AVOIR DE BONS MOTIFS POUR SE MARIER

06:36Ministere MotsdeDieu

Certaines raisons poussant des jeunes vers le mariage sont tout-à-fait insuffisantes : * la compassion ou la pitié pour l’autre, * le désir d’échapper à une solitude écrasante, * le besoin de « faire comme tout le monde », * le désir de vengeance : montrer à son ancien (ne) amoureux (euse) qu’on est capable d’attirer quelqu’un d’autre, * fuir un foyer parental malheureux, * fuir une situation désagréable. Or, on ne se marie pas seulement pour être heureux, mais pour rendre heureux. * épouser une personne ressemblant beaucoup à un proche parent, ce qui équivaudrait à une espèce de transfert d’admiration, * faire « l’expérience » de la vie conjugale, en se réservant le droit de dissoudre l’union plus tard, si par malheur « ça ne marche pas ». L’amour qui part de là, manque de profondeur et ne saurait bâtir une union harmonieuse et stable. Un tel amour est fondé sur des désirs égoïstes, la personne pensant à satisfaire ses propres aspirations. Le véritable amour pense au bien de l’autre. « L’amour ne cherche point son intérêt » (1 Corinthiens 13.5). Il souhaite partager son existence, et rendre l’autre heureux. Il considère l’union comme la recherche des intérêts de l’autre, et non la satisfaction de ses propres intérêts. Ces derniers peuvent se traduire de façon étonnante et très peu louable par l’appât des talents, d’une certaine aisance financière, d’une réussite professionnelle, de la beauté physique, d’une belle voiture… Apprendre à se connaître Première étape : lui et elle sont, pour l’instant, hors de toute préoccupation matrimoniale. Ils se trouvent sympathiques, ils ont du plaisir à se retrouver, mais rien de plus. Pourtant, dès ce moment, ils n’auront plus exactement la même attitude. A moyen terme, un choix s’imposera : « Est-ce lui ? », « est-ce elle ? » L’un et l’autre savent qu’ils devront choisir. Mais ils devront avoir la sagesse de ne rien montrer. Ils n’en sont qu’au stade de la connaissance désintéressée, la camaraderie, voire l’amitié. A ce niveau de leur relation, lui et elle devront s’abstenir de certaines paroles et de certains gestes ; sinon, l’imagination pourrait s’échauffer et produire par la suite des drames irréparables. A cet égard, il n’est pas superflu de rappeler que le flirt est tout-à-fait incompatible avec l’esprit chrétien. Deux écueils sont à éviter. Premièrement, il faut crier casse-cou à la jeune fille qui croit gagner la partie et éclabousser les autres « concurrentes » en jouant à fond la carte de la sensualité. Cette victoire sera de courte durée, car « qui se ressemble s’assemble ». Dans ce filet-là, viendra se prendre un certain genre de « poisson » ! L’attrait physique ayant épuisé ses possibilités, que restera-t-il entre ceux dont l’attirance réciproque était fondée sur cette base si fragile, et passagère de surcroît ? Secondement, il faut aussi crier casse-cou à ceux qui tiennent pour rien cette attirance physique. Cet attrait est l’une des composantes de l’unité. Il a son rôle à jouer. Ne pas en tenir compte est une folie qui peut amener aussi de futures catastrophes. Comment discerner les vrais mobiles d’une attirance réciproque ? Il convient aux jeunes de se demander ce qui s’émeut en eux au souvenir, et dans la présence de celle ou de celui dont ils sont épris. Si seuls leurs sens y trouvent leur compte, nous pouvons vraiment nous interroger sur la suite de leur « aventure » ! Ce garçon et cette fille s’engagent dans une direction opposée à celle d’un mariage heureux. La seconde étape est d’apprendre à se connaître. Nous en parlerons, si Dieu le veut, dans notre prochain article. LE TEMPS DES FIANÇAILLES, OU...LE PIÈGE DES SENTIMENTS Dans le domaine des fiançailles, Dieu reste pour nous un modèle. Il dit au peuple d’Israël : « Je serai ton fiancé pour toujours ; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde ; je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l’Éternel. » (Osée 2.21-22) Retenons toutes ces valeurs morales et spirituelles comme fondement de notre vie affective et sentimentale. Pour un fondement plus solide La Bible dit : « Adam connut Eve, sa femme ; elle conçut, et enfanta Caïn, et elle dit : J’ai formé un homme avec l’aide de l’Éternel» (Genèse 4.1) ; et encore : « Adam connut encore sa femme ; elle enfanta un fils, et l’appela du nom de Seth, car, dit-elle, Dieu m’a donné un autre fils à la place d’Abel que Caïn a tué. » (Genèse 4.25) Nous pourrions nous arrêter longtemps sur le mot « connaître ». Cette expression des Écritures soulignant l’intimité qui scelle les époux l’un à l’autre, est très suggestive. Nous aurions tort de limiter ce verbe à l’acte sexuel. D’ailleurs, il est intéressant de noter que dans l’hébreu, il n’est jamais utiliser pour les animaux. C’est dire le caractère moral de l’union dans le mariage, selon la pensée de Dieu. Apprendre à se connaître ! C’est ce qui devrait remplir le temps des fiançailles. C’est un chemin à parcourir, étape par étape, avec sagesse et délicatesse. Les statistiques montrent que ceux qui ont appris à bien se connaître avant de se marier, ont bâti des foyers plus heureux et rencontrant moins de problèmes que les mariages faits de façon impulsive. Le piège des sentiments Vais-je sous surprendre ? « Tomber amoureux » n’est pas une expérience émotionnelle suffisante pour se marier. Il y a amour et amour. Par exemple, il existe une grande différence entre l’amour de Dieu (« agapé » en grec), et l’amour sentimental (« éros »). L’amour de Dieu (agapé) prend d’abord naissance dans le siège de notre volonté pour aboutir ensuite à des sentiments. L’amour émotionnel (éros) vient éclore au niveau des sentiments. Il aboutit en second lieu à une fâcheuse situation : vouloir contrôler notre volonté. « Tomber amoureux » relève du domaine d’ « éros ». C’est le désir d’un jeune homme de vivre avec une jeune fille, et vice-versa ; désir normal, sain, prévu dans le plan de Dieu pour toute vie humaine. Mais cela ne suffit pas pour en déduire l’approbation divine de nos relations, ou être le seul fondement de notre mariage. La volonté de Dieu est que notre volonté soit soumise à la sienne. La Bible dit : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Romains 12.2) ; et encore : « C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur » (Éphésiens 5.17). Nous aussi, disons à Dieu : « Non pas ce que je veux, mais ce que tu veux ». Notre volonté doit contrôler nos émotions et nos sentiments. Être dirigés par nos sentiments revient à briser l’ordre divin. Il s’ensuivra d’amères déceptions et de nombreuses difficultés. Sachez que nos sentiments ne sont pas un signe de direction divine. Ne l’oubliez jamais ! Ils peuvent trouver leur origine dans un simple témoignage d’affection et ne sont alors que l’expression d’une loi naturelle. Jésus a dit : « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. » (Luc 6.32) Recevoir un témoignage d’affection n’est pas suffisant pour se marier. Les sentiments peuvent naître d’affinités naturelles. Aimer le sport, la musique classique, passer de bons moments ensemble dans de saines activités, toutes ces choses, bonnes en elles-mêmes, ne sauraient être une base suffisante pour toute une vie en couple. Le mariage selon Dieu vise une toute autre dimension. Les sentiments peuvent aussi s’enraciner dans la communion fraternelle et spirituelle. C’est un point important. Il est vrai que notre nature humaine s’ouvre et devient réceptive lorsque nous sommes dans une atmosphère spirituelle (adoration, prière, communion fraternelle), mais nous ne devons pas confondre le lien spirituel dans une communion fraternelle, avec le lien humain de l’amour. Savez-vous que des relations illégitimes, des adultères ont pris naissance lorsqu’un homme et une femme se sont retrouvés, imprudemment, pour prier ensemble ? Tout avait commencé avec un cœur pur et de saintes et sincères motivations. Cependant, leur communion fraternelle ne les autorisait pas à voir un sceau divin sur des relations coupables. En résumé, ne prenez donc pas des décisions sur la seule base de vos sentiments. Rappelez-vous tout ce que nous avons dit dans nos précédentes études sur le choix du conjoint. Paul BALLIERE

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact