COMBLEZ LA MESURE DE VOS PÈRES Matthieu 23.32

12:28Ministere MotsdeDieu

Nous avons étudié jusqu'ici une grande portion des paroles de Jésus et nous nous approchons maintenant de son enseignement sur les derniers jours, sur la fin des temps. En Matthieu 24.3, les disciples demandèrent à Jésus, Dis-nous quand cela aura lieu, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin de l’âge. En théologie, la doctrine de la 'fin de l'âge' porte le nom de 'eschatologie.' Le terme 'eschatologie' provient de l'adjectif grec eschatos qui signifie 'dernier.' L'eschatologie s'intéresse donc aux 'choses dernières,' aux événements qui vont arriver à la fin de l'économie présente. Il est important de préciser qu'en Matthieu 24, les disciples ne parlaient pas de la fin du monde (même si plusieurs versions bibliques donnent cette traduction), mais de la fin de l'âge. La fin du monde et la fin de l'âge sont deux entités différentes. La fin du monde, dans son sens absolu, est mentionnée dans l'Apocalypse 21 où il est question de la disparition de la première terre et de l'apparition d'un ciel nouveau et d'une terre nouvelle. Elle est aussi décrite en 2Pierre 3:10 de cette façon: En ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée. La fin de l'âge n'a pas la même signification. Le mot 'âge' est la traduction du grec aion qui désigne une période déterminée de l'histoire du monde. Ici en Matthieu 24.3, il s'agit de la période du NT. La période de l'AT avait déjà pris fin. La période du NT était sur le point de se terminer. Le retour de Jésus-Christ marquera la fin de l'âge du NT. C'est pourquoi les disciples s'intéressaient au 'signe de son avènement.' La première fois, Jésus était venu dans le monde avec humilité, sans dévoiler sa véritable identité. Il était, pour ainsi dire, un 'Roi incognito.' Mais lors de sa seconde venue, son identité sera pleinement révélée de sorte que personne n'aura de doute. Il ne sera plus le 'Roi incognito,' mais le 'Roi manifeste,' le Messie-Roi qui retourne pour élever son règne à la perfection. Il y a donc une fin à la période du NT et nous nous en approchons. Ceci nous amène à nous questionner sur ce point d'arrêt. Pourquoi doit-il y avoir une fin à cet âge? Pourquoi ne pas laisser l'histoire humaine se poursuivre? Qu'est-ce qui motive Dieu à intervenir? La mesure du mal Pour discuter de cette question, nous devons étudier un important thème biblique: la mesure du mal, i.e., la mesure du péché dans le monde. Comme on le verra, cette mesure détermine en grande partie l'attitude de Dieu à l'égard des êtres humains. Lisons Matthieu 23.32 pour voir comment Jésus parle de cette mesure. Matthieu 23.32. Comblez donc la mesure de vos pères. Jésus accusait les chefs religieux de contribuer à la culpabilité du peuple d'Israël. Ils étaient en train de porter la mesure de leurs péchés à son comble. Au-delà des mots, qu'est-ce que cela signifie? Sans la connaissance de l'enseignement biblique sur la mesure du mal, il sera difficile de comprendre la pensée de Jésus ici. Les deux mots clés dans ce verset sont 'comblez' et 'mesure.' Lorsque la mesure est comblée, quelque chose se produit. Que mesure-t-on exactement? Il s'agit de la mesure du péché, du niveau de corruption chez les hommes. Qu'arrive-t-il lorsque cette mesure est comblée? Dieu met fin à la situation. En d'autres mots, Dieu ne permet pas à la méchanceté humaine de prendre indéfiniment de l'ampleur. Il va la tolérer jusqu'à un certain point. Passé ce point, sa sainteté et son amour l'obligeront à réagir. Il arrêtera alors le mal. C'est ce qui s'est passé en Genèse 6.11-13, un passage qui fait le triste tableau d'une terre remplie de violence. Lorsque la mesure du mal était devenue comble, Dieu envoya un grand déluge qui a presque anéanti l'espèce humaine. Genèse 6.11. La terre se pervertit au regard de Dieu et elle se remplit de violence. 12 Dieu vit la terre : elle était pervertie, car toute chair avait une conduite perverse sur la terre. 13 Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrivée, je l’ai décidé, car la terre est pleine de violence à cause des hommes et je vais les faire disparaître de la terre. Le monde dans lequel nous vivons appartient à Dieu. Nous sommes ses créatures et il a des attentes sur notre conduite. Il n'y a pas de place pour la méchanceté dans sa création. Il n'acceptera pas que la terre soit remplie d'actes de violence au-delà d'un certain point. Quand ce point est atteint, son jugement frappera les hommes. Lorsque Jésus dit aux Pharisiens, 'Comblez la mesure de vos pères,' il voulait dire, 'Vos actes de corruption ne cessent de s'accumuler. Vous êtes en train de mettre le comble à la mesure du mal de vos ancêtres. Quand vous aurez rempli cette mesure, sachez que votre jugement aura lieu.' Combler la mesure du mal Ce principe se trouve souvent dans les Écritures. Prenons l'exemple de Genèse 15.16. Genèse 15.16. C’est à la quatrième génération qu’ils reviendront ici, car jusque-là l’iniquité des Amorites n’aura pas atteint son comble. Dieu dit, 'Les Amorites seront éliminés lorsque la mesure de leur déchéance morale aura atteint son comble. Mais tant qu'elle n'est pas remplie, je vais les épargner.' En Genèse 15, les Amorites n'avaient pas encore été détruits. Dieu voulait leur accorder du temps pour leur permettre de rectifier leur comportement. À l'époque de Josué, soit quatre cent ans plus tard, Dieu ne pouvait plus continuer à attendre. Il était à bout de patience. Josué reçut alors l'ordre de faire disparaître les Amorites. Dieu est un Dieu de sainteté. Il ne peut pas tolérer indéfiniment le péché. L'apôtre Paul écrit en Romains 2.4-5 que ceux qui commettent le péché, ne voyant pas que la bonté et la patience de Dieu auraient dû les pousser au repentir, amassent contre eux 'un trésor de colère.' Romains 2.4. Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, et de sa patience, et de sa longue attente, ne connaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ? 5 Mais, selon ta dureté et selon ton cœur sans repentance, tu amasses pour toi-même la colère dans le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu, L'expression 'amasser la colère' a le même sens que 'combler la mesure.' Il y a un 'jour de la colère' où le juste jugement de Dieu se manifestera. Cela se produira lorsque les hommes impénitents auront rempli la mesure de leur iniquité. Le verbe 'combler,' ou 'remplir,' remplir la mesure avec le péché, est très important pour la compréhension de notre leçon. Il apparait à plusieurs endroits dans l'AT. Je vous donne quelques exemples. Jérémie 16.18. Je leur donnerai d’abord le double salaire de leur iniquité et de leur péché, parce qu’ils ont profané mon pays, parce qu’ils ont rempli mon héritage des cadavres de leurs idoles et de leurs abominations. Jérémie 19.4. Parce qu’ils m’ont abandonné, et qu’ils ont profané ce lieu, et y ont fait des encensements à d’autres dieux, que ni eux, ni leurs pères, ni les rois de Juda n’ont point connus, et parce qu’ils ont rempli ce lieu du sang des innocents. Jérémie 51.5. Car Israël et Juda ne sont point abandonnés de leur Dieu, de l’Éternel des armées, et le pays des Chaldéens est rempli de crimes contre le Saint d’Israël. Ézékiel 18.17… Faut-il encore qu’ils remplissent le pays de violence, et qu’ils ne cessent de m’irriter ? Voici, ils approchent le rameau de leur nez. Ézékiel 28.16. Par l’activité de ton commerce, tu t’es rempli de violence et de péchés. Je t’ai précipité de la montagne de Dieu et je t’ai fait périr… 'Ils ont rempli ce lieu d'abominations, de sang, de crime de violence, de péchés…' Tous ces versets ont ceci en commun: l'idée d'une mesure du péché, de rébellion contre Dieu, qui se remplit graduellement. Pensez à une cruche que l'on remplit d'eau, une goutte à la fois. Dieu fait le suivi de tous les péchés humains. Il en garde le souvenir et il décide en lui-même quel sera son niveau de tolérance. Il est extrêmement patient, mais sa patience a une limite. Si la mesure de l'iniquité dépasse cette limite, Dieu prendra des mesures pour l'éliminer. La destruction de la source du mal deviendra inévitable. La patience de Dieu Ce principe apparait aussi dans le NT à plusieurs reprises. Il est appliqué par exemple à la persécution des chrétiens par les Juifs en 1Thessaloniciens 2.14-16. 1Thessaloniciens 2.14. Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des assemblées de Dieu qui sont dans la Judée dans le Christ Jésus ; car vous aussi, vous avez souffert de la part de vos propres compatriotes les mêmes choses qu’elles aussi ont souffertes de la part des Juifs, 15 qui ont mis à mort et le Seigneur Jésus et les prophètes, et qui nous ont chassés par la persécution, et qui ne plaisent pas à Dieu, et qui sont opposés à tous les hommes, 16 nous empêchant de parler aux nations afin qu’elles soient sauvées, pour combler toujours la mesure de leurs péchés ; mais la colère est venue sur eux au dernier terme. Les Juifs ont déplu à Dieu par leur obstination à reconnaître en Jésus le Messie promis et par la persécution de leurs propres compatriotes qui ont cru à la Bonne Nouvelle. Ils ont ainsi 'comblé toujours plus la mesure de leurs péchés.' Alors la colère (de Dieu) est venue sur eux au dernier terme. Dans le texte grec le verbe 'est venue' est conjugué sous la forme de l'aoriste. L'aoriste se rapporte normalement au passé. Mais ici, il est clair qu'il inclut le présent et l'avenir. C'est une façon pour Paul d'exprimer la certitude du jugement. La colère de Dieu finira par les atteindre et mettra un terme à leurs péchés. Cette phrase ne laisse aucun espoir pour ceux qui sont visés. Ceux-ci ont tellement péché qu'ils sont arrivés à un point de non-retour. Un individu ou un peuple peut atteindre un tel point de rébellion contre Dieu que la réconciliation n'est plus possible. Le concept d'une mesure du mal permet également d'expliquer pourquoi les impies ne sont pas nécessairement punis pour leurs actes. S'ils ne sont pas, pour ainsi dire, 'mûrs' pour la destruction, il ne leur arrivera rien. Ils continuent à vivre, à vieillir tout en jouissant des fruits de leurs méfaits. Dieu permet au mal de suivre son cours et aux hommes de mettre le comble à leurs crimes. Et souvent, nous nous étonnons de sa patience. Comment peut-il accepter de laisser le mal causer tant de dégâts et ne rien faire? En 1Pierre 3.20, nous lisons que Dieu attendait patiemment durant les jours de Noé. Il a vu le mal se multiplier parmi les hommes mais n'a pas réagi tout de suite. Il attendait que la mesure atteigne la limite car il voulait donner aux hommes l'occasion de se repentir. Finalement la limite fut atteinte et c'est ainsi que le déluge déferla sur la terre. 1Pierre 3.20. … qui ont été autrefois désobéissants, quand la patience de Dieu attendait dans les jours de Noé, tandis que l’arche se construisait, dans laquelle un petit nombre, savoir huit personnes, furent sauvées à travers l’eau… Le même principe apparaît en Matthieu 24.6. Matthieu 24.6. Et vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres ; prenez garde que vous ne soyez troublés, car il faut que tout arrive ; mais la fin n’est pas encore. 'Pas encore.' Ce n'est pas encore la fin. Il y aura des guerres et des menaces de guerre. Les signes vont s'intensifier au fur et à mesure que la fin se rapprochera. La fin arrivera plus tard. Pourquoi? Parce que Dieu a permis au mal de progresser encore un peu. On se demandait au début de la leçon pourquoi les événements de ce monde se dirigent vers une fin. Voilà la raison: Dieu ne peut pas tolérer un nombre illimité de péchés. Lorsqu'une certaine mesure est atteinte, son jugement tombera nécessairement. Mais d'ici là, Dieu demeure patient et compatissant. Pourquoi Dieu se montre-t-il si patient? Sa patience peut durer très longtemps. Et pendant qu'il attend, il donne à chacun l'occasion de se repentir de sorte que personne au jour du jugement ne pourra dire, 'On ne m'a pas donné le temps de prendre une décision.' Si Dieu réagissait immédiatement après chaque acte de méchanceté, je crois que nous n'existerions pas très longtemps. Dieu est très patient. Il accorde du temps aux hommes pour se repentir afin d'en sauver le plus possible. Au v. 38 de Matthieu 23, nous lisons cette phrase: Voici, votre maison vous sera laissée déserte. Le mot grec pour 'déserte,' eremos, désigne un lieu désertique, un lieu abandonné. Leur temple sera abandonné par Dieu. Il sera comme un désert. Il s'agit d'un mot qui est utilisé maintes et mainte fois par Jérémie dans les Septante. Le prophète Jérémie ne se lassait pas d'avertir Israël, 'Par votre désobéissance au Seigneur, votre terre sera réduite en désolation. Vous serez tous détruits.' Israël devint l'objet de désolation lorsque l'armée de Babylone attaqua et écrasa Jérusalem. Jésus utilisa la même expression en Matthieu 23. 'La désolation que vos ancêtres ont vécue, vous en ferez aussi l'expérience lorsque vous aurez comblé la mesure de vos pères. Il vous arrivera la même chose. Comprenez-vous cela?' Hélas, ils n'ont rien compris. Jésus dit au v. 37, Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes … et vous n’avez pas voulu! 'Ainsi votre maison sera laissée déserte.' Voir Dieu à nouveau Les mots de Jésus à la fin de Matthieu 23 donnent une bonne idée de son enseignement sur les derniers jours. J'aimerais souligner quatre éléments de cet enseignement. Vous noterez que les quatre points laissent sous-entendre que la nation juive constitue une espèce de baromètre spirituel avec lequel nous pouvons estimer notre position par rapport à la fin de l'âge. Ce baromètre est en quelque sorte un indicateur de la mesure du mal dans le monde. Voici rapidement les quatre points. Premier point. Jésus prédit qu'il sera rejeté par la nation juive. Cette prédiction tient toujours aujourd'hui. Deuxième point. Jésus affirme qu'en raison de ce rejet, les Juifs seront abandonnés par Dieu pour un laps de temps. Cette période est appelée 'le temps des Gentils' en Luc 21.23. Troisième point. Durant cette période d'abandon, les Juifs ne verront pas Dieu. C'est ce que Jésus affirme en Matthieu 23.39, Je vous le dis, en effet, désormais vous ne me verrez plus… Cela signifie aussi que lorsqu'ils le reverront, le temps de l'abandon sera terminé. Quatrième point. Il y aura en effet un temps où les Juifs se tourneront vers Dieu. Ils se repentiront. Cela s'accompagnera d'une transformation profonde de leurs cœurs. Lisons à nouveau le v. 39. Je vous le dis, en effet, désormais vous ne me verrez plus, jusqu’à (jusqu'à ce que vous me voyez à nouveau. Et quand le verront-ils de nouveau? Jusqu'à…) ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Ces mots proviennent de Psaume 118.26. Observez la ressemblance. Psaume 118.26. Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Depuis la maison du Seigneur, nous vous bénissons. Que-ce que cela signifie? Les Juifs ne verront pas Dieu jusqu'au jour où ils diront, Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Pour quelle raison Jésus a-t-il cité ce passage des psaumes? Le Psaume 118 fait partie du Hallel, un nom donné aux Psaumes 113 à 118. Le mot 'hallel' provient du mot 'halléluia,' qui signifie 'louer l'Éternel.' Les Psaumes du Hallel sont donc des psaumes qui invitent les croyants à louer Dieu, le Psaume 118 étant le dernier de cet ensemble de six psaumes. Le Hallel est récité lors de célébrations qui commémorent les grands événements bibliques, particulièrement celui qui concerne la Pâque, au moment de l'offrande pascale. Pourquoi le récite-t-on à l'occasion de la Pâque? Parce que c'est le sang de l'agneau sacrifié qui sauva Israël de son esclavage. Ce jour-là, Dieu élimina tous les premiers-nés mâles en Égypte mais épargna les Juifs qui, suivant ses instructions, avaient mis sur leurs portes d'entrée le sang d'un agneau. Cette tragédie contraignit le pharaon à libérer ses esclaves juifs. Le Hallel est donc prononcé en commémoration de cette miraculeuse libération. Revenons maintenant à l'Évangile de Matthieu, au chapitre 23. Jésus disait, 'Vous ne me verrez pas jusqu'à ce que vous ayez récité le texte du Hallel que vous utilisez pour célébrer la Pâque, jusqu'à ce que vous reconnaissiez, comme Paul l'a affirmé, que Christ est la Pâque qui a été sacrifiée. Car Christ, notre Pâque, a été immolé (1Corinthiens 5.7). Par la mort de Jésus-Christ, par son sang, Dieu nous a délivrés de l'esclavage du péché, comme il a libéré les Hébreux de leur servitude en Égypte. 'Vous ne me verrez pas jusqu'au jour où vous reconnaîtrez que je suis mort pour vos péchés et que vous cantonnerez ces paroles messianiques.' Notez que l'expression 'celui qui vient' dans la phrase, 'Béni soit celui qui vient' est constamment appliquée au Messie annoncé dans les Écritures (Matthieu 3.11; 21.9; Jean 11.27). Il est celui qui vient dans le monde d'après la promesse divine. Il est aussi celui qui reviendra. Le dernier verset de Matthieu 23 devient maintenant facile à comprendre. Jésus disait aux Juifs, 'Vous ne me verrez pas jusqu'à ce que vous aurez reconnu que je suis le Messie, votre Sauveur.' C'est à cela que Paul faisait référence en Romains 11.26 quand il déclara que Israël en entier sera sauvé (Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu’il est écrit…). À partir de ce moment, on assistera à la création d'un cœur nouveau chez le peuple juif tel que l'avait prédit le prophète Ézékiel en Ézékiel 36.26: Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Ce verset annonce la conversion d'Israël. Un jour, les Israélites connaîtront vraiment leur Dieu et glorifieront leur Sauveur en criant, Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Ils feront de Christ leur Roi.

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact