Jésus est le bon Berger

12:08Ministere MotsdeDieu

Nous ne permettons pas à Satan de nous voler la vie abondante donnée par notre bon berger Voulez-vous ouvrir votre Bible dans l'Evangile de Jean au chapitre 10, et au verset 10. Je lis ce verset parce qu'il y a là tout le coeur du Seigneur Jésus. Dans ce verset le Seigneur dit : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; Moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient même avec abondance. » Le Seigneur ne veut pas que nous ayons un tout petit ruisseau de vie ; mais Il veut que sa vie coule en nous avec abondance. Le voleur, c'est le diable : il est venu pour voler, égorger et détruire. Chaque fois qu'auparavant tu avais quelque chose que tu n'as plus, c'est le diable qui est venu te le voler. Peut-être que tu l'as laissé faire par ta négligence, mais il est venu te prendre ce que Jésus t'avait donné, ou alors il est venu t'empêcher de toucher ce que Jésus veut te donner. Le diable vient t'empêcher de prendre et de recevoir ce que Jésus veut te donner : c'est à- dire sa vie avec abondance. Tu as devant toi deux personnes : le voleur et le berger. Le voleur, nous savons qui il est : c'est celui qui pèche dès le commencement ; le diable, c'est celui qui, par ses mensonges, a volé la vie à Adam et Eve dans le jardin d'Eden, celui qui a volé la paix et la joie dans le coeur des premiers hommes. Les hommes avaient été créés parfaits par Dieu, avec la santé, la vie éternelle, ils ne devaient jamais mourir. Adam et Eve avaient la paix dans le coeur, ils ne savaient pas ce qu'était le péché, ils avaient la communion avec Dieu dans le jardin d'Eden et le voleur est venu pour leur enlever tout cela. Regardez maintenant le résultat dans le monde qui nous entoure : le péché, la maladie, la mort, les ténèbres : tout est le résultat de l'action du diable qui est venu voler aux hommes ce que Dieu avait donné. Dieu ne voulait pas au début que les hommes soient malades, soient tristes, malheureux, liés par toutes sortes de liens. Il voulait que nous soyons tous dans sa paix, dans sa joie, dans sa santé, dans la vie éternelle. Le diable est venu pour tout voler ; il est venu égorger : couper le cou, pour nous vider de notre sang et nous donner la mort et détruire nos vies, nos santés, la paix, les coeurs, les foyers, tout détruire. Il faut dire qu'il parvient souvent à ses fins parce qu'il y a des personnes qui ne connaissent pas le bon Berger et même parmi les enfants du Seigneur il y en a beaucoup qui ne connaissent pas assez le bon Berger, et qui se laissent voler, dérober, égorger, et détruire. Ce soir, écoutez bien ! Le Seigneur Jésus est présent au milieu de nous. « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom je suis au milieu d'eux » (Matthieu 18:20). Je ne viens pas vous prêcher un Jésus mort ou un Jésus à cinq cent mille kilomètres au loin, qui s'occupe de ses affaires et qui ne s'occupe pas de nous. Jésus est là au milieu de nous, il faut que nos coeurs le sachent. Jésus c'est un bon Berger qui est venu donner la vie à ses brebis et leur rendre tout ce que le diable leur avait pris : le salut, la paix, la joie, la santé, la guérison, la prospérité spirituelle et même tout ce dont tu as besoin. As-tu compris que Jésus est là et qu'Il veut te donner tout ce que le diable t'a volé dès ta naissance ? Il est venu te donner la vie avec abondance. Lisons le début de ce chapitre 10 de Jean, au verset 1 : « En vérité, je vous le dis, celui qui n'entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui monte par ailleurs est un voleur ». Il ne va jamais entrer par la porte, la porte c'est Jésus. Le diable ne va jamais passer par Jésus. Le diable va toujours essayer d'entrer par la fenêtre, ou par un trou, parce qu'il sait que le Seigneur ne le laissera pas passer par la porte. Mais si nous le laissons faire, il va essayer d'entrer comme un voleur par un trou, ou par une fenêtre. Il monte dans la bergerie par ailleurs. Ceci est très important pour nous, cela nous montre comment le diable vient nous voler dans la bergerie ! Il n'entre pas par la porte. Qui est la porte ? : "Jésus." Mais Jésus a un autre nom : "Jésus est la Parole." C'est important de comprendre comment le diable vient nous voler ce que Jésus nous donne. Jésus nous donne tout par sa Parole, et le diable essaie de nous enlever la Parole pour nous priver de tout. C'est ainsi qu'il a fait avec Adam et Eve. Dieu avait donné sa Parole à Adam et Eve. Il leur avait dit : « Si tu prends du fruit de cet arbre tu vas mourir. » C'était la Parole de Dieu. Le diable est venu. Il a dit : "Mais est-ce que Dieu a bien dit... ?" Et ensuite le diable a dit : "Mais Dieu n'a pas dit..." Donc il a enlevé la Parole et il est entré par la fenêtre, il n'est pas passé par la Parole (c'est-à-dire par la porte.) Jésus a dit qu'il te donnait la vie éternelle, la guérison, la délivrance des puissances des ténèbres, qu'il pourvoirait à tous tes besoins, qu'il te guérit complètement de toute maladie, de toute infirmité et de tout lien. Jésus te le donne d'abord par sa Parole, par l'onction de son Esprit : tu peux comprendre sa Parole et entrer par la porte. D'ailleurs, regardez au verset 3 du chapitre 10 de Jean : « Celui qui entre par la porte, c'est le berger des brebis : le portier lui ouvre et les brebis entendent sa voix. Il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, il les conduit dehors. » Par où sortent les brebis ? Par la porte ! Vous voyez un troupeau de brebis sortir par la fenêtre ? Non, elles ne sortent que par la porte, parce que le berger travaille avec le portier (je crois que là, le portier c'est le Saint-Esprit) mais le berger lui ouvre la porte et les brebis sortent, Il appelle chaque brebis par son nom. Il te connaît personnellement et il te dit : "Toi, ma petite brebis je te garde, et je veux te donner ma vie en abondance. N'écoute pas le voleur qui veut te faire sortir par la fenêtre ou qui veut entrer par la fenêtre : je veux te ramener toujours à ma Parole." Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il les conduit dehors. Il marche devant elles. Un bon berger est toujours devant ; s'il est derrière, il disperse le troupeau, s'il est devant, les brebis le suivent. Elles vont le suivre en le regardant et en écoutant sa voix. Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles et les brebis le suivent parce qu'elles connaissent sa voix qui est sa parole. Toi qui es la brebis du Seigneur, mon frère, ma soeur, tu dois connaître la voix du bon berger. Quand le bon berger te dit quelque chose il faut que tu écoutes et que tu ailles vers le bon berger parce qu'il a la vie en abondance ! Le bon Berger est la Vie. Il a la vie en Lui, pas n'importe laquelle : la vie éternelle. Il a le pouvoir de la donner à ses brebis quand elles mangent sa Parole, quand elles écoutent sa voix. Il a une bonne nourriture à nous donner, et il nous conduit. Au Psaume 23, le bon Berger conduit ses brebis dans des gras pâturages, une herbe bien grasse qui nourrit (c'est encore sa Parole.) Vous voyez la vie abondante que Jésus nous donne. Il nous la donne mais ce n'est pas une parole sèche, c'est une parole ointe de son Saint-Esprit. Tu ne peux rien recevoir de la Parole du Seigneur s'il n'y a pas l'onction du Saint-Esprit. Il y a le portier et il y a le bon Berger, le Berger c'est la porte, mais il y a un portier pour ouvrir et celui qui nous ouvre la Parole, c'est le Saint-Esprit. Le Saint-Esprit nous est donné pour glorifier le Seigneur, pour nous conduire dans toute la vérité, et nous rappeler toutes les paroles de Jésus. Jésus a dit : « Je vous enverrai un autre Consolateur. » Lui est le Consolateur, Il est le Fils du Père des consolations et il a dit : "Quand je serai parti, moi le consolateur, je vous enverrai un autre consolateur il vous rappellera tout ce que Je vous ai dit et il vous conduira dans toute la vérité." La vérité, c'est la vie abondante de la Parole du Seigneur, de toutes les richesses que Dieu réserve à ses brebis. Alors nous ne devons pas être des brebis maigres et décharnées, je vous encourage à croître dans le Seigneur, de sa vie et de sa Parole : mangez en abondance. Cette vie en abondance va me donner la croissance spirituelle, elle va me donner tout ce que Jésus a voulu me restituer par son sacrifice à la croix. Vous croyez que Jésus a payé un si grand prix de sa propre vie et de son sang pour rester loin de nous, à nous regarder nous débattre dans nos problèmes et nos difficultés, dans nos trous, dans nos impasses ? Non, ce n'est pas cela, la vie abondante ! Jésus veut nous sortir de tout cela pour nous remplir de son Esprit, nous donner la guérison dont nous avons besoin, restaurer tous les organes qui manquent, enlever tout ce qui ne va pas, et faire descendre du ciel tout ce qu'il a dans ses réserves. Jésus a plein de réserves et d'abondance pour nous. La vie abondante n'est pas seulement la guérison et la délivrance : la vie abondante, c'est aussi la présence de Dieu en nous ; c'est sa sainteté, c'est son Esprit qui nous remplit d'amour de joie et de paix. Nous pouvons ainsi aller vers notre pire ennemi et l'embrasser avec l'amour du Seigneur Jésus si s'est possible, s'il ne s'y oppose pas. Nous avons en nous cette vie abondante, Alléluia ! Il faut puiser là-dedans. Il ne faut plus que le diable nous vole ces choses, il ne faut plus rester liés. Jésus est venu ouvrir les portes : il a cassé des chaînes, il a brisé les verrous, il a ouvert la porte toute grande et il a apporté la lumière. Il y a encore beaucoup de personnes qui restent au fond de leur prison et qui n'en sortent pas, alors que les portes sont ouvertes et que les chaînes sont tombées. Cela me fait penser à ce qui s'est passé quand le Président Lincoln a aboli l'esclavage. Dans le sud des Etats-Unis des milliers d'esclaves n'ont jamais cru qu'un Président avait annulé l'esclavage ; ils sont restés esclaves. Les portes étaient ouvertes, ils avaient la possibilité de partir, ils n'étaient plus esclaves légalement, mais ils sont restés esclaves parce qu'ils ne l'ont pas cru, ou qu'ils ne l'ont pas entendu, ou qu'ils ne l'ont pas su, du moins pendant un certain temps. Tu n'es plus esclave de celui qui est venu te dérober, t'égorger, et te détruire. Jésus qui est ton bon Berger est venu te donner la vie, et il veut que tu l'aies en abondance, il veut que dès ce soir, parce qu'il est là au milieu de nous, tu sois renouvelé dans sa vie abondante ; que tu sois rempli, guéri, délivré. Quel est ton besoin ? As-tu besoin ce soir de quelque chose qui te manque ? Jésus est là pour te le donner. Si tu manques d'amour, Jésus est là pour te le donner. Si tu manques de santé pour servir le Seigneur, Jésus est là pour te la donner. Si tu manques de joie et de paix, Jésus est là pour te les donner. Si tu manques de quelque chose, tu vas le trouver en Christ, dans sa vie abondante. Je sais que maintenant Jésus pleure sur le péché du monde, mais je n'ai jamais vu Jésus dépressif et triste, je ne le connais pas de cette manière. Jésus qui pleure sur l'incrédulité du monde ou sur son peuple, oui, mais Jésus dépressif et triste, non, ça n'existe pas. Jésus que je connais est un Jésus plein de force, plein d'amour, plein de joie, plein de la puissance du Saint-Esprit, parce qu'il est Dieu, le Fils Eternel et nous sommes faits à son image. Il veut nous remplir de cette vie-là et pour cela, il a besoin que nous croyons à sa Parole. Cette Parole que je cite ce soir, est-ce qu'elle te fait du bien ? Est-ce qu'elle éveille ou réveille quelque chose en toi ? Est-ce qu'elle te laisse froid ? C'est la Parole de Dieu qui veut te secouer pour te remplir, pour faire tomber toutes les choses qui ne sont pas du Seigneur et te remplir de la vie divine abondante de Dieu. Jean 10:4 « Lorsqu'il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu'elles connaissent sa voix. Elles ne suivront pas un étranger ; mais elles fuiront loin de lui. » Où en es-tu par rapport à cet étranger, ce voleur ? Il est dit dans Jacques 4:7 : « Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous ». Si tu lui résistes, il s'enfuira. Mais dans Jean 10:4, il est dit que ce sont les brebis qui fuiront devant l'étranger. Si tu vois le mal, tu vas t'enfuir : tu ne vas pas t'approcher du mal. Si tu vois les choses mauvaises que le diable essaie de mettre dans ta vie, tu vas faire deux choses : tu vas le faire fuir le diable, et tu vas t'enfuir devant le mal (qu'il essaie de placer dans ta vie) de manière à ce qu'il n'y ait plus aucun contact entre lui et les mauvaises choses qu'il veut te donner. Pour toi, tu ne dois plus t'approcher du malin, ni des choses qu'il cherche à te donner. Tu dois fuir loin de tout, fuir loin du péché, de la dépression, de la tristesse du monde, des fruits de la chair, des oeuvres de la chair. Tu fuis loin de tout. Tu éloignes le malin de toi et tu le fais fuir en lui rappelant la Parole du Seigneur : « Il est écrit ». Comme Jésus dans le désert, tu vas regarder en face ce voleur qui vient te dérober ou t'empêcher de recevoir ce que Dieu veut te donner : tu le regardes en face, et tu lui dis : "Satan, il est écrit : j'ai été délivré de toute la puissance des ténèbres, retire-toi de moi. Il est écrit : j'ai été guéri dans les meurtrissures du Seigneur, retire-toi de moi, tu as la porte grande ouverte pour fuir." Tu as la Parole du Seigneur dans ton coeur et sur tes lèvres. Cette vie abondante t'est donnée par la Parole et par l'Esprit du Seigneur. Tu as le devoir de remplir ton coeur de la Parole et de la mettre sur tes lèvres pour dire à Satan : "Tu ne m'auras plus !" Tu as le devoir de résister à Satan, de ne pas te laisser faire. C'est lui qui est en position difficile. Il essaye de te faire croire que tu es lié jusqu'au cou, que tu es incapable, que tu es trop malade pour t'en sortir, que maintenant c'est trop tard, il essaye de te faire croire tous ces mensonges pour t'enlever la Parole du Seigneur qui te dit le contraire. La Parole te dit : Tu es une nouvelle créature en Christ, tu es guéri par ses meurtrissures, tu es sauvé par son sang ; si tu le demandes, tu vas être rempli du Saint-Esprit et appelé à être comme Jésus, semblable à lui : tes yeux verront un jour ce bon Berger qui te conduit. Et dans Jean 10, au verset 6 : « Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi Il leur parlait ». Combien de Chrétiens en sont là ? Ils ont la Parole grande ouverte et ils ne comprennent pas ou en tout cas ils font comme s'ils n'avaient pas compris. Quand Jésus, ce bon Berger a parlé, le Saint-Esprit me fait comprendre que c'est sa Parole. Je sais que la Parole est la vérité : je n'ai aucune excuse de ne pas la comprendre. Nous sommes en meilleure position que ses disciples à cette époque. Ils n'avaient pas la Pentecôte, ni le Saint-Esprit en eux remplissant leur coeur, ils avaient peut-être des excuses. Mais nous, mes frères, mes soeurs, levons-nous ! Je le dis comme une exhortation et non comme un reproche, parce que Dieu est puissant pour rendre sa Parole vivante dans nos vies. Jean 10, au verset 7 : « En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont pas écoutés ». Pourtant c'étaient des gens qui étaient venus avant Jésus. Avant qu'ils viennent, Jésus avait déjà ses brebis. De tout temps il y a eu des brebis du Seigneur depuis Abel. Abel était une brebis du Seigneur ; et tous les prophètes et les saints de l'ancien temps n'ont jamais écouté la voix de l'ennemi, pourtant ils n'avaient pas toute la révélation que nous avons maintenant. Nous sommes les brebis de la dernière heure, nous sommes celles qui ont le plus reçu. Le Saint-Esprit a été répandu. Si nous avons soif du Saint-Esprit et de sa Parole, il va nous remplir : « Venez à moi, vous tous qui avez soif ; venez aux eaux » et buvez gratuitement, sans rien payer. As-tu soif de cette vie abondante de Jésus ? N'as-tu pas envie de t'élever comme un aigle dans les cieux éternels avec ton Seigneur qui a gagné la guerre pour toi ? Il va te porter sur ses ailes. Eloigne les puissances des ténèbres de ta vie, ainsi que ce méchant qui veut t'empêcher de jouir de l'héritage de Jésus ! Verset 9 : « Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé. » C'est la première des choses ; tu ne peux pas prendre l'héritage du Seigneur si tu n'es pas sauvé. Quand tu seras sauvé, né de nouveau, nouvelle créature en Christ (pas encore parfait), et rempli du Saint-Esprit, dès le départ le bon Berger te conduira dans l'abondance, c'est-à-dire dans l'abondance du Saint-Esprit en toi ; l'onction du Saint- Esprit te révélera toutes choses. « Il entrera et sortira. » Avez-vous déjà forcé une brebis à manger de l'herbe quand elle ne veut pas manger, ce n'est pas possible. La brebis va dans les pâturages quand elle a faim. Quand elle a faim elle mange tant qu'elle veut, ensuite elle va longuement digérer et puis elle revient manger. Elle entre et elle sort : la porte est ouverte, le berger est là, il lui dit : "Sers-toi mange." ! « Et il trouvera des pâturages ». Les pâturages sont devant toi, la seule chose que Jésus te demande, c'est de te servir. Sers-toi par la foi, prends-le par la foi, dis : "Seigneur, je me sers, tu l'as dit, je prends, parce que tu es le premier à vouloir me le donner. Tu m'as déjà donné ces choses, comment est-ce que je peux encore croire que je ne les ai pas gardées, et que des pensées de manque, d'incapacité, de pauvreté, de misère spirituelle m'assaillent comme si j'étais un misérable ?" Non tu n'es pas misérable, tu es un enfant du Seigneur, un fils et une fille de Dieu, tu as droit à l'héritage : pour toi, Jésus est mort et ressuscité. Au verset 14 : « Je suis le bon berger, je connais mes brebis et elles me connaissent, comme le Père me connaît et comme je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. » C'est la vie de Jésus, cette vie abondante, cette vie sainte, de sainteté, de guérison parfaite, de délivrance, de guérison parfaite de l'esprit, de l'âme et du corps, c'est la vie même de Dieu. Tu l'as dans ton coeur. Jésus est là dans ton coeur et Jésus veut qu'elle coule dans tout ton être, qu'elle te débarrasse de ton moi, vieux et corrompu, pour te remplir de sa vie et de sa nature à lui. « Je donne ma vie pour mes brebis. » Ouvrez le Psaume 23. Je vais relire ce Psaume car il y a un encouragement pour les brebis. « L'Eternel est mon berger ». J'aime ce "mon", "je suis à toi, tu es à moi", le Seigneur nous a rachetés par son sang. Cela veut dire que toi, tu appartiens au Seigneur mais le Seigneur t'appartient. Mon berger, personne ne peut me l'enlever. « Je ne manquerai de rien ». Alors, si j'entends maintenant quelqu'un qui vient me dire : "je manque de telle ou telle chose, j'ouvrirai le Psaume 23 et je lui dirai : "En Jésus il ne te manque rien." Si quelque chose te manque encore, c'est que tu ne le lui as pas encore demandé, ou pas assez fort, pour entendre sa voix qui te dit : "Attends, j'arrive, j'ai tout." « Il me fait reposer dans de verts pâturages ». Pour ton besoin de repos dans ton coeur et dans ta vie, tu as un bon Berger qui te fait reposer dans de verts pâturages. Imagine-toi comme une petite brebis dans un gras pâturage tranquille, personne pour t'ennuyer, pas de loup, pas de voleur, le berger est là à côté de toi. Tu te reposes après avoir bien mangé à côté d'un berger qui pose sa main sur ta tête et qui te dit : "Ne crains rien, n'aie pas peur, je suis là, je suis le Tout-Puissant, je suis mort et voici je vis pour l'éternité. Personne ne peut plus rien te faire, je suis l'Eternel le Tout-Puissant et tu es ma brebis." Y a-t-il la paix et le repos là dedans ? Oui ! Quand tu te sens agité par des choses qui ne vont pas, c'est que tu as oublié que le bon Berger était là. Et si subitement arrive un contretemps, quelque chose qui ne va pas, une machine en panne, une inondation, je me souviens que le bon Berger est toujours là. Souvent nous l'oublions en nous énervant et nous excitant. Mais qu'est-ce qui peut t'arriver ? Le bon Berger est là, il te sortira de là. Quand ton coeur est attaché au Seigneur, tu sais qu'il est là, il n'y a rien de mal qui peut t'arriver, rien. Il y a des difficultés, des problèmes, mais le bon Berger est là. Il est sage, il est intelligent, il sait tout, il peut tout, il est riche, il t'aime et il a la solution à ton problème. Il n'y a pas de quoi t'énerver. Tu vas être testé par un tout petit énervement auquel d'habitude tu t'abandonnais, mais la prochaine fois, rappelle-toi que Jésus est là, non seulement à côté mais en toi et qu'il te donne un vert pâturage avec du repos. Tu te tournes vers lui et tu lui dis : "Seigneur, auparavant je m'excitais, je m'énervais, maintenant j'ai compris : tu es là je me tourne vers toi, et je te demande la solution dans la paix." « Il me dirige près des eaux paisibles ». Tout est paisible dans ce tableau, « Il restaure mon âme ». Vous avez vu restaurer des vieux tableaux par des spécialistes, le soin et la précision qu'ils y mettent ? Un restaurateur travaille dans la dentelle, il ne fait pas son travail avec un gros pinceau. Quand tu as un chef-d'oeuvre, comme toi qui es une créature si merveilleuse (sais-tu qu'aux yeux du Seigneur tu es une créature merveilleuse ?), le restaurateur va venir avec ses petits pinceaux et par petites touches, tout doucement, restaurer ton âme. C'est tellement complexe, une âme humaine, c'est tellement délicat ! Nous, nous arrivons avec nos gros sabots et souvent nous faisons du mal. Mais Jésus qui a créé notre âme et notre coeur qui en connaît les moindres détails, va délicatement faire une restauration parfaite et vous allez voir le résultat. Mon âme a besoin d'être restaurée. J'ouvre mon âme au bon Berger et je le laisse faire. « Il restaure mon âme ». Il y a des choses qui ont besoin d'être restaurées dans mon âme, dans la vôtre aussi : des blessures profondes, des choses qui ne vont pas et qui remontent de loin. Vous avez un bon Berger qui est là pour tout restaurer. Il va faire encore mieux, Il va créer du neuf. « Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom (son nom c'est Sauveur, Yeschoua). Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi ». Les ténèbres de l'ombre de la mort, ce sont les difficultés, les problèmes, les ténèbres qui s'épaississent, l'ennemi qui est là et le voleur qui arrive avec son couteau, qui veut me tuer, m'égorger. Mais je dis : je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. Le jour choisi par le Seigneur (pas le moment du diable), c'est-à-dire le jour où Jésus décidera de couper le fil de la vie, ou le jour où il reviendra chercher les siens, nous pourrons dire comme Paul aux Philippiens : « la mort m'est un gain ». Même la mort est une délivrance pour le juste. Mais il faut résister au diable tant que ce n'est pas le moment de Dieu. De toute façon nous avons tout à gagner quand c'est le moment de Dieu. « Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort (le jour difficile, ténébreux), je ne crains aucun mal car tu es avec moi ». Ton bon Berger est tout près, peut-être que tu ne le vois plus parce que tout est sombre, mais tu peux sentir sa main qui tient la tienne, et le bruit de ses pas qui marchent avec les tiens et sa voix qui te dit : "N'aie pas peur, ne crains pas, je suis là. Je sortirai avec toi de cette vallée qui a une issue." « Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses une table en face de mes adversaires ». Voilà les richesses du Seigneur, voilà la vie abondante de Jésus : une table couverte des bonnes choses que le bon Berger a préparées pour toi. Il a prévu que tu sois guéri. J'insiste là-dessus parce qu'il y en a parmi nous qui ont besoin de guérison. Que ce soit dans l'âme, l'esprit ou le corps, le Seigneur a tout prévu et il veut te le donner au moment où je te parle. A l'instant-même il veut te guérir complètement et te donner une vie abondante parce que c'est sa nature à lui. Tu as besoin d'être restauré dans ton âme, il veut te le donner maintenant. Il veut te donner une paix parfaite, et la joie dans ton coeur de savoir que tu as un Berger merveilleux. C'est un drôle d'endroit pour dresser une table devant tes ennemis, on dirait en plein milieu d'un champ de bataille. Voyez, c'est un exemple de tranquillité, même devant les combats et devant les ennemis les plus violents, nous pouvons rester là. Mon bon Berger est là et moi je ne me suis pas éloigné de lui. Je ne suis pas parti sauter comme une brebis folle qui s'en va et qu'il est obligé d'aller chercher en laissant les quatre-vingt-dix-neuf autres. Je suis resté à côté de mon Berger. Il est là, dressant une table pleine de bonnes choses préparées pour moi, mais pas pour les ennemis. « Et tu oins d'huile ma tête » et cette huile est comme celle qui descend sur la barbe d'Aaron, sur le bord de ses vêtements (Psaume 133:2). C'est l'onction du Seigneur, c'est la vie abondante de Jésus. C'est Jésus qui la verse sur toi. Humainement parlant si on te verse un litre d'huile sur la tête ce n'est pas forcément agréable, l'huile tache, mais spirituellement parlant c'est désirable. Je voudrais que tous les jours le Seigneur verse sur moi une bonbonne entière d'huile : c'est cela l'abondance. Vous croyez que Jésus va nous verser seulement quelques gouttes ? Quand il dit : « Tu oins d'huile ma tête, » je suis sûr que le bon Berger est là. En fonction de ma soif, Jésus déverse son huile spirituelle qui ne fait pas mal et qui ne tache pas. Son abondance est illimitée. Le jour de la Pentecôte, est-ce qu'il a mesuré ? Il est dit : « Dieu ne donne pas l'esprit avec mesure » Si tu demandes, si tu as soif, il ne va pas te mesurer son Esprit. Il ne va pas te dire : "Non à toi je vais donner un quart de la ration que tu as demandée", il te donnera infiniment au-delà de tout ce que tu peux lui demander ou penser, tu vas aller de surprises merveilleuses en surprises merveilleuses avec le Seigneur. « Et ma coupe déborde. » C'est cela, la source abondante. Des fleuves d'eaux vives vont déborder de ta coupe ; cela va jaillir, c'est tellement abondant, la vie du Seigneur ! «Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie et j'habiterai dans la maison de l'Eternel jusqu'à la fin de mes jours. » Il n'y aura pas de fin pour les enfants du Seigneur parce que nous ne mourrons pas ; nous habiterons dans la maison de l'Eternel, éternellement. Je ne veux pas quitter la maison du Seigneur, je ne veux pas sortir loin de la maison du Seigneur. Sa maison c'est son Eglise. Sa maison, c'est sa présence, c'est son temple saint : je ne veux pas sortir de sa maison. « Le bonheur et la grâce m'accompagneront. » Si j'avance et si je fais un pas, le bonheur et la grâce sont là, c'est-àdire le Seigneur Lui-même est là. Tu as besoin de grâce, tu as besoin de bonheur ? Ils t'accompagneront jusqu'à la fin de tes jours. C'est cela la vie abondante que Jésus veut te donner encore ce soir. Je vais en rester là. Nous aurons un peu plus de temps pour demander que le Seigneur nous renouvelle dans sa vie abondante et si vous souhaitez, nous allons prier pour ceux qui le demanderont (si le Seigneur conduit de cette façon.) En tout cas, demandons au Seigneur qu'il nous renouvelle ce soir dans sa vie abondante. Tu es peut-être venu ici chargé, le dos courbé, fatigué. Jésus le bon Berger veut te renouveler, te donner la vie abondante, en tout cas je te le promets de sa part si tu le lui demandes avec confiance. Il va le faire et tu vas sortir rempli de la vie abondante du Seigneur, et tu vas la garder. Alléluia ! Amen ! Merci Seigneur Je suis heureux, Seigneur, que tu sois un bon Berger ; je te demande pardon parce que bien souvent je suis aveugle et sourd. Seigneur, tu ouvres mes yeux et mes oreilles par ta grâce : continue à le faire. Ce soir je te demande de nous visiter tout spécialement, Seigneur, de faire couler ton huile abondante sur nous, et de nous remplir de ta vie abondante, de nous donner les guérisons, les délivrances dont nous avons besoin parce que tu as tout accompli en Jésus. Je te prie de le faire pour ta gloire, mon Père, au Nom de Jésus-Christ, toi qui es là au milieu de nous. Je m'incline devant toi et je t'adore et je te dis : Merci, merci pour ces gras pâturages, et surtout merci pour ce bon Berger, Père, au Nom de Jésus. Alléluia ! Amen !

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact