TU NE VOLERAS POINT

13:19Ministere MotsdeDieu

Ce commandement est toujours d’actualité, et cela bien plus que nous ne le pensons. La plupart des gens, dans notre monde occidental, dans une certaine mesure, ont entendu parler des dix commandements, qui furent donnés par Dieu, à travers Moïse. Ces dix commandements sont cités dans le livre de l‘Exode, Chapitre 20, verset 1 à 17. Sur ces dix commandements, les quatre premiers nous parlent de la relation entre l’homme et Dieu, et les six derniers nous parlent de la relation entre l’homme et ses semblables. A la base, nous pouvons dire que les conditions demandées par ces commandements, dans la relation entre l’homme et Dieu, peuvent être résumées en trois mots : respect, adoration et obéissance. Les six derniers commandements font tous rapport aux relations de l’homme avec son prochain. les voici présentés brièvement: Premier : Honore ton père et ta mère. Second : Tu ne tueras point [ou en français courant : tu ne commettras pas de meurtre]. Troisième : Tu ne commettras pas d’adultère. Quatrième : Tu ne voleras point. Cinquième : Tu ne porteras pas de faux témoignage [ou en français courant : tu ne mentiras pas ou encore tu ne commettras pas de parjure] Sixième : Tu ne convoiteras pas … ce qui appartient à ton voisin, sa maison, sa femme, son serviteur, son troupeau ou toute autre chose. Il est important de se souvenir que tous ces commandements ont été donnés à l’homme pour son bien être. Il n’y a pas des conditions arbitraires ou déraisonnables que Dieu imposerait à l’homme afin de tester sa volonté de poser des actes sans but ou sans raison. Chacun de ces commandements ont un but précis pour le bien-être de l’homme. Les six commandements qui font allusion aux rapports de l’homme avec ses semblables requièrent certaines choses qui sont le fondement de toute vie humaine. Ils demandent du respect pour la vie elle-même … pour le mariage, pour la maison, pour les possessions, pour la justice, et la vérité. Le sens commun ainsi que l’expérience confirment que là où ces commandements sont mis de cotés, cela résulte en une fracture de l’ordre social. De plus, mettre de coté ces conditions raisonnables venant de Dieu, ne peut signifier qu’une seule chose : l’anarchie, qui à son tour mène fréquemment à la tyrannie … la domination d’un seul homme ou d’un petit groupe, sur le reste de ses semblables, arbitrairement et sans justice. Dans cette liste il est important de noter la place donnée au vol. Voler est placé en directe association avec le meurtre, l’adultère et le parjure (mensonge). Toute personne sensible ayant un tant soi peu des valeurs morales confirmera que le meurtre, l’adultère et le parjure sont de terribles et mauvaises choses. Le vol est placé côte à côte d’eux. En d’autres mots, Dieu évalue le vol comme un acte aussi mauvais, aussi injurieux, et aussi faux que des choses comme le meurtre, l’adultère et le parjure. QU’EST CE QUE VOLER ? Il est intéressant de considérer la définition donnée par le dictionnaire pour ce mot : voler : Voler est l’action de s’approprier ce qui n’est pas à soi. Il y a deux choses importantes à tirer de cette définition : En premier lieu, il n’y a aucune indication de quels moyens sont utilisés pour s’approprier l’objet volé. Il peut être pris par la force, il peut être pris par tromperie, il peut être pris en cachette. Cette appropriation peut être expliquée par de nombreux et différents prétextes ou arguments ; mais le fait reste que prendre est prendre. Quel que soit le moyen utilisé, et toutes les formes d’appropriations de quelque chose qui ne nous appartient pas sont des formes de vol. En second lieu, il n’est pas important de savoir à qui appartient l’objet volé. Pourvu qu’il n’appartienne pas à la personne qui le prend, cette personne, en le prenant, est en train de voler. Il est important de comprendre cela car beaucoup de personnes sont moralement aveugles sur certains aspects du vol. C’est particulièrement vrai dans notre société moderne. Par exemple, beaucoup de personnes ne voleront pas directement une autre personne. Ils n’iront pas s’introduire dans la maison du voisin et prendre délibérément son argent, ses bijoux ou tout autre objet de valeur. Ou, travaillant à côté d’un homme ou d’une femme dans un bureau ou dans une usine, ils ne voleront pas son porte-monnaie ou même ses cigarettes, ou tout autre chose de ce genre. Ils auront le sentiment que c’est totalement faux et hors de leurs valeurs morales que faire une telle chose. Mais étrangement, ces personnes là n’ont souvent aucun scrupule ou n’éprouve aucune culpabilité, au sujet du vol d’un groupe inconnu ou d’un groupe qu’ils ne connaissent pas personnellement, comme une société, un établissement, l’armée ou le gouvernement. Ceci s’applique même aux gens qui pratiquent la religion et qui prétendent vivre des valeurs morales. J’ai servi dans l’Armée britannique, durant la Seconde Guerre mondiale, un peu plus de cinq ans et j’ai eu plus que l’opportunité d’observer bien des personnes qui allaient à l’église et qui possédaient d’assez hauts standards moraux et religieux, ils n’auraient jamais volé un de leurs camarades, mais auraient volé sans problème l’Armée elle-même. Ils pouvaient prendre des rations, de l’équipement, des habits, des objets de valeur dont ils savaient pertinemment que cela appartenait à l’Armée, et non à eux ; pourtant ils n’éprouvaient aucun sentiment de culpabilité en se les appropriant, tout simplement car ils ne prenaient pas à une personne, ni a un individu, mais à un groupe … quelque chose de large, sans identité propre, sans spécificité, cela ne semblait avoir aucune importance à leurs yeux. J’ai entendu parler d’un homme qui travaillait à la General Motors dans une grande usine située dans une ville du nord des Etats-Unis. C’était un homme vertueux, à en juger selon nos normes. Il allait à l’église. Mais il n’éprouvait aucune culpabilité sur le fait de voler son endroit de travail. Il y prenait régulièrement de l’équipement ou d’autres choses qu’il revendait à bas prix, qu’il utilisait pour des réparations personnelles ou qu’il s’appropriait pour son propre profit. Cet homme était un fidèle de son église. Il professait être un homme bon. Il prétendait avoir des bonnes valeurs morales. Probablement qu’il respectait les dix commandements et qu’il en reconnaissait leur valeur morale. Néanmoins, il était coupable, car il s’adonnait fréquemment au vol. Voler non un ami ou un voisin, mais une grande entreprise, qui était dans ce cas là, la General Motors. Un tel homme pouvait aller à son église et aurait certainement exprimé son indignation si un de ses amis ou un voisin était venu chez lui et aurait délibérément volé quelque chose lui appartenant. Pour lui, il aurait désigné cet homme clairement comme un voleur. Il aurait évalué celui-ci à comme quelqu’un d’un niveau social et moral très bas et il pourrait même entreprendre une action judiciaire contre un tel homme. N’est il pas remarquable que cet homme puisse voir que la personne qui a pénétré dans sa maison et pris quelque chose volait ; et qu’il ne puisse pas voir que quand c’est lui qui prenait des choses – officieusement, sans permission, malhonnêtement, subrepticement, par des moyens sournois – à la General Motors, qu’il était en train de faire exactement la même chose que cet homme qui rentrait dans sa maison et prenait un article lui appartenant. RELIGION AVEUGLE Il est remarquable de voir, parfois, comment la religion peut aveugler des personnes sur la vraie nature de leurs actions. Dans Romains, Chapitre 2, l’apôtre Paul, qui écrit à des personnes se prétendant religieuses, et proclamant être arrivées à un très haut niveau moral ; et déjà il leur dit (et c’est un verset qui s’applique avec précision à beaucoup de personnes, encore aujourd’hui) dans Romains, le second chapitre, au verset 21 « toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même! Toi qui prêches de ne pas dérober tu dérobes. » Vous voyez ici une personne qui prêche aux autres, qui prétend avoir un haut niveau, qui professe de connaître ce qui est bien et mal, et le voilà qui est pris lui-même en train de voler. Il est indubitable qu’il y a de nombreuses personnes aujourd’hui dans notre société, proclamant être morales, religieuses, respectables, des employés de grandes entreprises, d’autres institutions ou employés du gouvernement, qui régulièrement et avec habitude volent, et qui seraient scandalisées d’être appelées voleurs, parce que ce qu’ils dérobent, n’est pas à un autre individu, une personne ou un voisin, mais provient d’un petit groupe qui ne possède pas d’identité personnelle. Toujours est-il que le fait reste que voler est voler, peu importe la provenance de l’objet volé. COMMENT DIEU LE VOIT Par rapport à tout cela, j’aimerais pointer certains faits simples mais importants qui ont un rapport au vol et toutes les activités de ce genre. Le premier fait est que Dieu nous voit. Nous sommes capables de cacher nos actions aux autres, à notre patron, à notre entreprise, aux forces de l’ordre, mais il y a une personne qui verra toujours tout ce que vous faites, cette personne c’est Dieu. Dans Proverbes chapitre 15, verset 3 les Ecritures nous disent ceci : « Les yeux de l’Eternel sont en tout lieu, observant les méchants et les bons. » Rappelez-vous que lorsque vous allez au travail, au bureau, à l’usine, où toute autre place, les yeux de l’Eternel y sont, regardant ce que vous faites, que ce soit mal ou que ce soit bien. Vous pouvez vous cacher des hommes mais vous ne pouvez pas vous cacher de Dieu. Et en dernier recours, ce sera à Dieu que vous devrez répondre de vos actes, pas aux hommes. LE JUGEMENT Souvenez-vous en second lieu que Dieu juge aussi bien les méchants que les bons. Dans deux épîtres, Ephésiens et Colossiens, Paul écrit spécifiquement aux travailleurs qu’il appelle esclaves. Dans Ephésiens, Chapitre 6, verset 8, il dit ceci : « sachant que chacun, soit esclave, soit libre, recevra du Seigneur selon ce qu’il aura fait de bien. » (En anglais cela donne ceci : « sachez que quel que soit les bonnes choses que tout homme fait, il recevra de même du Seigneur. ») Dans Colossiens 3:25, parlant de nouveau aux travailleurs, il dit ceci : « Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n’y a point d’acception de personnes. » Quand Paul dit qu’il n’y aura pas « d’acception de personnes », il veut dire par la que personne n’aura de privilège ou de faveur de Dieu qui lui permettrait de faire ce que Dieu à interdit. Le fait que vous soyez un employé sérieux et fiable, un pratiquant, ou un professeur de l’école du dimanche, ou que vous êtes un membre du Rotary Club, ou toute autre position similaire, ne signifie pas que Dieu regarde vos actions différemment de ces personnes qui ne vont pas à l’église, qui n’ont pas de religion ou de croyance ou qui pour vous vivent sous la moyenne des valeurs morales standard. Dieu juge ces personnes et vous-même pareillement. Si une personne vole, il est un voleur, et Dieu le jugera comme un voleur, et si c’est vous qui volez, vous êtes un voleur, et Dieu vous jugera comme un voleur. LA MALEDICTION Le troisième fait est que Dieu à placé une malédiction spéciale sur ceux qui pratiquent deux choses : le vol et le parjure. Cela est énoncé dans l’Ancien Testament, dans Zacharie 5: 1-4, Dieu donne à Zacharie la vision d’un grand rouleau qui vole au-dessus de la terre, et qui rentre dans certaines maisons. Lorsque Zacharie rechercha la signification de ce rouleau, lequel est écrit des deux cotés, voici la réponse qu’il obtint de Dieu : « Je la répands, [la malédiction – le rouleau] dit l’Eternel des armées, afin qu’elle entre dans la maison du voleur et de celui qui jure faussement en mon nom afin qu’elle y établisse sa demeure, et qu’elle la consume avec le bois et les pierres. » Une malédiction n’est pas visible à l’œil nu, mais néanmoins, c’est très réel. Cela peut expliquer pourquoi certaines choses ne vont pas dans votre maison. Vous gagnez un bon salaire. Vous êtes marié et avez des enfants. Et pourtant, quelque part, il n’y a pas de paix réelle, pas de repos, pas d’harmonie. Peut être que vos enfants sont désobéissants, amers, rebelles. Peut-être vos finances ne semblent pas couvrir tous vos besoins, bien que vous gagniez beaucoup. Ne vous êtes-vous jamais demandé si votre maison était sous la malédiction de Dieu, car vous avez pratiqué le vol, et le parjure pour couvrir votre vol ? Une ombre sombre repose sur nombre de maisons dans l’Amérique moderne. C’est l’ombre d’une malédiction – une malédiction divine qu’aucun homme ne peut révoquer ou effacer par des actions ou par sa volonté. C’est une malédiction sur toute personne qui vole et toute personne qui se ment à lui-même. Souvenez-vous de cela lorsque la tentation viendra sur vous ! LES PORTES FERMEES Le quatrième fait, j’aimerais vous dire ce que c’est : les portes du paradis sont fermées aux voleurs. La Bible énonce cela très clairement. Dans le sermon sur la montagne, Jésus dira que les voleurs ne rentreront pas dans le ciel. (Matthieu 6:20) Pareillement, dans la première épître aux Corinthiens, Chapitre 6, versets 9 et 10, l’apôtre Paul nous dira la même chose. Souvenez-vous aussi, que là il parle à des chrétiens convaincus. C’est même quelque chose de remarquable. Certaines personnes s’imaginent qu’il n’est pas nécessaire de dire aux pratiquants et aux personnes religieuses des choses comme celles-ci ; mais l’expérience a montré que maintes fois, c’est la religion qui aveugle les personnes sur la réalité de leurs propres actions. Paul dit de ces personnes – chrétiens pratiquants dans l’église de Corinthe : « Ne savez vous pas [il doit leur rappeler] que les injustes n’hériteront pas le Royaume de Dieu ? Ni les fornicateurs, ni les adultères, ni les efféminés, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, n’hériteront du Royaume de Dieu. » Remarquez encore la place donnée aux voleurs – côte à côte des adultères, des efféminés, et des ivrognes. Pas une très bonne compagnie pour une personne professant vivre selon des normes morales, qui paye ses factures et fais son devoir envers la société ! En dépit de nos réclamations, Dieu dit, très clairement, que si nous continuons à pratiquer le vol, vous aurez les portes du ciel fermées pour vous, aussi sûrement que si vous étiez un adultère, un efféminé ou un ivrogne. Souvenez-vous de cela la prochaine fois que la tentation viendra ! LA RÉCOLTE En dernier lieu, j’aimerais pointer que les conséquences du vol sont destructrices pour tous ceux concernés. Dieu dit en Galates 6:7 « …Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi ». Vous ne pouvez pas semer une chose et en récolter une autre. Vous ne pouvez pas semer la malhonnêteté et le vol, et récoltez l’avantage et la bénédiction. De plus, ce que nous semons nous revient multiplié de nombreuses fois, lorsque nous récoltons. Nous connaissons bien cette loi dans le royaume naturel. Pourtant cela est aussi vrai dans le royaume spirituel et moral. Cela est vivement exprimé par le prophète Osée, au chapitre 8 et verset 7. Parlant du peuple de Dieu en ce temps là, il dit : « Ils ont semé le vent et ils récolteront la tempête. » Un vent peut être fort et puissant, mais une tempête, autant que nous le sachions, est bien plus forte, puissante et encore plus destructrice. Si nous semons le mal, nous récolterons la destruction, abondamment. Cette loi des retours multiples s’applique en ce qui concerne le vol. Vous pouvez pratiquer le vol, individuellement, en privé, et penser que cela n’aura pas de mauvais effet ; mais en multipliant ce genre d’actions dans ce pays, une multitude de fois, et vous aurez un résultat qui affectera les vies de toutes les personnes de la nation. Le vol qui persiste amène certains résultats évidents. Cela montre le prix de vivre de différentes façons. Par exemple, cela fait augmenter le coût des assurances…. Inévitablement. Cela augmente le coût des forces de l’ordre. Cela augmente l’insécurité générale. Ne vous êtes vous jamais arrêté un moment pour vous demander pourquoi nous étions confrontés de nos jours avec de telles lois dans notre pays à ce jour ? Cela ne vous est-il jamais venu à l’esprit, que si, bien tranquille dans votre coin, vous pratiquez le vol et la malhonnêteté, vous portez un grand poids de honte sur l’insécurité qui existe dans notre pays ? L’insécurité en retour mène à certaines choses. A la fin elle met en danger la vie et la propriété, créant des situations qui font que les biens et même la vie d’une personne ne sont pas surs. C’est pourquoi dans les dix commandements, Dieu met le vol si proche du meurtre et de la convoitise. Car nous laissons libre cours à une de ces choses, les autres finissent par apparaître… Si ce n’est dans nos propres vies, ce le sera dans notre société tout autour de nous, et l’effet global est ressenti par chaque membre de la société. Si nous semons le vent, alors soyez sur, qu’obligatoirement, nous récolterons la tempête. Si quelques-unes unes de ces vérités vous interpellent dans votre vie, j’aimerais vous suggérer que vous vous arrêtiez un moment et que vous considériez ce que vous avez fait. Evaluez vos propres actions. Essayez d’être objectifs un moment. Regardez en arrière et regardez vos actions passées, comme si vous étiez une autre personne. Si vous étiez une autre personne, et non vous-même, auriez vous approuvé ? Auriez-vous couvert cela ? Auriez-vous donné votre consentement ? Auriez-vous été fâché ? Rappelez-vous que vous êtes en train de vous condamnez vous-même. Il est temps pour beaucoup de personnes dans cette nation de changer leur façon d’agir. De prendre leurs responsabilités, pour eux-mêmes, leurs familles, leurs employés, et toute la communauté dans un sens global. Si les choses continuent comme cela, cela finira par causer la chute de la société, et aboutira à un état d’anarchie … et peu, si aucun, n’en tirera de cette conclusion aucun bénéfice.

You Might Also Like

0 commentaires

Labels

2 Corinthiens adoration advent Âme amour angel anges apôtre application archange armée de dieu armure de dieu army of God avent aveugle spirituel beauty bénédictions bible bible study biblique biche blessings bonne année born again brebis challenges chemin chemin spirituel chic chrétien chrétienne chrétiens christ christian christian blogger christian fashion christian woman christmas clé combattre connaître dieu conversion chrétienne couple cuisine daily meditation david dear satan debora devil dieu dîme easter ebook ecclesiast égarée ennemis ensemble ephesians éphésiens espoir eternal eternality éternel étude spirituelle études spirituelles 2013 evangelist évangéliste evangile évangile faith false prophets famille family fausse faux prophètes featured femme femme chrétienne feu fils foi galates galatians God god's word good morning girls goodmorninggirls.org gospel grain sénevé guérison guerre happy new year heal holy bible holy spirit hope humilité humility jesus jésus job joyeux noel juste Key keys king salomon kingdom knowing god la bible lectures au coin du feu librairie chrétienne light Lord louanges luc lumière mari mariage marriage matthew meditation méditation meditation quotidienne merci merry christmas message évangélique miguel ministere ministère ministere mots de dieu ministère mots de dieu ministry mission mots de dieu naitre de nouveau nightime routine noel obedience obéissance paix pâques paradis peace Pensée du jour Pinterest pray prayer prière prospérité prosperity proverbes 31 proverbs 31 psalms psaume psaumes psaumes du vendredi puissance rachel wojo relax repentance respect résurrection royaume Saint esprit salomon samedi pinterest sang sans peur Satan seigneur spiritual study spiritual video spiritualité spirituality spirituel sport St Esprit tentation thank you thanksgiving the bible the bible series tolérance tricot trust valentin VFC video spirituelle vie de femme chrétienne vie éternelle vraie wedding wof woman of faith women living well worship

Formulaire de contact