L'Agneau qui a été promis par Dieu

14:58Ministere MotsdeDieu

I- L’AGNEAU QUI A ÉTÉ PROMIS (Genèse 3. 1-21) Dieu a créé l’être humain à son image. Il l’a créé dans une innocence parfaite et Il l’a placé dans un environnement parfait. Dieu lui avait donné l’autorité de dominer sur toute sa création et Il lui avait présenté une compagne parfaite, une femme qui s’appelle Ève. Ils vivaient une existence dont nous rêvons tous de connaître, c’est-à-dire, une existence où la souffrance, la maladie, la douleur et la mort n’existent pas. Chaque besoin qu’ils éprouvaient était rencontré et ils profitaient d’une communion ininterrompue avec Dieu (Genèse 2. 8-9). La seule chose que Dieu a demandé à Adam, c’est de ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal qui se trouvait dans le jardin d’Eden, parce que le jour où il mangera de son fruit, la mort apparaîtra dans le monde (Genèse 2. 15-17). Pendant un temps, les choses se passent bien dans le jardin, jusqu’au jour où Ève se retrouve confronter avec le serpent qui est Satan. Ce serpent lui dit que Dieu leur a caché quelque chose quand Il leur a demandé de ne pas manger de l’arbre qui donne la connaissance du bien et du mal, parce que Dieu sait que lorsqu’ils mangeront du fruit de cet arbre, ils deviendront comme lui. Ève va succomber à la tentation et manger du fruit de cet arbre. Elle en donna aussi à Adam qui était auprès d’elle et il en mangea. En un instant, ils prennent immédiatement conscience que tout a changé. Ils ne sont plus innocents et purs, mais ils sont devenus des pécheurs, c’est-à-dire des êtres déchus. Pour la première fois, ils s’aperçoivent qu’ils sont nus et ils en ont hontes, au point où ils vont coudre des feuillent de figuier pour s’en faire des tabliers (v. 7). Au milieu de cette tragédie, Dieu apparaît dans le jardin pour prendre un temps de communion avec Adam et Ève. Dieu les appellent et lorsqu’ils ont entendu sa voix, ils se sont cachés loin de Lui (v. 8). Dieu sait très bien ce qu’ils ont fait, et ils cherchent à faire en sorte qu’Adam confesse son péché (v. 10-12). Alors la partie de blâme va commencer. Adam va blâmer sa femme et Dieu, tandis qu’Eve va blâmer le serpent (v. 12-13). Dieu va immédiatement prononcer un jugement sur Adam, sur Ève et sur le serpent et il va les chasser du jardin d’Eden. Pourtant au milieu de cette tragédie, une lueur d’espoir apparaît. Le verset 15 nous montre jusqu’à quel point Dieu est un Dieu de grâce. Pour la première fois, nous avons l’évangile du salut par grâce qui est annoncé. Pour la première fois, nous avons un aperçu de l’Agneau de Dieu qui donnera sa vie sur la croix à Golgotha pour racheter un monde perdu. Nous pouvons voir ici le premier d’une liste de passages à travers toute la Bible qui nous parlera de la venue de l’Agneau de Dieu et du sacrifice qu’Il accomplira pour les pécheurs. II- LA PERSONNALITÉ DE L’AGNEAU QUI A ÉTÉ PROMIS 2. 1) Cet Agneau est unique quant à son origine (Genèse 3. 15) Nous apprenons que Celui qui vient sera “de la semence de la femme.” C’est une affirmation étrange que Dieu fait ici puisque en principe la semence provient de l’homme et non de la femme. Nous apprenons que la femme produira une progéniture sans l’aide de l’homme. Ce verset nous donne le premier indice d’une grande vérité qui nous sera révélée tout au long de la Bible. C’est la première prophétie annonçant la naissance virginale de Jésus-Christ. Satan ne l’a pas compris, Adam et Ève ne l’ont probablement pas compris au moment où Dieu prononce cette prophétie, mais Dieu leur révélait que son Agneau sortirait un jour du ventre d’une femme, et ce, sans la participation de l’homme. Évidemment que nous savons, nous, comment Jésus est venu au monde puisqu’Ésaïe l’a prophétisé (Ésaie 7. 14) et que l’ange Gabriel l’a annoncé à Marie (Luc 1. 26-35) et à Joseph (Matthieu 1. 18-25). Pourquoi est-ce si important pour nous de connaître ces choses ? Parce que la Bible souligne clairement ce péché lorsqu’elle dit que c’est “par un seul homme que le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes, parce que tous ont péché” (Romains 5. 12). Quiconque est venu au monde à travers l’union sexuelle d’un homme et d’une femme vient au monde avec le péché habitant en lui. “Le monde entier est depuis soumis à la puissance du péché” (Galates 3. 23) et cela fait partie de l’héritage que le premier Adam nous a laissé. Cependant, la naissance de Jésus fut très différente. Il est venu dans ce monde sans l’aide d’un père humain. “Etant sans péché, Dieu l’a chargé de notre péché, afin que, par lui, nous puissions bénéficier de l’oeuvre par laquelle Dieu nous rend justes à ses yeux” (2 Corinthiens 5. 21). Ce qui rend la naissance de Jésus particulièrement unique, c’est le fait que ce n’était pas un bébé ordinaire. Il était et il est Dieu fait homme (Jean 1. 1, 1. 14 ; Philippiens 2. 8-11). 2.2) Cet agneau est unique pour ce à quoi il est appelé Cet Agneau est venu dans le monde pour vaincre les forces du mal. Il est écrit au verset 15 qu’il est venu pour “écraser la tête du serpent” faisant ainsi référence à une blessure fatale. Cet Agneau n’était pas venu dans le monde pour montrer à l’être humain une meilleure façon de vivre, ni pour lui dire comment améliorer son sort, “il était venu dans le monde pour parler de la vérité” (Jean 18. 37), “chercher et sauver ceux qui étaient perdus” (Matthieu 18. 11), et “détruire par sa mort le diable qui détenait la puissance de la mort” (Hébreux 2. 14). Cet Agneau viendrait libérer l’humanité du péché dans lequel Adam venait juste de tomber. Cet Agneau envoyé par Dieu est venu accomplir pour les êtres humains ce qu’ils n’auraient jamais pu faire par eux-mêmes. Il est venu pour les libérer de l’esclavage du péché et les sauver du péché. III- LE BUT DE L’AGNEAU PROMIS PAR DIEU 3. 1) Il viendrait combattre le Malin (v. 15a) Ce passage nous rappelle que Satan est notre ennemi. Il éprouve une haine envers le Seigneur Dieu et envers tout ce que Dieu aime. La haine qui habite son cœur l’a poussé à s’attaquer à Adam et Ève dans le jardin d’Eden pour les amener à commettre ce péché. C’est une haine qui l'a poussé à chercher à se faire reconnaître comme étant l’égal de Dieu. (Ésaie 14. 12-16 ; Ezéchiel 28. 11-19). Voilà le combat qui faisait rage dans le jardin d’Eden: faire la guerre à Dieu en s’attaquant à l’homme que Dieu aimait. Il est écrit que Celui qui viendrait dans ce monde livrerait une guerre avec un ennemi déterminé. Il reprendrait le combat qu’Adam avait perdu dans le jardin d’Eden. Il viendrait pour combattre Satan. Et c’est exactement ce que Jésus a fait. À partir du moment où cette prophétie a été annoncée dans Genèse 3. 15, Satan va tout faire pour empêcher “la semence de la femme” de naître. Il a agi à travers Caïn pour tuer Abel (Genèse 4). Il a essayé de faire disparaître le peuple d’Israël en Egypte (Exode 1 ; 2). Il a essayé de les détruire en les amenant à sombrer dans l’idolâtrie durant la période des Juges et des rois en Israël. Quand Jésus est né, Satan a essayé de le faire mourir alors qu’il n’était qu’un bébé (Matthieu 2). Alors que Jésus est conduit dans le désert par le St-Esprit, Satan va essayer de l’amener à pécher (Matthieu 4. 1-11). Il a sûrement pensé qu’il avait remporté la victoire lorsque Jésus est mort sur la croix, mais ce que Satan n’avait pas réalisé, c’est que la plus grande salve tirée à partir du ciel, fut le moment où Jésus est devenu péché pour nous et qu’il est mort à notre place. 3.2) Il viendrait en tant que Vainqueur Il est écrit “qu’il briserait le talon” de la semence de la femme, mais que la semence de la femme “écraserait la tête du serpent.” “Briser le talon” fait référence à une blessure qui n’est pas fatale, tandis qu’écraser la tête fait référence à une blessure qui sera mortelle. Le mot “écraser” fait ressortir l’idée “de mettre en miettes.” Le serpent pourrait frapper le talon de l’Agneau à venir, mais l’Agneau écraserait la tête du serpent et cela fut accompli à la croix. L’Agneau de Dieu a accepté de mourir pour tous les pécheurs, mais la mort ne pouvait pas le retenir. Le troisième jour, il est ressuscité des morts pour sortir vainqueur de la plus grande bataille qui ait jamais eu lieu. Car par sa mort et par sa résurrection, Jésus a infligé le coup de grâce sur la tête du serpent qui se terminera ultimement pour lui lorsqu’il sera condamné et “jeté dans l’étang de feu et de soufre où il sera tourmenté jour et nuit, aux siècles des siècles” (Apocalypse 20. 10). Jésus, le Prince de la vie est entré dans l’arène pour combattre Satan le Prince de la mort. Lorsque le combat a pris fin, le Prince de la vie est apparu comme étant le seul Vainqueur. Maintenant, toux ceux qui Le connaissent, profitent de sa Victoire et partagent les bénéfices de sa conquête. “Lorsque Jésus est ressuscité, il a donné ainsi la garantie que tous ceux qui sont morts reviendraient également à la vie” (1 Corinthiens 15. 20) et en tant que tel, Il a promis “que celui qui écoute ses paroles et croit en celui qui l’a envoyé, a la vie éternelle, qu’il ne sera pas condamné, mais qu’il est déjà passé de la mort à la vie” (Jean 11. 25-26). IV- L’IMAGE DE L’AGNEAU PROMIS (Genèse 3. 21) Après avoir prononcé un jugement sur Adam et Ève, Dieu va faire quelque chose de remarquable. Il va lui-même tuer une bête et utiliser sa peau pour couvrir Adam et Ève. Ce qu’il a fait est une merveilleuse image de l’Agneau qui doit venir. 4. 1) C’est une image du sacrifice à venir Imaginons l’horreur qui a dû remplir les cœurs d’Adam et Ève alors qu’ils voyaient la mort pour la première fois de leur vie. Ils n’avaient jamais vu de sang auparavant, maintenant ils vont voir Dieu lui-même abattre un animal pour couvrir leur nudité. Ils ont compris maintenant que “le salaire que paie le péché, c’est la mort” (Genèse 2. 17 ; Romains 6. 23). Nous voyons à travers ce verset une image très nette de ce que l’Agneau à venir ferait pour nous. Rappelons-nous que Jésus-Christ est le Fils de Dieu. Rappelons-nous “qu’il n’a jamais commis de péché, on n’a jamais entendu de mensonge sortir de sa bouche” (1 Pierre 2. 22) et qu’il ne méritait pas de mourir. Rappelons-nous que Jésus est venu dans ce monde pour être blessé au talon afin qu’il puisse écraser la tête du serpent. Portons maintenant notre regard au Calvaire et voyons Jésus, l’Agneau de Dieu, crucifié sur la croix. Voyons ses bourreaux qui Lui crachent au visage. Regardons-les Lui arracher la barbe. Écoutons-les se moquer de Lui, Le maudire et Lui crier toute sorte de noms. Regardons-les, parce que ce sont pour ces mêmes personnes que Jésus est venu dans ce monde pour les sauver et les délivrer du mal. Pouvons-nous entendre le bruit que fait le fouet sur Jésus alors que les coups pleuvent sur son dos ? Pouvons-nous imaginer la souffrance qu’Il supporta alors qu’Il fut cloué sur cette croix suspendu entre ciel et terre ? Pouvons-nous voir le sang coulé de sa tête, de ses mains et de ses pieds ? Essayons d’imaginer maintenant que tout ce que Jésus a subi, tous les coups de fouet qu’Il a reçu, toutes les douleurs qu’Il a ressenties, toutes les moqueries dont Il a été l’objet, toutes les insultes qu’Il a entendues au cours de sa vie, son procès et sa mort, Il a vécu tout cela à cause de tous nos péchés. “La plupart en le voyant, ont été horrifiés, tant son visage était défiguré, car son aspect n’avait plus rien d’humain” (Ésaie 52. 14). “Jésus supportait nos maladies qui auraient dû nous atteindre, Il subissait la souffrance que nous méritions, et nous pensions que c’était Dieu qui le punissait ainsi, qui le frappait et l’humiliait. Pourtant Il n’était blessé que du fait de nos fautes, Il n’était accablé que par l’effet de nos propres torts. Il a subi notre punition, et nous sommes acquittés; Il a reçu les coups et nous sommes épargnés. Nous errions tous ça et là comme un troupeau éparpillé, s’était chacun pour soi. Mais le Seigneur lui a fait subir les conséquences de nos fautes à tous” (Ésaie 53. 4-6). Pensons à ce que Jésus a vécu à Golgotha et voyons la haine terrible que Dieu éprouve envers le péché. Portons nos regards sur cette croix et voyons l’immense Amour de Dieu pour les pécheurs (Romains 5. 8). Pensons à tout ce que Jésus a souffert pour vous et pour moi pour que nous ayons la vie éternelle. 4. 2) C’est une image qui confirme que ce sacrifice est seul suffisant Après qu’Adam et Ève eurent péchés et qu’ils prirent conscience de leur nudité, ils ont tenté de se couvrir en fabriquant des tabliers avec des feuilles de figuier. Mais leurs efforts n’ont pas suffis et Dieu a dû tuer un animal innocent pour couvrir leur corps. Dieu voulait leur montrer ainsi qu’à nous, que les oeuvres de la chair ne peuvent jamais expier ou couvrir le péché. La loi exige la mort d’un innocent à la place du coupable. Le péché est enlevé, effacé, pardonné seulement si du sang est versé (Hébreux 9. 22). C’est une belle image de l’incapacité de l’être humain à faire quoi que ce soit pour se rendre présentable devant Dieu par ses propres efforts. “Nous sommes tous des gens impurs, et toutes nos actions sont comme un vêtement souillé aux yeux de Dieu. Nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent” (Ésaie 64. 6). L’être humain a toujours essayé de se fabriquer des vêtements de justice et de religion pour lui-même, mais les efforts de l’être humain n’ont jamais réussi à couvrir ses péchés du regard terrible du Dieu Tout-Puissant. L’être humain a besoin d’une couverture qu’il ne peut pas fournir pour lui-même. Lorsque Jésus, l’Agneau de Dieu qui efface le péché du monde, est venu dans ce monde et qu’Il est mort sur la croix, Dieu a pourvu une couverture suffisante pour le péché de l’être humain. Lorsque quelqu’un vient à Jésus par la foi et qu’il naît de nouveau, Dieu le revêt d’un manteau de justice et le rend alors digne de se tenir dans sa présence (Philippiens 3. 9). “Lui qui était sans péché, Dieu l’a chargé de notre péché, afin que, par lui, nous puissions bénéficier de l’oeuvre par laquelle Dieu nous rend justes à ses yeux” (2 Corinthiens 5. 21). Lorsque le fils prodigue est retourné à la maison, il fut revêtu de la plus belle robe, celle du Père. Sa souillure fut recouverte et on aurait pu le prendre lui-même pour le Père. Chaque être humain peut essayer tout ce qu'il veut, que ce soit la religion, les bonnes œuvres, une vie sans reproche, plaire à Dieu, mais rien ne de tout cela ne pourra suffire pour se débarrasser du problème que constitue ses péchés, jusqu’à ce qu'il vienne à Jésus et qu'il accepte le salut que Dieu lui offre dans sa grâce à travers son Fils Jésus. Pour nous êtres humains, seul le sang versé par l’Agneau de Dieu sur la croix (Jean 1. 29) nous permet de nous tenir dans la sainte présence de Dieu (Éphésiens 2. 6). CONCLUSION Imaginons à quoi ressemblerait le monde aujourd’hui si Adam et Ève n’avaient pas péché ! Mais ils l’ont fait et parce qu’ils ont péché, vous et moi nous sommes nés dans ce monde avec un grave problème dans nos vies. Nous devons toujours rendre grâce à Dieu qu’Il ait vu notre besoin et qu’Il ait envoyé son Fils Jésus-Christ mourir sur la croix à notre place comme étant l’Agneau parfait. Durant notre vie sur la terre, nous pouvons avoir la certitude de savoir que, après notre vie d'ici-bas, nous irons au Paradis, au Ciel. Un jour viendra où chaque être humain va entrer dans l’éternité et nous avons besoin de savoir où nous allons partir lorsque la mort frappera à notre porte. Chers lecteurs, êtes-vous sauvés par le moyen de la foi en Jésus ? Si c’est le cas, louez le Seigneur Jésus, sinon, vous avez besoin de savoir que vous pouvez être sauvés aujourd’hui même. Le Seigneur Jésus vous appelle à venir à Lui, et c’est maintenant le moment de faire ce pas de foi. Que chaque être humain sache que Jésus est le Sauveur et vienne à Jésus pour Le rencontrer, Lui l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde.

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact