Jésus, le Sauveur du Monde

03:43Ministere MotsdeDieu

« Tu l’appelleras du nom de Jésus » —Matthieu 1 : 21 Jamais auparavant, dans l’histoire de l’Homme, n’a-t-on eu autant besoin d’un dirigeant compétent. Il nous faut quelqu’un qui puisse mener les nations, infectées par une haine issue de l’égoïsme et du désespoir, vers une condition de confiance et de bonne volonté. Sans cela, il ne peut y avoir de paix durable ou de sécurité qu’elle soit individuelle ou commune à tous les peuples. Il existe, dans l’Histoire, de nombreux héros dont les actions et les noms sont glorieux. Cependant, aucun d’eux n’a jamais été confronté à des conditions et des problèmes aussi complexes et variés que ceux qui existent aujourd’hui dans le monde. De nos jours, chaque pays a ses soucis et personne ne semble capable de trouver les solutions adéquates pour remédier aux divers problèmes. Le monde a besoin d’un surhomme pour sortir du chaos. Mais où trouver un tel être ? Nul ne peut le dire. Dans la Bible, le Créateur a donné les détails de son plan pour instaurer une paix mondiale. Sa Parole révèle en des termes clairs que Jésus est celui qui, selon les arrangements divins, bénira tous les peuples. Les chants des anges, la nuit où Jésus naquit, confirment cela et identifient Jésus comme le Sauveur du Monde par qui la volonté de Dieu se manifestera à la race humaine mourante. Ces anges prophétisèrent aussi que, par Jésus, la paix viendrait sur terre. Mais qui est Jésus et quelles sont ses caractéristiques ? Quelles raisons avons-nous pour croire qu’il possède toutes les compétences requises pour installer la paix dans un monde chaotique ? Pour trouver la réponse à ces questions, il n’existe pas de meilleur moyen que d’examiner les prophéties et les promesses présentes dans la Parole de Dieu relatives à Jésus et ses attributs. De cette manière, le Plan de Dieu se révèlera lui-même dans toute sa glorieuse harmonie et sa beauté. La Parole (Logos) faite chair Jésus a eu une existence pré-humaine. Ceci est rapporté clairement dans l’évangile de Jean 1 : 1 à 3. Nous lisons également en Jean 1 :14 que « la Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père ». Le fait que le Logos ait été fait chair et qu’il soit passé d’une existence pré-humaine à un état humain est l’une des caractéristiques fondamentales du plan de Dieu. Dans le livre aux Hébreux chapitre 2 et versets 9 et 14, nous lisons que cela a été accompli pour que Jésus puisse souffrir la mort pour tous. Dans l’évangile de Jean au chapitre 6 et verset 51, nous trouvons l’explication que Jésus donne lui-même de sa venue sur Terre. Il dit ainsi qu’il donnerait sa chair pour la vie du monde. En effet, le sacrifice de l’humanité de Jésus est un substitut pour la vie perdue d’Adam. Paul affirme en I Corinthiens 15 : 22 que : « Comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ ». En I Timothée 2 : 6, l’apôtre explique que Jésus s’est donné lui-même en rançon pour tous. Le mot grec traduit par « rançon » signifie plus précisément « prix correspondant ». Nous comprenons, alors, la philosophie de la rédemption par Christ que l’on trouve dans le plan de Dieu. En effet, l’unique engendré de Dieu a été fait chair ; une chair parfaite ; pour qu’il puisse par sa mort devenir un substitut pour Adam qui avait été condamné à mort. De cette manière, Jésus a procuré, à Adam et à toute sa race, le moyen d’échapper à la mort. Jésus est donc mort pour toute l’humanité. Le monde entier loue l’esprit de sacrifice en faveur d’autres personnes ; reconnaissant sa valeur lorsqu’il se trouve chez ceux qui dirigent les peuples. En effet, tous les hommes déplorent le mal qui résulte d’un dirigeant uniquement préoccupé par son propre intérêt, son propre bien, son propre avancement et l’accroissement de sa puissance au mépris des gens qui pourraient en souffrir. Aussi, rien n’est peut-être plus digne de louanges, chez un dirigeant, que sa volonté de se dépenser et d’être dépensé en faveur du peuple. Mais, dans les annales de l’histoire, aucun chef d’état, président, roi, empereur ou dictateur, n’a jamais égalé l’esprit de dévotion de Jésus ; un esprit de dévotion pour Dieu d’abord mais aussi pour l’humanité. Dans le livre des Actes 10 : 38, nous lisons que Jésus « allait de lieu en lieu faisant du bien ». Jésus épuisa ses forces pour prêcher aux autres. Il se sacrifia quotidiennement, accomplissant son ministère. Finalement, il termina sa magnifique vie de service en se laissant, volontairement, crucifier. L’homme Jésus prouva ainsi sa fidélité. Aussi, lorsque les hommes apprendront l’établissement du Royaume promis longtemps à l’avance, ils pourront avoir confiance en un caractère aussi noble que celui de Jésus qui prendra les rênes du gouvernement terrestre pour bénir l’humanité entière. Un prêtre et un roi Le nom de Jésus signifie « celui qui sauve, un sauveur ». Cependant, le plan de Dieu pour sauver l’humanité de la mort et du péché recouvre tellement d’aspects différents que Dieu, pour nous permettre d’en comprendre toutes les facettes, a donné à Jésus, dans sa Parole, des titres variés ; chacun se rapportant à un aspect particulier de la rédemption de la race humaine mourante. L’un de ces titres est « prêtre ». Lorsque nous pensons au titre de « prêtre », nous ne devrions pas avoir à l’esprit l’usage qu’en ont fait plusieurs dénominations religieuses mais nous devrions nous tourner vers l’Ancien Testament et remarquer la signification attachée à son utilisation originelle. Dieu a désigné des prêtres pour servir la nation d’Israël dans tout ce qui concernait le culte. Leur travail était double : ils offraient des sacrifices et ils bénissaient le peuple selon le sacrifice présenté. C’est la même chose pour Jésus. Il a déjà rempli la fonction de prêtre en ce qui concerne l’offrande en sacrifice. Plus tard, il bénira les hommes en leur donnant la vie éternelle ; fait rendu possible grâce au sacrifice qu’il a accompli. Les prêtres d’Israël offraient des animaux qui étaient des types ou symboles de Jésus qui s’est offert comme sacrifice antitype. Jésus a aussi été désigné par Dieu comme Roi de la Terre. Dans le livre aux Hébreux 6 : 20 et 7 : 1 et 2, l’apôtre associe la fonction de souverain sacrificateur à celle de roi ; les appliquant toutes les deux à Jésus. Nous comprenons donc que Jésus dirigera les peuples mais qu’il les bénira aussi. Au sujet de ce prêtre-roi, le prophète David a écrit au psaume 72, versets 11 à 14 : « Tous les rois se prosterneront devant lui, toutes les nations lui seront soumises. Car il délivrera le déshérité qui appelle à l’aide, et le pauvre qui n’a point de secours. Il aura pitié du faible et du déshérité, il sauvera la vie des déshérités; il les rédimera de l’oppression et de la violence, et leur sang aura du prix à ses yeux. » Une telle prophétie ne peut être appréciée qu’à la lumière de la promesse de Dieu que Jésus serait roi de la terre pendant mille ans. Jésus n’attend pas que les humains le reconnaissent comme roi afin de pouvoir devenir roi. Il y a un temps spécifique dans le plan de Dieu pour l’établissement du Royaume sur terre. Dans une prophétie concernant Jésus en tant que Roi de la terre, nous apprenons que, d’abord, Jésus doit briser les nations comme le « vase d’un potier ». Psaumes 2 : 5à 12. Un Juge Un autre titre que l’on trouve appliqué à Jésus dans les Ecritures est celui de « Juge ». En tant que juge, Jésus bénira les peuples. En effet, au Psaume 72, verset 4, David écrit concernant Jésus : « Il fera droit aux pauvres du peuple, il sauvera les fils du déshérité, et il écrasera l’oppresseur. » Le grand oppresseur des humains, à travers tous les âges a été Satan, le Diable. Il a asservi la pensée des hommes grâce à la tromperie et, par ce moyen, a empêché les gens de connaître et de servir le vrai Dieu même si le servir droitement signifie l’obtention de la vie éternelle. Une mauvaise compréhension typique concernant le Jour du Jugement, a empêché de nombreuses personnes de reconnaître Jésus comme grand Juge de l’humanité. Au lieu de voir dans le Jour du Jugement, un temps de bénédictions, les gens ont vu un temps apocalyptique pour presque tout le monde et ont redouté sa venue, En fait, les mille ans durant lesquels Jésus « jugera le monde selon la justice » (Actes 17 : 31), sera un temps de bénédictions pour tous les peuples. Lorsque nos premiers parents ont transgressé la loi divine, ils ont attiré sur eux et sur leurs descendants, une condamnation à mort. Cependant, la mort de Jésus a rédimé l’homme et lui a donné le moyen d’échapper à la condamnation à mort. Les bénéfices apportés par la mort de Jésus sont seulement disponibles pour ceux qui croient en lui et obéissent à la divine volonté. Mais l’apôtre Paul pose cette question dans l’épître aux Romains, chapitre 10, verset 14 : « Comment donc invoqueront-ils celui dont ils n’ont pas entendu parler ? ». Peu de gens, encore, ont entendu parler de Jésus d’une manière compréhensible pour qu’ils puissent croire en lui. Mais les Ecritures révèlent qu’ils en auront l’occasion durant le Jour du Jugement qui vient. Le Jour du Jugement sera ainsi un temps d’apprentissage pour tous les peuples. Paul sous-entend cela dans son sermon sur la colline de Mars où il fait le contraste entre les « temps d’ignorance » (Actes 17 : 30) et le jour que Dieu a préparé où « Il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné. » (Actes 17 : 31). Le moment choisi par Dieu sera le « propre temps » et le fait que Jésus est mort pour les péchés du monde sera rendu clair à toute l’humanité. I Timothée 2 : 4 à 6. Le travail de jugement inclut l’apprentissage des peuples comme nous pouvons le voir dans l’Apocalypse au chapitre 20 et verset 12 où nous lisons que « des livres furent ouverts » et que « les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres ». Selon la croyance erronée de certaines personnes, ces livres contiendraient le résumé de toute la vie passée des gens. Ainsi, l’ouverture de ces livres signifierait que, durant le Jour du Jugement, tous les humains subiront le passage en revue de leurs bonnes actions et de leurs péchés et ils seront, sur cette base, jugés dignes ou indignes de la vie éternelle. Cependant, rien, dans les Ecritures, ne soutient cette théorie. Nous lisons, dans l’Apocalypse, que les gens seront jugés selon les choses écrites dans les livres. Jésus a dit que sa « parole » jugera les hommes en ce temps-là. (Jean 12 : 48). L’ouverture des livres symboliques doit donc signifier que la parole de vérité sera le critère de jugement. En Esaïe 29 : 11 et 12, nous trouvons une pensée similaire. Le prophète mentionne « un livre cacheté » qui ne peut être ouvert par personne, ni par ceux qui savent lire, ni par ceux qui ne savent pas lire. Dans la prophétie, nous lisons, pourtant, que le livre sera finalement ouvert, donnant aux sourds la possibilité d’entendre et aux aveugles la possibilité de voir ce qui est écrit. La prophétie fait penser aux ténèbres spirituelles qui ont envahi les peuples durant le règne du péché et de la mort et nous promet qu’un temps viendra où l’obscurité sera dissipée. Les hommes seront alors capables de voir et de connaître la volonté de Dieu. C’est ce futur jour de clarté qui est qualifié, dans la Bible, de Jour du Jugement durant lequel Jésus jugera le monde avec droiture. Ce ne sera pas un temps où des récompenses et des punitions seront distribuées. Il est vrai, cependant, que le travail de jugement inclut une épreuve mais elle se fera à la lumière de la connaissance qui sera alors dispensée. Ce sera la première et réelle occasion pour les humains, de croire en Christ et de recevoir la vie éternelle. Tous les hommes ont été condamnés en Adam et, pour la plupart, vont dans la tombe sans avoir même jamais su que Jésus est mort pour eux. Durant le jour du jugement, les hommes seront réveillés de la mort. Ils apprendront la vérité au sujet de Jésus et, sur la base de cette connaissance, il leur sera donné la possibilité d’accepter le don de Dieu, d’obéir aux lois du Royaume et de vivre à jamais. Un Admirable conseiller Dans le livre d’Esaïe au chapitre 9 et aux versets 5 et 6, nous trouvons une magnifique prophétie au sujet de la naissance de Jésus et nous avons un large aperçu du gouvernement qu’il présidera. Pour nous aider à mieux comprendre ce que sa direction signifiera pour tous les peuples, nous avons toute une liste de titres appliqués à Jésus et qui sont : « Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix ». Des Hébreux érudits affirment qu’il ne devrait pas y avoir de ponctuation après le terme « Admirable » ; que cela est l’adjectif qualificatif qui se rapporte à « Conseiller ». Bien sûr, nous savons que Jésus est « Admirable » et quel que soit le point de vue avec lequel nous abordons le maître, nous reconnaissons qu’il est « Admirable ». Mais il semble que dans la prophétie d’Esaïe, le Seigneur nous dise, effectivement, que Jésus est un « Admirable Conseiller ». Le terme « Conseiller » signifie plus que celui qui donne des conseils. Il s’apparente au terme « avocat », c’est-à-dire une personne qui représente un client devant une cour de justice, Jésus aura ce pouvoir quand il servira en tant que « Médiateur entre Dieu et les hommes » (I Timothée 2 : 4 à 6). Son travail de Conseiller sera comparable à son rôle de Juge. Dans les deux cas, Jésus s’attachera à réconcilier les hommes avec Dieu et, ainsi, donner aux humains la vie éternelle. En effet, Jésus sera un « Admirable Conseiller » et un juge juste. Dans la prophétie d’Esaïe au chapitre 11 et aux versets 2 à 4, nous avons des informations concernant ce futur juge : « L’esprit de l’Eternel reposera sur lui : esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel. Il respirera dans la crainte de l’Eternel. Il ne jugera pas sur l’apparence, il n’arbitrera pas sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec justice, avec droiture il sera l’arbitre des malheureux de la terre ; il frappera la terre du sceptre de sa parole, et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. » Quelqu’un qui a de telles caractéristiques traitera les peuples avec justice et sous son administration, ceux qui désireront retourner à Dieu et recevoir ses bénédictions de vie éternelle sur une terre parfaite, en auront la possibilité. Il est particulièrement à noter que Jésus ne jugera pas sur l’apparence ou selon des ouï-dire. Les juges les plus compétents du monde peuvent difficilement prononcer des décisions concernant ce qui aurait pu être vu ou entendu. Ils ne peuvent pas regarder dans le coeur des gens et y découvrir leurs motifs cachés ou savoir si leurs paroles et leur conduite correspondent aux vrais faits de leur vie. Jésus, cependant, sera empli des pouvoirs divins de perception. Il saura la vérité concernant tous les hommes, quels que soient leurs dires. Il n’est pas étonnant, alors, que l’apôtre Paul ait dit que le monde serait jugé avec justice par l’homme que Dieu a désigné. Actes 17 : 31. Un Dieu puissant Un autre titre attribué à Jésus est celui de « Dieu puissant ». Esaïe 9 : 5. Cela ne signifie pas que Jésus soit le « Dieu Tout-Puissant » mais plutôt qu’il a été exalté dans le divin arrangement et que le Créateur prend plaisir à ce que Jésus soit reconnu comme un Dieu puissant et qu’il soit adoré. Dans l’évangile de Jean au chapitre 5 et aux versets 22 et 23, nous apprenons que le Père Eternel a remis tout jugement à son Fils et qu’Il désire que tous les hommes honorent son Fils comme ils L’honorent. La haute position de Jésus dans le divin arrangement est de nouveau portée à notre attention au chapitre 53 d’Esaïe et au verset 12. Dans ce chapitre, les souffrances et la mort du Rédempteur sont prophétisées. A cause de sa fidélité, le Créateur promet : « C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ». Ceci a été accompli lorsque Jésus a été relevé de la mort et exalté hautement à la droite de Dieu, sur son trône. Là, il est devenu « un Dieu puissant » ; celui de qui, en tant que représentant du Créateur, les humains peuvent attendre de l’aide et des bénédictions qui les sauvent du péché et de la mort. Dans une autre prophétie concernant Jésus, il est prédit que son nom serait « Emmanuel », ce qui signifie « Dieu avec nous » (Esaïe 7 : 14). Cela ne veut pas dire que Jésus est le Dieu Tout-Puissant, le Créateur lui-même ; mais cela veut dire qu’il serait le représentant de Dieu. La venue de Jésus sur terre afin de mourir pour les humains, est la manifestation de l’amour de Dieu (Jean 3 : 16). Ses miracles sont la preuve évidente de la puissance donnée par Dieu qui sera employée par le Christ glorifié pour guérir tous les malades et réveiller les morts. Dans les Ecritures, nous lisons qu’en ce qui concerne Jéhovah, le Créateur, nul homme ne peut le voir et vivre (Exode 33 : 20). Mais, en Jésus, les hommes ont put observer la manifestation des caractéristiques glorieuses de Dieu. Et, à travers les lois de son royaume, les hommes s’apercevront que la Justice, la Sagesse, l’Amour et la Puissance de Dieu ont opéré par Jésus pour leur bénédiction éternelle. Alors, avec plaisir, les humains reconnaîtront Jésus comme le représentant de Dieu et la manifestation de Dieu parmi les hommes. Micaël se lèvera Dans le livre de Daniel au chapitre 12 et au verset 1, nous pouvons constater qu’un autre titre, un nom, est appliqué à Jésus : « Micaël ». Le terme « Micaël » signifie « qui est comme Dieu » ; c’est-à-dire, quelqu’un qui agit en tant que représentant de Dieu. Dans la prophétie de Daniel, nous lisons que lorsque « Micaël se lèvera », le résultat sera « une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent ». Ainsi, le titre de « Micaël » associe Jésus au renversement des royaumes de ce monde qui précède l’instauration d’un ordre juste sur terre. Nous avons l’habitude de penser à Jésus comme à un être doux et pacifique. Cependant, la manifestation de son autorité et de sa puissance contre la méchanceté et l’iniquité causera du trouble : « une époque de détresse, telle qu’il n’y en pas eu depuis que les nations existent ». Déjà, de nos jours, nous pouvons remarquer le début de ce trouble qui doit s’abattre sur les nations à la fin de l’âge. Même dans la prophétie d’Esaïe au chapitre 11 et aux versets 2 à 9, où nous lisons que Jésus « jugera les pauvres avec équité », il est mentionné que « du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant ». Ce sera grâce à la détermination de Jésus dans l’éradication du mal et des méchants, que la paix et la tranquillité pourront s’installer sur terre. La condition universelle de bonheur et de bonne volonté qui suivra la destruction des ennemis de Dieu durant le règne de Christ ; qui comprend aussi la destruction de la mort (I Corinthiens 15 : 26) ; est symbolisée dans la prophétie d’Esaïe au chapitre 11 et aux versets 6 et 7 par les différents animaux vivant ensemble paisiblement. En effet, « le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau, le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte ; et le lion comme le boeuf mangera de la paille.». Le Père Eternel Esaïe déclare que Jésus sera également « Le Père Eternel ». Cependant, cela ne signifie pas que Jésus est celui auquel les chrétiens s’adressent en l’appelant « Père Eternel ». Le terme « père » veut dire « celui qui donne la vie ». Ainsi, un père éternel est celui qui donne une vie éternelle. C’est ce que fera Jésus durant son règne millénaire, pour tous ceux qui croiront en lui et obéiront aux lois du Royaume. La vie des humains, donnée par leur père terrestre, est brève et incertaine mais ceux qui viendront à Jésus jouiront de la vie éternelle qui leur sera donnée. Dans la lettre I aux Corinthiens, chapitre 15 et versets 45 à 47, nous avons un autre passage relatif au plan divin de donner la vie aux humains par Jésus. L’apôtre appelle Jésus « le dernier Adam » et déclare qu’à sa résurrection, il est devenu « un esprit vivifiant » ; c’est-à-dire, un être spirituel qui a le pouvoir de donner la vie aux autres. « Le premier homme (Adam) » était de la terre, terrestre. Lui et sa femme reçurent l’ordre de se multiplier et de remplir la terre de leur progéniture. Ainsi, Adam devint le père originel de la race humaine. Cependant, à cause de la transgression de la loi divine, il fit tomber sur lui le châtiment de la mort. Cela signifie qu’il ne pouvait transmettre à ses descendants qu’une mesure de vie car ils avaient hérité de l’imperfection de leur père et se trouvaient, automatiquement, sous le coup de la condamnation à mort. C’est ainsi que le « premier Adam » engendra une race humaine mourante. Mais la situation sera différente avec le dernier Adam. En effet, il régénèrera les enfants du premier Adam et les rendra capables de jouir d’une vie éternelle. Il deviendra donc « le Père Eternel ». D’ailleurs, Jésus lui-même a parlé du royaume millénaire comme d’un temps de renouvellement. (Matthieu 19 : 28). En accord avec ceci, nous lisons dans la prophétie d’Esaïe au chapitre 53 et au verset 10, que Jésus verra sa « descendance ». Jésus ne s’est pas marié et n’a pas fondé de famille comme font normalement les hommes. Il n’a donc pas eu de descendants ou génération. Cependant, le prophète déclare que Jésus verra une « descendance ». Jésus aura donc des enfants ; non pas de façon ordinaire mais par le fait qu’en tant que Rédempteur du monde, il sera en mesure de donner la vie aux hommes. Jésus sera donc le donateur de vie ou le père. C’est à cause de ses « tourments » qu’il « rassasiera ses regards ». Esaïe 53 : 11. Les « tourments » est un terme que l’on pourrait associer à la mise au monde d’enfants. Le prophète utilise cette expression pour indiquer le moyen qui permet à Jésus de donner la vie aux humains. Ces tourments sont décrits dans le cinquante-troisième chapitre d’Esaïe. Jésus fut « méprisé et abandonné des hommes, homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui dont on détourne le visage, nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas. » (Esaïe 53 : 3). Il fut « maltraité, opprimé, et il n’a point ouvert la bouche ; semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie » (Esaïe 53 :7). Ce sont, en effet, des tourments qui accompagnèrent Jésus jusqu’à la croix et qui ne prirent fin que lorsque Jésus s’écria : « Tout est achevé ». Mais de ces tourments viendra une régénération de vie pour Adam et tous ses enfants ; à la condition qu’ils soient obéissants. En raison de ses tourments, Jésus verra des millions d’hommes l’acclamer comme leur père, leur donateur de vie et d’une seule voix, ils chanteront ses louanges et se réjouiront du salut qui leur est offert. Louons Dieu pour le don aux hommes du « Père Eternel ». Le Prince de la paix Jésus, le Sauveur du monde, sera aussi « le prince de la paix » (Esaïe 9 : 5). Le chant des anges, à la naissance de Jésus, mentionnait cet heureux moment de « paix sur terre » qui deviendra, finalement, une réalité. Jésus sera le grand Roi quand la « montagne » ou royaume de Dieu, sera « fondée sur le sommet des montagnes ; qu’elle s’élèvera par-dessus les collines » Michée 4 :1. Quand les peuples de la terre se rendront compte qu’ils ont échoué dans l’instauration de la paix au lieu de la détresse présente, ils diront : « Venez, et montons à la montagne de l’Eternel (…) afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers » Michée 4 :2. Lorsque les nations rechercheront les voies du Seigneur et seront disposées à y marcher, « de leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes » et « une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » Michée 4 :3. Le Prince de la paix établira donc la paix parmi les nations. Mais il fera davantage que d’établir la paix entre les nations ; ce qui laisserait encore la place à des querelles et troubles à l’intérieur des nations elles-mêmes. Jésus installera une paix universelle qui dominera dans les rapports entre les nations mais aussi dans chaque nation. La paix présidera donc au sein des communautés, dans les familles et plus important encore, dans chaque coeur. La paix du coeur viendra du fait que les humains seront en paix avec Dieu. L’humanité est, aujourd’hui, éloignée de Dieu à cause de mauvaises oeuvres (Ephésiens 4 :18, 19 ; Colossiens 1 :21). Mais, le Prince de la Paix, en tant que Médiateur, Conseiller et Juge, réconciliera les hommes avec Dieu. La race humaine ne sera plus en rébellion contre le Créateur. Et, en harmonie avec Lui, se réjouissant du soleil de sa faveur, les hommes auront la vie éternelle (Psaumes 30 :6). A l’Agneau aux siècles des siècles Jésus, le Sauveur du monde, est dépeint dans l’Apocalypse au chapitre 5 et aux versets 6 et 11 à 13, comme un agneau immolé. Dans de nombreux passages des Ecritures, il est fait allusion à cette description symbolique de Jésus et on la trouve fortement développée au chapitre 53 d’Esaïe à travers les souffrances et la mort de Jésus. L’apôtre Pierre explique que les prophéties ne font pas que prédire les souffrances de Jésus mais qu’elles annoncent aussi « la gloire dont elles seraient suivies » (I Pierre 1 :11). Ainsi, au chapitre 5 et au verset 13 de l’Apocalypse, nous trouvons une belle description de cette gloire : « Et toutes les créatures qui sont dans le ciel, sur la terre, sous la terre, sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : A celui qui est assis sur le trône, et à l’agneau, soient la louange, l’honneur, la gloire et la force aux siècles des siècles ! » Ceci est l’indication d’une réconciliation si totale que chaque créature chantera les louanges de Dieu et de l’Agneau. Cela ne signifie pas, cependant, qu’il y aura un salut universel quel que soit le degré d’obéissance car dans une autre prophétie, nous lisons : « quiconque n’écoutera pas (…) sera exterminé du milieu du peuple. » Actes 3 : 19 à 23. Mais cela veut dire que ceux qui accepteront le Royaume seront en harmonie avec le Père et honoreront Dieu et son Fils bien-aimé, notre Sauveur. Avec l’Agneau L’Agneau, qui a été immolé pour les péchés du monde et qui est maintenant élevé à la droite de Dieu pour être le Roi de la terre ; autrement appelé « le lion de la tribu de Juda » (Apocalypse 5 : 5 et Genèse 49 : 9) ; est dépeint en Apocalypse 14 : 1, comme se tenant debout sur la montagne de Sion. Ceci est le symbole de son élévation et de son autorité royale (Psaumes 2 : 6 à 9). Dans cette image de la montagne de Sion, il nous est dit que cent quarante-quatre mille êtres se tiennent debout, eux aussi élevés à de hautes positions. Au chapitre 14 de l’Apocalypse et au verset 4, nous lisons que ce sont ceux qui « suivent l’agneau partout où il va ». Ce sont ceux aussi mentionnés au chapitre 20 et au verset 4 de l’Apocalypse qui ont sacrifié leur vie « à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu ». C’est pour cette raison qu’ « ils revinrent à la vie, et (qu’) ils régnèrent avec Christ pendant mille ans ». Ce sont ceux également appelés par l’apôtre Paul dans l’épître aux Romains, chapitre 8 et versets 16 et 17 : « enfants de Dieu ». L’apôtre dit aussi d’eux que si ils sont « enfants », ils sont aussi « héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ ». Ceux-là forment la vraie église de Christ, appelés hors du monde durant le présent âge. Parce qu’ils ont fidèlement dévoué leur vie au service divin, ils partageront l’honneur du royaume et la gloire avec Jésus. Ils règneront avec lui en tant que prêtres et rois (Apocalypse 20 : 6). Ils seront aussi juges avec Jésus ( I Corinthiens 6 : 2 et Matthieu 19 : 28). Avec Jésus, ils rempliront également « le ministère de la réconciliation » (II Corinthiens 5 : 18). En résumé, ils partageront le haut honneur de toutes les fonctions de Jésus dans le divin plan qui a pour but de réconcilier un monde perdu avec Dieu. Ils partageront même la demeure céleste de Jésus. Jean 14 : 1 à 3. En tant qu’ « épouse » de Christ, l’église prendra aussi part au glorieux travail futur de donner la vie et un esprit et un corps parfaits à la race humaine mourante. « L’Esprit et l’épouse disent, Viens », écrit Jean dans l’Apocalypse, « et que celui qui veut prenne de l’eau de la vie, gratuitement ! » (Apocalypse 22 : 17). Quel magnifique avenir ! Dans le chapitre 11 d’Esaïe et au verset 1, Jésus est appelé « rameau (…) du tronc d’Isaï » (le père de David). Dans l’Apocalypse au chapitre 22 et au verset 16, Jésus est appelé « le rejeton et la postérité de David ». En tant qu’humain, Jésus « était le descendant de David, son « rejeton ». Mais comme Sauveur et Donateur de vie, Jésus est devenu la source de vie et David tout comme toute l’humanité pourront jouir de la vie éternelle grâce au travail de rédemption accompli par Jésus. L’étoile du matin Dans l’Apocalypse au chapitre 22 et au verset 16, nous lisons que Jésus est « l’étoile brillante du matin ». Dans le livre de Malachie au chapitre 4 et au verset 2, Jésus est représenté comme «le soleil de la justice » qui se lèvera avec « la guérison (…) sous ses ailes ». Sous les chauds rayons de la faveur divine tels qu’ils brilleront durant le Millénium, toute l’humanité aura l’occasion d’être guérie ; amenée à une vie parfaite. Mais Jésus brille déjà dans le coeur des vrais disciples comme le Soleil de Justice et l’Etoile du matin. L’étoile du matin est celle qui apparaît juste avant le lever du soleil. En rapport avec cette image, les prophéties indiquent qu’avant l’établissement en gloire du royaume de Christ ; avant que le monde ne jouisse des chauds rayons du Soleil de Justice ; le peuple de Dieu reconnaîtra la présence de Jésus grâce aux prophéties et aux signes des temps et verra Jésus comme l’Etoile du Matin alors que le monde est encore endormi et ignore sa présence. II Pierre 1 : 19. Nous croyons que l’Etoile du Matin est déjà visible avec l’oeil de la foi et que bientôt, les ténèbres et le chaos présents dans le monde cèderont la place à l’autorité de Jésus, le nouveau Roi de la terre qui rétablira l’ordre. Cet avenir est magnifique et nous invitons tout le monde à examiner scrupuleusement les prophéties afin de prendre conscience du fait que Jésus, qui est né à Bethléem il y a plus de deux mille ans, qui est mort sur la croix pour racheter l’humanité et qui a été ressuscité est maintenant présent et qu’il se manifestera bientôt à tous les hommes comme leur Roi. Alors, toutes les glorieuses promesses de Dieu de bénédictions et de retour à la santé et à la vie seront accomplies et toute l’humanité pourra s’en réjouir. --------------------------------------------------------------------------------

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact