège!) une vraie tragédie venait à les frapper. C'est pourquoi Dieu dit : « Mes frères, qu'il n'y en ait pas parmi vous beaucoup qui enseignent, car nous encourrons un jugement plus sévère. » (Jacques 3 :1) Ce ne serait pas juste de mentionner seulement le nom de Col Stringer. Son approche est simplement typique de toute la folie populaire qui se fait passer pour de l'enseignement biblique aujourd'hui. Le plus pénible de tout ceci est la triste réalité que dans leur ignorance, ceux qui les écoutent reçoivent leurs messages sans penser. C'est pourquoi Paul dit qu'un texte doit premièrement être lu. Ceci établi le bon contexte et le co-texte. Deuxièmement, Paul commande que le texte soit utilisé en exhortation. Comme Watchman Nee l'a bien dit, il y a une différence entre une vraie connaissance et de la simple information. La Bible ne nous a pas été donnée pour accroître notre connaissance, pour avoir de la connaissance, mais pour changer nos vies. Paul emploie le terme grec paraklesio qui veut dire implorer, comme un exhortation en vue de réconforter, et ce mot est directement relié au terme grec parakletos – un titre descriptif du Saint-Esprit, Qui vient à nos côtés en tant que Consolateur – mais Son moyen principal pour le faire est par la Parole révélée. « L'Esprit » et la « Vérité » sont mutuellement dépendants et non mutuellement exclusifs. Le Saint-Esprit œuvre seulement selon la Bible qu'Il a inspirée. Ceci nous amène à la troisième exhortation de Paul – « enseigner » - en grec didasklia dont l'usage du Nouveau Testament est d'expliquer la doctrine. Ce mot vient directement du mot grec didaskein qui veut dire doctrine. Bibliquement, bien qu'un faux enseignant tel que Paul Crouch dénonce ouvertement la doctrine biblique comme étant « de l'excrément », le Saint-Esprit, quant à Lui, appelle la doctrine biblique « l'enseignement de Jésus ». Selon la Parole de Dieu, le fait de rejeter les enseignements de Jésus comme des excréments revient à rejeter Jésus Lui-même. Dans le contexte, le rôle de réconfort et d'exhortation du Saint-Esprit est basé premièrement sur les Écritures; toutefois, exhorter sans la saine doctrine n'est pas du tout de l'exhortation mais revient plutôt à induire en erreur et tromper! C'est seulement après avoir mis l'emphase sur l'application à la lecture des Écritures et ses doctrines que Paul exhorte Timothée à ne pas négliger le don qu'il a reçu par prophétie. Ici, le mot don, en grec, est charismatos , une grâce donnée par l'entremise d'un individu dans le Corps, pour l'équiper pour le ministère, et dans le cas présent il est associé avec un charismata dans la forme d'un ministère prophétique. A moins qu'une solide base doctrinale soit en place où de tels dons sont exercés en accord avec les Écritures, le résultat ne sera pas le charismata biblique mais la charismanie non-biblique. Tout comme les dons ministériels, les dons charismatiques nous équipent pour accomplir notre appel (1 Corinthiens 12 :4-5) et sont comparés par Jésus aux talents, pour lesquels nous seront jugés selon la façon dont nous les aurons investi en Son nom. (Matthieu 25 :14-26). Le diable utilise la charismanie afin de discréditer les dons, dans le but que les autres ne désirent pas en avoir et, par le fait même, qu'ils ne soient pas préparés pour la bataille (1 Corinthiens 14 :23). Le diable l'utilise aussi afin que les non-sauvés pensent que nous sommes des fous. C'est également pourquoi Satan emploie des hommes tels que Peter Glover, pour condamner les dons et ceux qui en font usage. Romains chapître 11 traite des buts prophétiques de Dieu pour les Juifs alors que le chapître 12 commence avec l'enseignement de Paul sur une combinaison des dons charismatiques et ministériels. La raison pour laquelle Paul relie les dons et l'appel dans Romains 11 :29 est parce que l'erreur doctrinale disant que Dieu n'accorde plus de dons et celle où Dieu en a fini avec les Juifs sont deux aspects d'une même erreur. Dans 1 Corinthiens 14 :23 Paul appelle idiotai (idiots) ceux qui ne sont pas instruits dans les dons charismatiques. Dans 1 Corinthiens 13, les dons demeurent jusqu'à ce que ce qui est « parfait » vienne – ce qui, dans le contexte de l'épître – est parousia ou le retour de Jésus, et non le canon du Nouveau Testament. Au début de 1 Corinthiens 7 :8 la charismatai (les dons charismatiques) demeurent jusqu'au retour de Jésus. En regardant le texte dans son contexte et à la lumière de son co-texte, il est « idiot » de dire le contraire. Les Peter Glover et Col Stringer de l'Église contemporaine divorcent le texte du contexte. La charismanie et la cessation des dons sont toutes deux des croyances que Paul appelle des « idioties ». LA CONCLUSION Paul fait le point en soulignant l'importance de ces vérités au verset 15, implorant Timothée de se donner tout entier à elles, les enseignant, par amour, à « tous » (sauvés et non-sauvés) comme un témoignage pour les perdus mais aussi comme un exemple de son ministère à l'Église (incluant ceux qui le méprisent). Paul termine sa lettre à Timothée en l'exhortant à prendre garde à lui-même et à son enseignement. Il n'est pas suffisant d'avoir la bonne doctrine si notre conduite est différente. Le prédicateur baptiste d'Angleterre et membre de l'Alliance Évangélique, Roy Clements, était un bon dispensateur des Écritures mais il a été mis à découvert lorsqu'il a récemment abandonné son église, sa femme et leurs enfants pour un amoureux homosexuel. Certains suggèrent que si la vie de quelqu'un est en règle, nous devrions ignorer leurs erreurs doctrinales. Toutefois, l'Esprit de Dieu, par Paul, dit le contraire. Une doctrine erronée amène un comportement erroné. Si notre conduite et notre doctrine demeurent saines, nous n'avons pas besoin de craindre l'apostasie dont nous parle le Saint-Esprit mais, tel que mentionné au verset 16, nous assurerons notre salut et celui de ceux qui nous écoutent.

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact